Forum - Le Port des passions - Mineur mais intéressant
Accueil
Forum : Le Port des passions

Sujet : Mineur mais intéressant


De vincentp, le 31 octobre 2015 à 23:57
Note du film : 4/6


Un scénario plutôt moyen (thématique limitée, arguments discutables -le discours pro-pétrolier prête à sourire-, des clichés, des bavardages inutiles) limitent la portée de Thunder bay. Mais l'interprétation, le casting, la photographie et la mise en scène rendent ce film réalisé par Anthony Mann plaisant et intéressant. J'ai apprécié les plans suivant les déplacements sur la plate-forme, par exemple. Egalement les relations entre Stewart, Duryea, Joanne Dru, très bien construites et filmées.

La photographie de Joanne Dru insérée ci-dessus montre par exemple parfaitement le ressenti du personnage à un instant clé, tout en nuances, exprimant surprise et émotion intériorisée. Les personnages, tous ambigus, possèdent une épaisseur psychologique et sont intéressants à suivre. Le port des passions (1953) n'est pas la catastrophe mentionnée sur un site internet concurrent, loin de là. Ce n'est pas un film que j'oublierais rapidement pour ma part. A voir pour se faire son propre avis.


Répondre

De verdun, le 2 novembre 2015 à 16:16
Note du film : 3/6

Le film n'a clairement pas le même souffle que le quintet de western Winchester 73, Les affameurs, L'appât, Je suis un aventurier et L'homme de la plaine que firent ensemble les mêmes James Stewart et Anthony Mann. On ne retrouve pas non plus la nervosité que le réalisateur a mis dans ses meilleurs films noirs. La faute à une mise en scène assez statique dans sa première partie et à un scénario effectivement assez banal.

Mais si ce n'est pas le film de Mann à proposer aux néophytes, le technicolor est de toute beauté, les acteurs impeccables, les scènes d'action bien menées. Ceci réussit à en faire un divertissement agréable, qui a le parfum suranné des films que proposait Eddy Mitchell dans sa mythique émission télé La dernière séance.

Mais ce qui rend le film franchement savoureux est la dimension politiquement incorrecte qu'il a pu acquérir avec le temps: les gentils sont ceux qui veulent exploiter le pétrole, les méchants sont ceux qui veulent préserver l'écosystème. Un vrai document que cet hymne au capitalisme tourné bien avant que les préoccupations écologiques n'occupent le devant de la scène.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0045 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter