Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Où est Kim ?


De DelaNuit, le 12 juin 2012 à 22:16
Note du film : 4/6

Enfin, sans recourir au téléchargement illégal (cf. messages précédents) mais en commandant un dvd américain (hélas sans VF ni même de sous-titres…), j'ai enfin pu voir Kim (ou revoir devrais-je dire, après une trentaine d'années ne m'ayant laissé que des souvenirs confus). Heureusement, je dispose d'un lecteur dvd multizone. Oserai-je encore une fois une phrase sur le malheur de ces zones différentes (zone 1 pour les Etats-Unis, zone 2 pour l'Europe…) qui sont autant de barrage à la circulation de la culture… A quoi bon crier dans le désert…

Le film est plaisant à regarder. Pas un chef d'oeuvre ni un grand classique comme le livre de Kipling dont il est inspiré, mais il se laisse regarder avec plaisir pour peu que l'on ait coutume d'apprécier le cinéma de ce temps là.

Dean Stockwell interprète avec conviction le rôle titre du jeune orphelin de père irlandais se faisant passer pour un hindou au milieu de la foule cosmopolite de l'Inde (dire qu'il sera quelques décennies plus tard l'un des héros de Dune !)..

Errol Flynn vieillissant donne un peu de punch au récit par de régulières apparitions en maquignon à barbe rousse jouant les espions pour le gouvernement britannique (en profitant pour trousser au passage quelque belle lascive – réputation oblige !)…

et Paul Lukas, maquillé autant que possible, incarne le lama tibétain en quête de la rivière de la flèche promise par Bouddha, eau miraculeuse qui lui permettra d'abandonner pour de bon le matérialisme illusoire de la vie terrestre. (Aparté : Paul Lukas sera dans Les 55 jours de Pekin le médecin qui acceptera la divine Ava Gardner comme infirmière de fortune au milieu des combats et reconnaîtra la valeur et l'humanité profonde de cette femme trop libre, rejetée par la bonne société occidentale. Lui aura-t-il fallu connaître une incarnation de lama tibétain dans cette vie antérieure pour cela ?)

Bref ! Entre ces deux modèles, l'un aventurier viril et audacieux, l'autre serein, détaché et tourné vers la spiritualité, le coeur de Kim balance et l'enfant bondit de l'un à l'autre tout au long du film avec l'espièglerie qui le caractérise. De leur côté, l'espion maquignon comme le sage tibétain se laissent attendrir par le gamin, ce qui les détourne parfois de leurs buts respectifs…

Les personnages sont bien campés, de nombreuses scènes ont été tournées sur place en Inde, ce qui confère au film un peu d'authenticité, et le canevas général du roman est bien respecté. Passent à la trappe les mille et un détails de la vie quotidienne des hindous de castes et ethnies différentes croisés par Kim tout au long du livre et faisant le sel du roman, ainsi que les explications bouddhistes du lama, dont l'illumination finale est symbolisée par des images naïves (que l'on pourra trouver touchantes) bien loin des dernières pages de Kipling. Dommage…

Encore une fois pas un chef d'oeuvre (à la différence de L'homme qui voulut être roi, adaptation géniale d'une nouvelle de Kipling par John Huston). Mais un petit film sympathique qu'il serait dommage de dédaigner… Pour peu, bien-sûr, que l'on y ait accès. Je suis d'ailleurs toujours preneur d'un dvd zone 2 avec piste ou sous-titres français…


Répondre

De vincentp, le 18 août 2010 à 20:22

C'est du téléchargement ILLEGAL ! Ne vous y aventurez pas ! A l'heure du laitier, on viendrait frapper à votre porte…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0040 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter