Forum - L'Homme aux yeux d'argent - Échec sans appel
Accueil
Forum : L'Homme aux yeux d'argent

Sujet : Échec sans appel


De verdun, le 18 mars 2013 à 22:57
Note du film : 1/6

J'ai beau apprécier le travail de Granier-Deferre, notamment lorsqu'il adapte Simenon, force est de constater que son cinéma, comme celui de nombre de ses confrères, est devenu médiocre dans les années 80.

Ce Homme aux yeux d'argent en témoigne de façon assez patente. Malgré un beau casting et une belle musique, la réalisation est très plate, voire très maladroite en abusant de ralentis lors de très rares moments de tension. Le sujet affiche la même platitude: un détenu sort de prison, recherche le magot qu'il a caché quelques années auparavant. Et un flic se met à sa recherche pendant ce temps. Voilà.

Aucun suspense, aucune atmosphère, des moments de comique certainement involontaires surgissent cette scène où un flic joué par Lambert Wilson poursuit en voiture … une petite fille.

Pour peu, on se croirait dans un épisode de Louis la brocante. C'est dire le niveau de ce film extrêmement décevant.


Répondre

De Arca1943, le 20 mars 2013 à 22:05

« force est de constater que son cinéma, comme celui de nombre de ses confrères, est devenu médiocre dans les années 80. »

C'est bizarre – au sens de "inexpliqué" – mais exact. Pour ma part, je n'ai jamais réussi à analyser ce phénomène de la perte d'altitude du cinéma des années 80 (en France et encore plus en Italie) au-delà des hypothèses. J'ai chargé ce DVD (qui est sorti au Québec voilà trois, quatre ans) en pleine confiance, dans le temps ; mais au bout d'à peine vingt minutes, j'étais accablé. Tout ce qui marchait dans l'alliage Granier-Deferre / Simenon semblait ici inopérant, à commencer par l'atmosphère carrément inexistante (alors qu'en principe c'est le grand atout de l'un et de l'autre). Et j'ai interrompu mon visionnement. Et je ne peux pas noter, par conséquent !


Répondre

De Freddie D., le 21 mars 2013 à 12:38
Note du film : 1/6

Il faut tout de même tenir compte du fait qu'Alain Souchon est un des pires "comédiens" à avoir foulé les plateaux de cinéma. Et il tient le rôle principal. Ce n'est pas anodin.


Répondre

De vincentp, le 21 mars 2013 à 13:05

Assez d'accord pour constater le déclin inexorable depuis trente ans du cinéma français. Le déclin du cinéma italien encore plus marqué, s'explique peut-être par la concurrence de la télévision, alors que en France, celle-ci (via France Télévisions et Canal+, et un cadre législatif précis) a accompagné et financé le cinéma hexagonal, et limité son déclin…

Le sujet est très complexe. Pour des cinéphiles comme nous, le comparatif avec ce qui a pu être réalisé dans le passé, est cruel pour les oeuvres contemporaines. J'ai renoncé à aller voir des films français en salle (le dernier étant Des hommes et des dieux), car ils volent souvent au niveau des paquerettes… Les scénarios sont affligeants. Je n'y crois plus et ai tiré un trait quasi-définitif sur ce cinéma-là.

Comparez Chaines conjugales ou Rocco et ses frères avec ce qui sort actuellement. Les deux films cités contiennent plus d'idées que 50 films contemporains réunis.

Gobalement, on peut constater, que depuis un siècle, qu'une production de qualité nécessite :

  • soit des structures adéquates (style studios), correctement financées, créant un cercle vertueux.
  • soit des auteurs de grand talent réussissant à créer avec peu de moyens (c'est le cas de Satyajit Ray à ses débuts)

De mon point de vue, fruit de mon expérience professionnelle, le problème actuel vient des racines de notre système économique, qui ne favorise pas les deux éléments cités ci-dessus. Notre système est basé sur le très court-terme, la rentabilité et le profit, avec souvent des comptes à rendre à des actionnaires. Il valorise des logiques d'affaires de court terme et ne pousse pas à investir sur des projets de long-terme, intellectuellement ambitieux, chers à financer, assez aléatoires en terme de résultats. On retrouve les mêmes problèmes dans d'autres secteurs, comme l'industrie pharmaceutique.

Donc, priorité à l'heure actuelle, à la production d'oeuvres commerciales de bas niveau, avec des acteurs à la fois médiocres et beaucoup trop payés. Les scénarios sont baclés. Je serais bailleur de fonds publics : j'exigerais un écart de salaires maximum de 1 à 10 entre les techniciens et les acteurs, et je ferais en sorte que les scénaristes soient mieux considérés. Les écarts de salaire sont à mon avis un problème majeur, source de forte démotivation.

Il arrivera peut-être qu'à un moment, pour des raisons mystérieuses, par exemple une émulation entre auteurs, ou le cinéma français repartira… Mais je crois surtout à la mise en place d'un système qui tienne la route, basé sur de la formation, un accompagnement sur la durée des auteurs prometteurs, une répartition équitable des fruits de la performance.

La cinéphilie en France se porte en revanche remarquablement bien ! L'offre à disposition des spectateurs à Paris (et ailleurs) est unique au monde, et j'en suis un des premiers à en bénéficier…


Répondre

De Impétueux, le 21 mars 2013 à 17:23

Je ne pense pas que le déclin du cinéma soit spécifiquement français ; à mes yeux (d'argent !), il est mondial, blockbusters à boum-boum et jeux vidéos sur grand écran (Avatar et même Bilbo le Hobbit) prenant la place de ce septième art que nous avons aimé.

Mais ceci est une histoire différente, qui mériterait de longs développements sur la pérennité des formes culturelles.

Ce message pour préciser que, si je n'ai pas vu L'homme aux yeux d'argent, j'attends impatiemment la sortie de deux excellents films sulfureux de Pierre Granier-Deferre qui sont postérieurs : Noyade interdite et surtout Cours privé dont je réclame l'édition à cor et à cris !


Répondre

De Tamatoa, le 21 mars 2013 à 17:46

Moi je constate de plus en plus que les films Français vont se tourner à Prague et alentours . Refusant de croire à une mode, je me pose des questions…Déjà, en 1957, Le Chanois et ses Misérables, tourné en grande partie à Potsdam, en banlieue de Berlin, pour raisons économiques..


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0026 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter