Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De lutte, le 22 février 2008 à 11:54

La mémorable partie de poker dans le train de nuit. Le duo Newman Redford (et les autres) que dire : – "est-ce une amitié réel entre les acteurs ou ce n'est que du cinéma?" Quand aux décors et à l'ambiance c'est du grand art. Un (LE) Chef d'oeuvre qui compte beaucoup.


Répondre

De droudrou, le 17 mai 2007 à 23:11

Pour notre ami Impétueux, aujourd'hui, aux informations, ils évoquaient ce matin une arnaque pas mal : une dame qui avait déclaré environ une dizaine de fois avoir mis au monde des quintuplés et qui avait touché un montant assez conséquent en primes diverses…

En ce qui concerne le film, la musique a beaucoup fait pour l'ambiance. Mais, avouons quand même que la scène qui se passe aux "paris urbains" (c'est cela le mot ?) est un sacré morceau de cinéma. C'est là que j'applaudis : le cinéma nous sert des scènes réellement étonnantes parfois et que ferions-nous si nous ne les avions ?

Evoquant Butch Cassidy, c'est vrai, c'est très différent. Il y a diverses scènes que j'aime beaucoup dans ce film. Par exemple la scène où Newman est sur la bicyclette, admirablement photographiée et orchestrée. Il y a ce moment où ils attaquent la banque et que Newman a un trou de mémoire tandis que l'autre l'encourage. Et puis, il y a cette scène finale qui se fige soudain et qui, à l'inverse de "Bonnie and Clyde" nous laisse augurer de ce qui va se passer sous ce déluge de feu…


Répondre
Avis


De Impétueux, le 17 mai 2007 à 18:17
Note du film : 4/6

J'avais vu, comme tout le monde, je pense, à l'époque cette Arnaque au cinéma et j'en avais été enchanté. La musique capricante y était bien sûr pour quelque chose, mais aussi une certaine façon élégante et distanciée de filmer l'Amérique de la Crise, de reproduire dans ce film de 1973 l'atmosphère des productions du début du cinéma, ne serait-ce que par les cartons, fort esthétiques, qui découpent le film et nomment les différentes étapes du scénario, ou par ces fondus en œil qui se referme (ça porte un nom technique qui m'échappe) si caractéristiques…

Revu aujourd'hui, L'arnaque n'a rien perdu de son rythme et de sa gaieté pétillante ; on y court beaucoup, et les poursuites sont réussies (encore un hommage aux débuts du cinéma ?). Newman et Redford sont élégants et séduisants à souhait (j'écris cela pour les rares assidues féminines de DVD Toile), l'image, en tonalités souvent estompées, un peu jaunies, est quelquefois très belle.

Mais j'ai eu un peu de mal à me couler dans les recoins de l'intrigue, extraordinairement compliquée ; il est vrai que c'est le travers des honnêtes gens : ne pas toujours pouvoir imaginer le mode de fonctionnement intellectuel des escrocs : je suis confondu, quelquefois, lisant dans mon journal les raffinements invraisemblables de ce qu'on appelle, en langage policier la délinquance astucieuse, où des individus parfois illettrés arrivent à s'insinuer dans les failles d'une règlementation, ou d'une pratique et à déjouer toutes les sécurités…mises en place par les vertueux citoyens que nous sommes. Dans le film, c'est un peu pareil : il me semble qu'il y a des invraisemblances, ou, comme le signale justement AlHolg, des concours d'aléas ou de détails de compréhension…

Cela posé, c'est un film drôle et (assez léger) extrêmement présentable !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.019 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter