Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Engagement social et parabole biblique


De PM Jarriq, le 18 octobre 2007 à 18:39

Henry Fonda, dans certains rôles comme Les raisins de la colère ou Douze hommes en colère (décidément !) ou encore Point limite, avait cette qualité rare de rendre ses personnages universels. Son Tom Joad représentait tous les Américains détruits par la crise, son juré était l'incarnation de l'honnête homme, son président des U.S.A. était LE président idéal. Peut-être meilleur comédien, Clift ne possédait pas cet aura sur laquelle Fonda a bâti toute sa carrière.


Répondre

De urspoller, le 18 octobre 2007 à 18:09
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Henry Fonda n'interprète pas tout à fait un personnage fragile, comme tu l'évoques, mais un homme simplement révolté par l'évolution de la société, ce qui explique ses accès de rage, notamment à l'égard du policier. Mais, là où je suis en plein accord avec toi, c'est lorsque tu soulignes que Montgomery Clift aurait eu le profil idéal pour camper Tom Joad. Qui mieux que Monty Clift est capable de révéler un éventail plus large d'émotions, de doutes, qui sous-tendent des fêlures intimes et actes inavouables ? Monty est l'incarnation de personnages complexes, nuancés et vulnérables comme il a pu le démontrer dans La Loi du silence, Tant qu'il y aura des hommes ou Soudain, l'été dernier.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0095 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter