Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Trop de coupes...


De verdun, le 13 octobre 2015 à 21:54
Note du film : 5/6

J'écrivais ceci dans mon message inaugural: "Légère déception pour ce Minnelli-là – qui comme dans Les ensorcelés – traite du cinéma mais avec forcément moins de grâce et de ferveur. Cela dit,une seconde vision me ferait peut-être changer d'avis ; en tout cas le film est assez déconcertant sur le point de vue de la narration : on ressent qu'il a été charcuté au montage au grand désespoir de Minnelli."

Eh bien dix ans après, je revois le film à la hausse: on ne s’ennuie jamais dans cet ancêtre de La nuit américaine drôle, à l'aspect parfois documentaire, et beaucoup mieux rythmé que bien d'autres films du cinéaste.

Le regard du cinéaste sur le petit monde du cinéma américain et surtout, sur l'évolution qu'il subissait au début des années 60, est marqué par une amertume qui fait mouche. Minnelli filme très bien cette Italie où l'on délocalisait le tournage de nombreux films américains – d'où le titre du film.

On retrouve toujours cette classe de la mise en scène, des décors, de la photos propres au réalisateur.

La séquence de la voiture folle est très réussie, et symbolise la fusion entre le cinéma et la vie réelle.

Seul réel défaut: le caractère très sommaire de certains seconds rôles, mal joués ou peu développés – celui de George Hamilton par exemple.

Difficile de ne pas voir en Quinze jours ailleurs un petit frère des Ensorcelés, on voit d'ailleurs un extrait ce dernier film. Mais j'éprouve aujourd'hui plus de plaisir aujourd'hui à voir ce film de 1962 que celui de 1952.


Répondre

De vincentp, le 15 mai 2013 à 17:06
Note du film : 4/6

Des scènes coupées, facilement identifiables, qui dénaturent un petit peu le sens du film. On y voyait Cyd Charisse en mauvaise posture, parait-il.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.016 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter