Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Ce que Femme veut


De vincentp, le 13 février 2023 à 07:18
Note du film : Chef-d'Oeuvre


Du soleil dans les yeux réalisé en 1953 par Antonio Pietrangeli s'inscrit dans la mouvance d’œuvres néo-réalistes italiennes emblématiques telles le voleur de bicyclette (1948), par son sujet (un descriptif de la misère sociale de l'époque) et son style (rythme très rapide, abondance de péripéties, dialogues fusant de toute part, une bonne dose d'émotions). Des séquences de groupe -bals populaires-, un ton humoristique, préfigurent un nouveau genre, celui de la comédie à l'italienne, dont l'acte de naissance est associé à Le pigeon (1958). Suso Cecchi d'Amico est scénariste pour ces trois films : Du soleil dans les yeux illustre sa contribution décisive à l'évolution progressive du cinéma italien vers un plus large public que celui d'origine, ne reniant pas certaines de ses racines de départ. Autre scénariste de poids, Ugo Pirro, alors en début de carrière, qui s’illustrera par la suite dans une longue liste de films italiens à dominante sociale ou politique. La photographie est l'oeuvre de Domenico Scala (Ossessione) produisant des images fortes de la ville, des immeubles des faubourgs et de leurs cours intérieures, des intérieurs des appartements exigus, mais aussi des extérieurs ensoleillés de la campagne romaine. Gabriele Ferzetti, Irène Galter sont des choix judicieux pour incarner des personnages aux facettes multiples. Irene Galter s'est retirée très tôt des plateaux (son dernier rôle est daté de 1961) et est aujourd'hui toujours en vie, âgée de 91 ans.

Il ne faut aujourd'hui que quelques minutes au spectateur avisé pour comprendre que Du soleil dans les yeux s'inscrit dans le gotha des oeuvres majeures du cinéma italien des années 1950. La mise en scène de Pietrangeli possède la capacité rare à s'effacer devant le sujet. Discrète, invisible, elle ne vise qu'à porter de manière la plus efficace et la plus naturelle possible le scénario et à permettre aux acteurs d'incarner au mieux leurs personnages. La qualité la plus notable de l'oeuvre se situe néanmoins au niveau du scénario, entremêlant éléments drôles et dramatiques, conjugués à des dialogues ciselés, marque de fabrique de Suso Cecchi d'Amico, rendant l'histoire facilement accessible au spectateur. La société est décrite comme imposant ses normes, traditions, institutions, mais aussi ses jugements et préjugés. Elle s'oppose aux aspirations matérielles, affectives, psychologiques, des jeunes gens, en quête d'une place au soleil. Les couples s'accordent ou se désaccordent lors des bals ou des sorties en groupe, pendant que les classes sociales s'entrechoquent ou pactisent par l'entremise du clergé…Du soleil dans les yeux, ambitieux et accompli, possède une dimension holistique visant à expliquer de façon globale la société, ses mécanismes de fonctionnement, et à présenter les éléments qui permettent d'en huiler les rouages. Rien ne doit, rien ne peut s'opposer aux désirs légitimes de jeunes femmes, qui respectent les règles morales en vigueur en démocratie.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter