Forum - Hostel - Intéressant et assez sale.
Accueil
Forum : Hostel

Sujet : Intéressant et assez sale.


De PM Jarriq, le 17 avril 2006 à 08:46
Note du film : 4/6

Le film commence comme Le loup-garou de Londres, avec ses jeunes touristes yankees traînant en Europe, et fait passer le temps avec leurs expériences sexuelles, leurs plaisanteries douteuses. Puis peu à peu, le film s'emballe, et sombre dans la terreur la plus absolue, la plus primitive, avec ces visions de tortures sorties tout droit de l'enfer de Dante. C'est sale, c'est "gore", c’est répugnant même, mais heureusement ça ne dure pas longtemps. Le dernier tiers de Hostel, est un simple film d'action et d'évasion, totalement absurde et invraissemblable, mais distrayant. Eli Roth parvient par instants à instaurer une atmosphère malsaine de "snuff movie", à d'autres il se complaît dans la série B classique, limite débile. C'est truffé d'influences diverses (on n'est donc pas surpris de lire "Quentin Tarantino présente" au générique début), de Don't look now à Jacob's ladder, mais malgré tout l'esprit est ludique, l'humour potache. Quant à savoir l'impact que ce genre de film peut avoir sur des esprits faibles… C'est un autre débat !


Répondre

De lych666, le 11 septembre 2006 à 12:05
Note du film : 4/6

Je rejoint l'avis de Jarriq sur ce film que je conseille fortement à Paul-MTL (niark niark niark  !!…)

Dans l'ensemble, le film est plutot moyen. Mais tout un passage est vraiment prenant, et met terriblement mal à l'aise tellement ça parait crédible… On peut facilement se mettre à la place des pauvres voyageurs et je vous le déconseille… En tout cas, félicitation aux trucages gores et à l'ambiance glauque…


Répondre

De Impétueux, le 25 octobre 2006 à 13:49
Note du film : 3/6

Amateur intermittent de films à la répugnante renommée, j'ai regardé cet Hostel-là sans ennui et même avec un certain intérêt. Comme il y a longtemps que l'on sait que les images les plus gore ne sont pas forcément les plus dérangeantes, depuis que les trucages sont époustouflants de qualité, je me suis avant tout intéressé au déclenchement des événements, c'est-à-dire à la première partie du film…

Si incroyable que ça puisse (me) paraître, j'ai été jeune et je n'ai pas eu trop de mal à me couler dans la peau de ces adolescents curieux, tout de même un peu trop veules et bas-de-gamme pour permettre une complète identification. Mais l'incroyable suite d'opportunités qui les conduit à se rendre dans cet hôtel slovaque sulfureux est bien sentie et bien venue ; je doute que beaucoup de jeunes gens résisteraient à la torrentueuse attraction des charmantes débauches proposées.

Ce qui me va moins, c'est la fin, justement jaugée par PMJarriq comme un simple film d'action et d'évasion ; sans doute ; mais j'y vois aussi l'insupportable mépris étasunien pour les gens de l'Est, encore tous suspects de faire partie de l'Empire du Mal, et bien capables d'avoir organisé un réseau de serials tortureurs (on sait bien qu'aux États-Unis, ces choses-là ne sauraient arriver, ou seraient alors le fait d'individus isolés, possiblement fraîchement immigrés des Carpathes, d'ailleurs).

Sous cette réserve d'agacement, Hostel est un spectacle fort agréable pour qui apprécie les doigts coupés à vif et les énucléations sensationnelles, ce qui est précisément mon cas.


Répondre

De PM Jarriq, le 25 octobre 2006 à 17:24
Note du film : 4/6

Oui, c'est vrai, Impétueux. Cette vision de l'Europe rejoint celle du très hilarant et parodique Top secret (quand le rocker Val Kilmer arrive en Allemagne de l'Est, on est subitement replongé dans l'ambiance nazie avec tous ses clichés !), et je me demande s'il n'y a pas un brin d'humour dans cette description de nos contrées arriérées et médiévales, vues par des yeux américains. Vu le reste du film, ce n'est pas à exclure…


Répondre

De lych666, le 26 octobre 2006 à 19:17
Note du film : 4/6

Il y a peut-être une part de cela, mais il faut noter que l'action se déroule pas loin du musée de la torture, ce qui est un bon clin d'oeil à mon gout pour déjouer tous les clichés sus mentionnés. De plus, les pays de l'Europe de l'est ,suffisament éloignés des Etats Unis sont un endroit idéal pour que les personnages de ce film se perdent complètement dans une culture mystérieuse qu'il connaissent peu ou pas du tout, Je trouve que cela accentue d'avantage l'angoisse éprouvé quand on se met dans la peau de ces adolescents libidineux.

En parlant de clin d'oeil, avez vous repéré la petite apparition de Takashi Miike, réalisateur a qui l'on doit l'ultra pervers et sadique Audition, et le violent Ichi the killer. Il interprète un homme en imperméable avec des lunettes noires qui annonce au héros : "n'entrez pas, vous allez dépenser tout votre argent…Là dedans…"

Joue-t-il un homme d'affaire friqué friand de torture, ou tout simplement son propre rôle de réalisateur controversé. J'ai trouvé ce clin d'oeil des plus judicieux.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.019 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter