Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De vincentp, le 10 juillet 2010 à 21:00
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Une simple séance de cinéma, aujourd'hui, pour redécouvrir ce point d'orgue de la carrière d'Anthony Mann, avec The far country.

Redécouvrir par exemple, le travail si important sur le son, palpable au cinéma. Celui de la rivière, grondante ou assagie, mais aussi du cheval, expirant. De petits détails parfois, mais qui installent une atmosphère sonore agissant sur la psychologie des personnages (mais aussi des spectateurs), orientant leurs actions, leur mode de pensée. Comme la topographie des lieux, photographiés de façon admirable (grands angles, plongées ou contre plongées, doublées d'angles prononcés) par le talentueux et bien à tort oublié William C. Mellor. Un des plus beaux films de l'histoire du cinéma sur un plan plastique au grand air, incontestablement. On remarque au passage l'étonnante -et illogique- propension du personnage interprété par Robert Ryan à rechercher des points élevés dans le paysage, alors que sa pensée et ses actions stagnent à un niveau très bas…

Observer aussi le réalisme extrême de la progression physique des personnages. Le spectateur se représente par les images (vues sur la rivière, par exemple) l'exactitude des lieux. Caractéristique également du cinéma de Raoul Walsh (Saskatchewan par exemple), mais malheureusement trop souvent oubliée dans le cinéma contemporain.

Ou redécouvrir la gestion optimale des acteurs, tous excellents. Bien sûr, James Stewart, au sommet de son art, oscillant entre doute, chagrin, colère et détermination, révélant des fractures psychologiques face à deux canailles dont un impressionnant Robert Ryan, au faciès et rictus si inquiétant, objets de gros plans millimétrés. Des personnages tout sauf monoblocs, très nuancés et complexes. L'évolution psychologique du personnage interprété par Janet Leigh, en lequel sommeille une conscience, et des valeurs morales, fruit de son éducation, et de sa personnalité profonde, est un aspect admirablement bien traité. Jeune fille immature au début du récit, femme épanouie à sa conclusion. Observez bien les changements de sa physionomie (coiffure, regard…).
La gestion du rythme aussi. L'appât taillé à la hache, va à l'essentiel. Parfois une simple image pour une idée. Alternance de séquences rapides et d'autres plus lentes (les nombreux bivouacs), permetrant au spectateur de souffler, comme les personnages. Le spectateur effectue un voyage physique et mental par personnages interposés, s'émeut, et réfléchit aussi.

Observons un quasi-arrêt silencieux sur l'image après le massacre des indiens, avec la posture souriante et ignoble du personnage qui en est à l'origine (parfait Ralph Meeker). Des idées sont véhiculées en quelques secondes : la bêtise humaine, la veulerie, notamment de militaires laissés à leurs instincts très primaires. Il faudrait sans doute beaucoup plus de lignes de commentaires pour énumérer toutes les idées et leurs déclinaisons que véhicule L'appât : l'enracinement dans le sol, les rapports entre la morale et l'argent… Une véritable parabole de l'existence humaine, insérée dans le canevas du western classique.

Un des sommets évidents du septième art, que l'on ne se lassera pas d'admirer… . L'archétype du film aux multiples facettes et interprétations possibles, qui marque durablement la mémoire, et la conscience du spectateur.


Répondre

De PM Jarriq, le 6 août 2006 à 20:24
Note du film : 5/6

L'appât est enfin sorti, et il ne déçoit pas les attentes. Ce n'est peut-être pas le western le plus immédiatement enthousiasmant du tandem Mann-Stewart, mais celui qui hante le plus longtemps.


Répondre
Avis


De zboub, le 11 février 2004 à 19:33
Note du film : 6/6

J'ai vu ce film une fois, il y a une quinzaine d'années, au cinema Cosmos à Paris. J'en ai gardé un super souvenir. Vraiment, un des meilleurs films que j'aie jamais vus.


Répondre

De Jarriq, le 26 mai 2003 à 17:17

Je vote à pieds joints !!!


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0031 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter