Forum - Le Tatoué - Très décevant
Accueil
Forum : Le Tatoué

Sujet : Très décevant


De verdun, le 3 mars 2006 à 17:47
Note du film : 3/6

Quand "Le tatoué" passe à la télévision,et Dieu sait si ça arrive souvent, c'est toujours la même chose : au début du film,je suis enthousiaste devant cette astucieuse idée de départ. Un Modigliani tatoué sur le dos d'un légionnaire. Et le duo De Funès/Gabin fait envie.

Mais peu à peu l'enthousiasme retombe : les fans des deux monstres sacrés seront aux anges mais leur duo fonctionne t-il vraiment ? En fait c'est surtout Gabin qui se fait remarquer avec une belle force comique, notamment la scène où il joue du clairon alors qu'on s'attendrait à ce qu'une telle comédie soit avant tout "un film de Funès"… En fait pas sûr que "les deux larrons" se soient bien entendus une fois les caméras éteintes.

Et surtout, le scénario se perd en cours de route dans une histoire de château à restaurer… et l'intérêt se dilue peu à peu… Et dommage – malgré le talent de Pascal – qu'il n'y ait pas un Audiard au dialogue..

Restent les deux monstres sacré et une musique amusante de Garvarentz. Je donne un 3 bien généreux à ce film qui me laisse personnellement beaucoup sur ma faim…


Répondre

De Impétueux, le 3 mars 2006 à 18:51
Note du film : 2/6

Oh oui ! Votre générosité est excessive ! Ce genre de nouillerie qui ne tient qu'à une bonne idée de départ (je vous l'accorde) mais qui ne comporte ni péripéties cohérentes, ni idées de mise en scène, où les acteurs – fussent-ils des monstres sacrés – font le minimum syndical serait presque de nature à me réconcilier avec les tenants d'un cinéma plus "ambitieux" !

La Patellière est du degré en dessous de Grangier, du niveau de Le Chanois : un ou deux excellents films, (Les grandes familles et plus encore Un taxi pour Tobrouk), quelques réussites très agréables (Rue des prairies ou Le bateau d'Émile) (et encore !) mais beaucoup de scories et une fin de carrière assez minable…


Répondre

De Xaintrailles, le 26 janvier 2010 à 18:27
Note du film : 1/6

Il faut bien le dire, malgré toute l'admiration que j'ai pour Jean Gabin : il réussit rarement les rôles de gros comique. Il hurle tout le temps, il en fait trop, il est tout aussi lourdingue dans les Vieux de la vieille et dans Archimède le clochard…


Répondre

De Gilou40, le 5 septembre 2010 à 17:23
Note du film : 2/6

Le tatoué reste un de ces films bancal qui énerve un peu… D'abord, on se demande si c'était une bonne idée que de réunir ces deux monstres sacrés. C'est oublier un peu vite que c'est la troisième fois qu'ils jouent ensemble et avec plus ou moins de bonheur. D'abord la formidable Traversée de paris, puis le très élégant Le gentleman d'Epsom et enfin, ce curieux Tatoué.

Ce dvd est offert avec des suppléments qu'il n'est pas toujours heureux de voir et d'entendre. Écouter Louis de Funès critiquer Gabin sous cape, c'est malsain. Surtout quand on assiste un peu plus loin à des fous-rires mémorables entre les deux acteurs. Denys de La Patellière nous confirme d'ailleurs qu'il n'y a pas eu de problèmes "majeurs" entre les deux artistes. Simplement le fait que De Funès était un immense angoissé et Gabin un extraverti qui disait tout haut ce qu'il pensait tout haut ! Et puis il nous dit que l'équipe du film était l'équipe Gabin et que donc De Funès avait l'impression de naviguer en terre étrangère. Alors on n'arrive pas à savoir quelle a été réellement l'ambiance du tournage et le sentiment qui régnait entre les deux hommes. Bancal…Vous me direz que si on devait toujours se préoccuper de connaitre le dessous des films à succès… Souvenons nous de Fric-Frac et des rapports plus que houleux Fernandel/Michel Simon. Et pourtant, quel film !

L'histoire, elle, démarre très bien et on se fait un réel plaisir une grande première moitié du film . Le petit teigneux et le vieil aristocrate, ça fonctionne bien. Hélas, arrivé à la moitié du film, donc, ça tourne à Laurel et Hardy. Re-bancal… On pourrait couper le son et en faire un film muet, juste accompagné d'une partition de piano, comme au temps de Charlot. La poursuite derrière les pilleurs de châteaux est à ce titre assez grotesque. Là, on sent bien que ça part en vrille. Et c'est fort dommage. Parce que ce film recèle quelques scènes comiques fort réussies.

Ce site ne mentionne pas la présence de la très grande Dominique Davray, qui joue le rôle de la femme de De Funès. Elle est d'une drôlerie incroyable face aux curieuses affaires de son mari. Dominique Davray à la carrière magnifique auprès des plus grands, et pourtant si discrète. La complice de Casque d'or, la bouchère nymphomane de Papa, maman, la bonne et moi, "la charronne" de Notre-Dame de Paris, Léone, la femme de Mario, qui ne lui "claquera pas le beignet parce qu'elle n'aimerait pas", dans Mélodie en sous-sol, présente également dans tous les Gendarmes, l'infirmière"piqueuse" de L'aile ou la cuisse, sans oublier Madame Mado, mère maquerelle des Tontons flingueurs. Et des dizaines d'autres ! Une belle actrice qui a promené ses rondeurs dans le cinéma depuis, nous semble t'il, la nuit des temps…

Cet hommage étant rendu, Le tatoué laisse une impression de malaise. D'inachevé. Et le magnifique Périgord ne fait que renforcer cette impression. Dans un tel décor, on pouvait s'attendre à autre chose. Le si beau château de Saint-Vincent le Paluel et le joli petit village de Domme méritaient une autre prestation de la part des acteurs. Or, c'est précisément là que nait la déception. Voir De Funès et Gabin, dans les jardins du château, nous refaire Les bidasses en folie, c'est vraiment navrant ! Dommage…

Mais qu'ils dorment en paix. Ils ont fait, et avec un immense talent, tant d'autres et belles choses…


Répondre

De Frydman Charles, le 5 septembre 2012 à 09:24
Note du film : 5/6

Le dessin tatoué au dos de Jean Gabin est bien dans le style de ceux de Modigliani:



Il fait vaguement penser au "portrait de Jean Cocteau" ci-après:


Répondre

De Pauley, le 5 septembre 2012 à 12:45

De Funes ne fait "simplement" qu'apparaitre???

Vous avez du voir un autre film .

Ce film a ,au moins, "le pouvoir "de faire de faire RIRE , ce qui rare , aujourd'hui ..

Note 4/6


Répondre

De Impétueux, le 5 septembre 2012 à 13:10
Note du film : 2/6

Pauley, toi pas avoir compris AlHolg, qui évoque d'autres films que Le Tatoué où sont aussi réunis Gabin et Funès, mais où le dernier nommé n'a pas encore un grand rôle.

Toi avoir saisi, désormais si moi t'expliquer ?


Répondre

De Frydman Charles, le 8 septembre 2012 à 07:55
Note du film : 5/6

Il ne faut probablement pas chercher un quelconque message de tolérence ou antiraciste dans ce film, comme ce sera le cas dans "les aventures de Rabbi Jacob"…

A noter cependant que Modigliani était d'origine juive et n'eut aucun succès de son vivant…Dans le film, comment "récupérer" le Modilian tatoué dans le dos de Legrain (Jean Gabin) si ce n'est après son décès…Enlever sa peau en clinique sans dégats et remettre une peau neuve semble impossible !!!

Jai noté lors d'une surprise partie que la femme de Mezery (Louis de Funes) demande à ses enfants de montrer les tatouages qu'ils viennent de se faire faire…Le fils et la fille…Pendant une fraction de seconde , on voit le tatouage sur le ventre du fils, et j'ai cru voir l'aigle nazi!!! Mais l'image n'est pas assez nette pour en être sûr…


Répondre

De fretyl, le 19 avril 2016 à 20:03
Note du film : 1/6

Je crois que c'est ce que Gabin et De Funés ont pu faire de pire ! Déjà le Gabin grimaçant de Archimède le clochard ne m'avait pas trop séduit. Ici Gabin en fait des tonnes, mais la puissance comique de De Funés face au cabotinage excessif de Gabin donne plus l'impression que ce film a été une confrontation entre les deux acteurs plutôt qu'une collaboration.

Je lis sur Wikipedia que le scenario n'avait pas entièrement été écrit lorsque le tournage démarra. Cela se sent, les dialogues sont assez pauvres et l'histoire ne mène pas à grand chose… La femme de De Funés, Dominique Davray est également horripilante au possible, on regrette Claude Gensac. Que dire de plus, c'est gras, assez lourd et très clairement pas drôle ! Reste la musique et un passage amusant, De Funés et Gabin faisant le trou normand.


Répondre

De Commissaire Juve, le 19 avril 2016 à 21:48
Note du film : 5/6

Perso j'adore. Au premier degré.

EDIT : Archimède le clochard aussi.


Répondre

De present, le 21 avril 2016 à 10:39
Note du film : 6/6

Pauley dit une triste vérité. "Ce film a ,au moins, "le pouvoir "de faire de faire RIRE , ce qui rare , aujourd'hui .." En outre, il serait très mauvais si tout le monde aime un film. Il y a des nuances fines (de la vie) dans le film qui probablement sont inaperçu par ces gars. L'autre jour, quelqu'un a dit que Tati n'est pas drôle. C'est la vie! Assez long que vous avez le temps de goûter ces films.


Répondre

De Frydman Charles, le 25 avril 2021 à 21:23
Note du film : 5/6

Je remets l'image du portrait de Jean Cocteau par Modigliani, le lien ne fonctionnant plus :

Une certaine ressemblance avec le dessin au dos de Jean Gabin. Le cou allongé, l'oeil droit plus petit que l'oeil gauche, les oreilles,un visage triangulaire …Wikipedia fait le rapprochement avec un portrait de Béatrice Hastings du même peintre
. En fait la coiffure et le vêtement sont bien ceux de Béatrice Hastings , mais les traits du visage sont ceux d’un homme lorsque la peau n’est pas tendue (voir mon post précédent), le portrait de Jean Cocteau . Le dessin serait donc la synthèse des deux portraits. Homme ou femme ? Vers 11 mn , alors que Félicien Mézeray (Louis de Funes) et 2 américains insistent pour acheter le dessin , Legrain dit "un type s’est approché de moi et m’a dit : je veux te tatouer une femme dans le dos, ce n’est que plus tard que j’ai su que c'était Modigliani". En fait la peau du dos de Legrain est souple et lorsqu’il soulève sa chemise la largeur du visage varie en écartant les bras et le visage prend plus ou moins l’aspect de l’un puis de l’autre tableau , comme le montre l’extrait vidéo "répliques cultes". L'aspect du dessin varie selon la tension de la peau du dos, vers 11 mn lorsque Legrain montre le dessin aux américains, il rapproche ses bras tendant parfaitement la peau dus dos et le dessin se rapproche plus du portrait de la femme
. Quel serait l’aspect du dessin sur une peau morte ? Les criminels nazis tuaient les prisonniers aux tatouages les plus intéressants afin de récupérer leur peau " La chienne de Buchenwald par Pfaffenberg ,Tous les prisonniers ayant des tatouages reçurent l'ordre de se présenter au dispensaire… Après qu'ils eurent été examinés ceux qui portaient des tatouages les plus intéressants et les plus artistiques furent tués par piqûres. Leurs corps furent ensuite envoyés au service pathologique, où les morceaux de peau tatouée furent remis à la femme de Koch qui fit fabriquer avec cette matière rare des abat-jour et autres objets d'ornementation. » . A noter que Modigliani était juif. Vers 21 mn Mme Legrain appelle ses enfants pour qu’ils montrent les tatouages qu’ils ont fait faire à l’instar de son mari. Le fils à sur la poitrine un tatouage qui fait penser à l’aigle nazi (le lien que j’avais mis ne fonctionne plus). De près , on voit vaguement un homme ailé, un homme accroupi qui se tient les genoux avec 2 drapeaux sur le côté rappelant le drapeau breton
. Une sorte de sport ? Saut avec des voiles latérales ? La fille a fait tatoué ce qui ressemble à Hercule qui dompte le lion de Néme
. Mme Legrain semble sous entendre que le tatouage de son mari peut représenter peut être un Modigliani, mais aussi n’importe quoi d’autre.


Répondre

De Impétueux, le 26 avril 2021 à 12:23
Note du film : 2/6

Le film est aussi nul que la peinture de Modigliani est ridicule et méprisable…


Répondre

De Frydman Charles, le 28 avril 2021 à 19:39
Note du film : 5/6

Certes le film ne vole pas haut, et il ne fait pas vraiment rire. Plus de 3200000 entrées néanmoins ! Il a le mérite d’inciter à découvrir Modigliani. Un peintre que l’on aime ou que l’on déteste, mais dont un des tableaux a été vendu 157,2 millions de dollars ! . Modigliani était surnommé le "peintre maudit", peut être un peu pour le jeu de mots "Maudit Gliani" souvent évoqué sur le net.Dans le film la peau du dos de Legrain est vendue très chère !!! "Mézeray laisse sa carte de visite et lui (à Legrain) propose une offre de 20 millions de francs." (wikipedia). Puis Mézeray fait monter les encheres auprès des américains jusqu’à 500 millions de dollars ! Bien plus que la vente réelle du tableau à New York aux encheres


Répondre

De Impétueux, le 28 avril 2021 à 21:53
Note du film : 2/6

De fait, Amadéo Modigliani se vend cher… Est-ce une qualité pour durer ? Peut-être ; il a fait l'objet d'un des plus mauvais films de Jacques Becker (qui n'en n'a pas commis beaucoup) : Les amants de Montparnasse avec un Gérard Philipe plus geignard que jamais…


Répondre

De Frydman Charles, le 5 mai 2021 à 07:00
Note du film : 5/6

Le film est supposé être un film comique, pas très drôle en fait…Faire un rapprochement avec le nazisme semble déplacé. ..Et pourtant…Le château que Legrain veut faire restaurer par Mézeray avait été brûle par les nazis : château de Paluel brûlé par les nazis en juin 1944 .Je reviens au tatouage du fils de Mézeray vers 1 h 21 mn (lapsus, j’avais écrit Legrain), un homme oiseau qui vu rapidement semble être l’aigle nazi. Peu après à 1 h 22 mn Legrain pense que les deux mercenaires envoyés au château étaient envoyés par Mézeray pour le tuer, en fait c’était des détectives envoyés par les americains. Mézeray dit "je n'ai aucune raison de vous tuer puisque je peux avoir votre tatouage autrement…vous entrez 2 jours en clinique, on vous retire un tout petit morceau de peau sur le dos et on vous en remet un autre". C'est sans doute sensiblement ce que disaient les nazis qui envoyaient les déportés au tatouage intéressant au dispensaire ou il étaient tués par une piqûre. Voir le témoignage au procès de Nuremberg concernant Ilse Koch cité plus haut. Déportés est synonyme du tatouage du numéro sur le bras… ………… Le dermatoloque chargé de l’expertise de la peau de Legrain comprend d’après les explicatione préalables de Mézeray que le tatouage a été vendu en viager , et donc il n'est plus question de le retirer du vivant de Legrain. Le lien suivant : léguer ou vendre son tatouage après sa mort évoque le cas des nazis et du film loufoque "le tatoué".Concernant les différents aspects du tatouage de Legrain, vers 1 h 26 mn le dermatologue évoque la cellulite et une tension de la peau qui provoquerait une distorsion du tatouage ,et incite Legrain à faire du sport. Une des distorsions avait fait que le tatouage ressemble à un portrait de Jean Cocteau par Modigliani. Le poète avait lui même tatoué les murs de la villa Santo Sospir à Saint Jean Cap Ferrat en 1950. Cocteau écrira : « il ne fallait pas habiller les murs, il fallait dessiner sur leur peau, c'est pourquoi j'ai traité les fresques linéairement avec le peu de couleurs qui rehaussent les tatouages. Santo Sospir est une villa tatouée ».


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0060 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter