Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Mollasson...


De fretyl, le 20 novembre à 06:33
Note du film : 2/6

Là où on attend approximativement les mêmes critères, la même angoisse que dans La nuit des morts vivants, il faut avouer que La nuit des fous vivants que je voulais voir depuis longtemps, de par son manque de moyen a presque l'allure de ce qui pourrait être le premier film d'un jeune réalisateur.

On y espère un film d'horreur, un film gore… On est presque plus souvent dans un cinéma soixantuitard, ou le budget limité nous laisse beaucoup plus souvent dans les polémiques, interrogations et réactions des acteurs politiques, face à une pandémie dévastatrice que de ce qu'il se passe vraiment dehors !

Tout y passe un petit peu n'importe comment : l'armée, la police, les méfaits du nucléaire, le système de santé Américain ; il fallait bien être dans une Amérique tendance Hippie pour que le film à l'époque se chausse de sabots aussi lourds.

Malgré l'ennui qui finit par s'y faire sentir La nuit des fous vivants use de plusieurs séquences qui peuvent réussir à accrocher le spectateur dès que l'on y sort un peu des bureaux. Notamment un excellent début qui fait vite pschitt…

Des enfants jouent dans le noir d'une maison à se faire peur lorsqu'ils constatent le comportement anormal de leur père qui se met à tout détruire et qui vient de tuer sa femme ! Plusieurs passages allant dans ce sens surprennent.

Ce sera cependant pour Romero plus un exercice de style qu'un véritable coup de maître comme il l'avait fait auparavant… Les intentions sont trop lourdes compte tenu du budget pour tenir la barre assez haut. Cependant La nuit des fous vivants malgré ses côtés vieillots (gaucho…) Paraît plus que jamais d'actualité.

Au final on de rend compte que l'on a rien regardé d'autre qu'une vieille série Z.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0029 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter