Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De le dabe, le 2 novembre 2010 à 08:31

Il faut avoir vécu dans le milieu médical des armées pour comprendre "le fou de guerre". De même il faut avoir goûté aux études de médecine et à la guerre pour savourer à fond la petite musique célinienne.

Le film évoque plus Bardamu que l'officier pathétique du désert de Buzzati. Pensez au calvaire que représentent huit (ou dix )années de jeunesse à apprendre par cœur le dictionnaire illustré des maladies dégoûtantes… ajoutez -y la louche de grossièreté carabinesque indispensable pour y survivre;entrelardez ces ingrédients entre deux tranches de massacre et de démolition et vous serez de plain pied avec le fou de guerre.

Avez vous songé à la formidable contradiction qui lamine le médecin habillé en officier:sauveteur grimé en guerrier regardé avec condescendance par les officiers combattants et tout à la fois espéré et craint quand vient la blessure, par tous ces grands enfants que sont les soldats…?

Qui d'autre que des enfants en effet, pourrait appuyer sur le bouton qui supprime des vies et inflige tant de souffrances ?

Assurément pas des hommes sérieux et qui connaissent le prix des choses.Le fou de guerre est un enfant,mais il est déguisé au rebours de ces enfants soldats qui pullulent en Afrique avec des joues douces sous leurs grands yeux innocents.

Le fou de guerre est un clown,et c'est pourquoi il "va" si bien à Coluche. C'est un clown mais un clown tragique,aussi fait il peur et c'est pourquoi ce film est ignoré comme sont ignorés "Les misérables" de Lelouch.

,


Répondre

De Arca1943, le 30 octobre 2008 à 01:16
Note du film : 4/6

…mais étant donné que Dino Risi disait « Il y a les films d'auteur et les films d'équipe; moi, je fais des films d'équipe », alors une réponse déjà plus complète serait sans doute Risi-Age-Scarpelli.

Je suis attaché à ce film, et je suis content qu'il ait été réalisé, comme une sorte de défi aux lois de la pesanteur, toutefois en le regardant et l'écoutant, je sens que nos humoristes sont à bout de souffle, qu'ils pressent le citron. Ce n'est pas un hasard si Agenore Incrocci et Furio Scarpelli ont mis fin après ce film à près de 40 ans d'indéfectible collaboration (ah misère). Risi aussi avait donné pas mal tout ce qu'il avait. Après Le Fou de guerre, il y aura encore le très crépusculaire Valse d'amour (1990), mais à l'évidence, le filon s'était épuisé.

Mais peu importe, quelques éclairs d'invention tragicomique zébraient toujours le ciel : la tragique blague de l'artère qui a pété dans Le Fou de guerre, c'est de la comédie à l'italienne pur jus !


Répondre
Avis


De Arca1943, le 13 décembre 2003 à 15:56
Note du film : 4/6

C'est un Dino Risi mineur, comme tous ceux des années 80, mais mieux vaut un Risi mineur que pas de Risi du tout. L'art très italien du glissement perpétuel du drame à la farce est bien là, tout comme le sens de finesse dans la caricature. Forcément, car le scénario est signé Age-Scarpelli (Agenore Incrocci et Furio Scarpelli). Par contre, certaines blagues tombent à plat. Par contre, le sens de la réalité historique, qui fait la force d'autres épisodes de ce vaste et puissant serial, comme La grande guerre, La grande pagaille ou Une vie difficile, est un peu en déroute ici. Normal, on est en 1985: c'est le crépuscule de la «comédie à l'italienne», qui fut le plus durable «rainmaker» de cette industrie. Pour la première fois, on constate que Risi, Age, Scarpelli commencent à manquer de budget: le lieu unique, ce n'est pas leur genre; pourtant, ils n'avaient pas le choix pour des raisons d'abord et avant tout monétaires. Depuis 1980-81, les Italiens vont de moins en moins au cinéma et, profitant de cette désaffection, les films américains regagnent la position de tête dont ils avaient été chassés pendant trente longues années (1950-1980). Le vitriol vaincu par la saccharine: quelle tristesse.

Cela dit, ce film en vaut la peine, quand même, ne serait-ce que pour le "monstre" créé par Coluche, qui se montre d'emblée à la hauteur des Vittorio Gassman, Alberto Sordi et autres stars satiriques propres au grand genre.

Arca1943


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.027 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter