Forum - Débat : pour ou contre le support matérialisé ? - Où est le problème ?
AccueilDébat : pour ou contre le support matérialisé ?
Forum : Débat : pour ou contre le support matérialisé ?

Sujet : Où est le problème ?


De Impétueux, le 28 mai à 15:28

Il y a toujours eu des gens qui fréquentaient les bibliothèques, les vidéothèques, les DVDthèques, les je ne sais quoi et d'autres qui ont le besoin de toucher, de feuilleter, de regarder l'accumulation des ouvrages ou des titres.

Je passe des heures à contempler le rangement des livres de ma bibliothèque, où je ne peux malheureusement placer qu'un cinquième et sans doute moins de ce que je possède ; ma DVDthèque est moins belle à regarder mais j'y ai plus de 1500 boîtiers.

Cela veut-il dire que j'achète tout ce que je lis et ce que je regarde ? Oui pour ce que je lis (rares exceptions), non pour ce que je regarde. mes moyens de retraité ne me permettent plus d'acheter tout ce qui sort ; et les casiers où je les range débordent. N'empêche qu'il est bien agréable d'avoir en main une belle édition DVD avec un livret intelligent et des tas de suppléments.


Répondre

De fretyl, le 28 mai à 19:41

Je n'ai pas voulu me séparer de certaines vieilles VHS que j'avais acheté gamin par affection pour les vieilles jaquettes René château où autres. Même si effectivement à 14 ans j'en avais déjà acheté 1200 et que effectivement, ça prend de la place… Alors…


Répondre

De vincentp, le 29 mai à 09:04

Malheureusement, le support matérialisé est en déclin, supplanté par le streaming. Les éditions dvd/buray des films de répertoire ne s'adressent plus qu'à 1500 personnes environ (si l'on excepte les bibliothèques).


Répondre

De verdun, le 29 mai à 12:55

Hélas oui. Des cinéphiles passionnés comme nous éprouvons toujours la nécessité de posséder un film dans la meilleure qualité possible.

Mais nous ne sommes qu'une petite minorité. Effectivement les éditeurs privilégient les petits tirages… Et un geant comme Disney envisage de ne plus sortir ses films sur le support physique.

Mais rien que pour nous le support physique a encore lieu d'être.


Répondre

De Impétueux, le 29 mai à 20:17

Ami Verdun, qu'est-ce que ça peut nous fiche que Disney ne sorte plus de films sur supports physiques ? Vous regarder les films de Disney, vous ? Bien sûr que non !

On attend Pain et chocolat, La maman et la putain, Les Diables, L'armée Brancaleone, Cours privé… Le reste, on s'en tape !


Répondre

De verdun, le 29 mai à 21:25

Précisons que Disney a racheté récemment la Fox, dont le catalogue est quand même impressionnant. Et ça m'embêterait qu'il n'y ait plus de dvd ou blu-ray de classiques de l'un des plus grands studios us à cause de Mickey…

Sinon d'accord avec les films que vous citez… Et il y en a d'autres encore…


Répondre

De Costarmoricain, le 18 juillet à 23:25

La culture entre dans notre patrimoine. Or, il semble qu'il soit problématique de léguer les œuvres dématérialisées après notre décès. La plupart du temps, nous ne sommes jamais vraiment propriétaire de notre copie.

Par ailleurs, si nous avons fort heureusement des bibliothèques richement dotées d'ouvrages qui ne sont plus édités, qu'en sera-t-il si les œuvres sont dématérialisées ? Elles deviendront inaccessibles selon le bon vouloir des éditeurs, producteurs ou des auteurs…

Exemple : bienheureux ceux qui gardent précieusement leur VHS de "La boîte à musique", Prix du meilleur film d'animation à Cannes en 1946 pour les studios Disney, jamais édité ni en DVD ni en Blu-Ray : ce film n'est plus au catalogue mais si vous l'avez, vous l'avez ! en dématérialisé l'auriez-vous 30 ans plus tard si le film est enlevé du catalogue ?


Répondre

De DelaNuit, le 19 juillet à 14:31

La disparition des supports nous laisse à la merci de ce que les détenteurs des droits des oeuvres voudront bien mettre à notre disposition… et il est naïf de penser que toutes les oeuvres le seront.

En premier lieu pour des questions financières (le coût de la mise à disposition numérique perpétuelle pour des millions, des milliards d'oeuvres), mais aussi par choix de susciter le manque pour créer l'intérêt en retirant puis en remettant à disposition telles oeuvres du patrimoine… et puis lorsque demain le détenteur des droits estimera que telle oeuvre est contraire à ses idées politiques, religieuses ou autres, il n'aura qu'à presser un bouton pour en supprimer l'accès. Tout cela n'est guère réjouissant pour la culture.


Répondre

De Commissaire Juve, le 19 juillet à 18:24

Comme on disait dans un spot anti-sida de 87 : le dématérialisé ne passera pas par moi ! Je me rappelle ce ministre de l'éducation nationale complètement idiot (1) qui s'était vanté – un soir sur Canal+ – d'avoir commandé au père Noël "tout Mozart sur une clé USB" ; je l'avais trouvé totalement pathétique.

Pour ma part, j'ai accumulé assez de livres, de CD et de vidéogrammes pour tenir un siège. Après moi le déluge.

(1) qui a dit "pléonasme" ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0027 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter