Forum - Le Casse du siècle - Les diamants sont éternels ..
Accueil
Forum : Le Casse du siècle

Sujet : Les diamants sont éternels ..


De Tamatoa, le 30 mai 2014 à 03:05
Note du film : 4/6

Que voilà du bon cinéma ! Pas un film inoubliable (oublier les yeux de Demi Moore, et puis quoi encore ?) mais un de ces films assez bien bâti pour nous faire croire qu'il fait partie de la haute. De Michael Radford, le réalisateur, je ne connaissais que Dancing at the Blue Iguana, véritable poème dédié à la beauté de la merveilleuse, l'énivrante Daryl Hannah, qui de Splash à Kill Bill m'a fait me réveiller en sursaut et en sueurs (très chaudes !!!) bien des fois. Oh ! Ces jambes ! Mais je m'égare et vais encore transpirer… Michael Radford, donc, dirige ici une autre beauté en la personne de Demi Moore qui, si elle nous apparait en très vieille femme au début du film, donne de la lippe, du regard de braise et de la moue. Mais ne fait pas le poids devant cet acteur fabuleux qu'est Michael Caine. Le métier que possède ce type est absolument magistral. Il maîtrise complètement ce film malgré de courtes apparitions succéssives jusqu'au dénouement final très inattendu, d'où la force de l'intrigue. Un scénario bien ficelé et je dirais même très prenant puisque se pose jusqu'à l'ultime dernière minute, ou peu s'en faut, la question suivante : Non pas OU sont les diamants, mais comment ce diable d'homme a t-il pu sortir deux tonnes de brillants sans faire le moindre trou ni la moindre égratignure dans le coffre fort…The big mystère ! La solution que je ne dévoilerai pas bien sûr (tonton Arca sévit toujours sur ce site !) est des plus inattendues et pour le moins originale. Un très bon film, rondement mené, mystérieux d'un bout à l'autre avec un véritable suspens et deux tonnes de diamants à foutre le vertige.

Reconnaissons que l'oeuvre ne vaut que par le duel Moore/Caine. Ils connaissent bien la chanson tous les deux. Les autres personnages sont assez insignifiants. Je l'ai déjà dis mais même si l'un domine largement l'autre, ça roule fort bien quand même tout ça. Beaucoup moins quand apparait Lambert Wilson en flic chargé de retrouver et de comprendre comment. Sans être vraiment mauvais, je n'hésite pas à dire qu'il fait tâche, le Lambert. Moi, j'aurais plutôt vu un Michael Douglas, Harcelement, c'était pas du pipi de chat, un Pierce Brosnan ou un Richard Gere. Il fait trop Français, ce type ! Malgré les grands airs qu'il prend quand il est interviewé, il sent le saucisson et le bérêt . Les diamants, c'est pas son truc. Parce que tout le long, on parle, on baigne dans, on vit, on ne s'occupe que de Diamants.

C'est donc l'histoire d'un Casse habilement mené par nos deux principaux acolytes. Mais pas un Casse de plus. Avec des tenants et des aboutissants surprenants. De part leurs âges respectifs, on aurait pu penser que Caine aurait été la tête pensante et moore les fort jolies jambes. Pas du tout ! Et c'est même ce vieillard qui va se charger de la partie physique de la chose. Moore, décollté plongeant et talons hauts intriguera auprès de qui de droit pour obtenir les informations nécéssaires à leur forfait. Mais voilà qu'au bout du bout, les surprises font places aux rebondissements qui laissent passer les imprévus de dernière minute. Et c'est un festival d'oeillades de toutes sortes que nous offre le regard magnifique de la belle Demi. La surprise, la peur, les larmes, les suppliques, le désarroi, elle sait tout faire de son regard noir… Bien vu l'intrigue. Et surtout pas au rendez vous de ce qui nous semblait évident. Londres et ses égouts sont bien filmé. Surtout les égouts où jamais on aurait pensé voir s'encrasser la belle. Bien sûr, il ne faut pas chercher la petite bête pour ce qui est de la vraisemblance du scénario. Ne chipotons pas ou il n'y aurait plus de cinéma.

Et ça, c'est du bon !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter