Forum - On continue à l'appeler Trinita - Avis
Accueil
Forum : On continue à l'appeler Trinita

Sujet : Avis


De el'chupo, le 25 juillet 2004 à 03:21

Ce film est génial, tout simplement génial. Un de mes films préférés de T.Hill et B.Spencer, l'ambiance far-west et respecté et les deux acolytes y apportent en plus une note de


Répondre

De Arca1943, le 27 juillet 2004 à 03:28
Note du film : 4/6

…une note de frais? Une note de sérieux? Une double croche?

Quoi qu'il en soit, les Trinita n'ont pas vieilli, au fond : c'est toujours aussi marrant !


Répondre

De PM Jarriq, le 27 juillet 2004 à 12:14

Sergio Leone a toujours déclaré que c'est Trinita qui avait tué (ou achevé, disons) le western italien. Qu'en pensent les amateurs ?


Répondre

De tical jinch, le 17 août 2004 à 01:37

terence hill et bud spencer sont tout simplement parfait.c'est tout ce que j'ai à dire


Répondre

De Alice 16, le 22 août 2004 à 18:19

Personnellement, dès qu'il y a un western à la télévision, je ne le manque pas, surtout si c'est avec Terence Hill, il n'y a rien à redire, j'adore ! Alors ce n'est pas parce que Sergio Leone n'aime pas les westerns avec Terence Hill et qu'après il n'y a plus eu de westerns italiens dignes de ce nom que c'est obligatoirement Terence Hill qui a tout foutu en l'air, non mais !


Répondre

De PM Jarriq, le 23 août 2004 à 12:49

A mon avis, ce que voulait dire Leone, c'est que l'approche parodique des "Trinita" a fait qu'il a été impossible ensuite de revenir à un western spaghetti plus "sérieux" et que donc, le genre avait atteint ses limites. Il le dit d'ailleurs très bien dans "Mon nom est Personne" où, pour schématiser, il fait se confronter le Frank de "Il était une fois dans l'Ouest" (Fonda) et Trinita en personne, qui a d'ailleurs gardé les mêmes oripeaux. Résultat des courses : le vieux mythe quitte le pays, prend sa retraite et le jeune prend la relève, avec son propre style.


Répondre

De Arca1943, le 7 septembre 2005 à 05:00
Note du film : 4/6

Cette remarque de Sergio Leone m'a laissé songeur. Après réflexion, je pense qu'il est dans le vrai, ce qui n'enlève strictement rien à ces deux excellentes pochades. C'est-à-dire que si le western italien en est déjà en 1971 à s'auto-parodier, et que cette auto-parodie remporte un des plus grands succès en salle obtenus par le genre, il devient difficile de retourner aux sommets sombrement dramatiques de C'era una volta il West et Il Grande silenzio. D'ailleurs Corbucci tourne en 1972 Mais qu'est-ce que je viens foutre au milieu de cette révolution ? et en 1976 Il bianco, il giallo, il nero. Autrement dit, il suit la tangente.

Et du même souffle, je ne suis pas d'accord avec Leone parce que je pense qu'il était illusoire de penser que le western italien pouvait durer beaucoup plus longtemps. À la limite, ça rappelle la démolition par la critique de Pain, amour et fantaisie comme soi-disant "tombeau du néoréalisme". Mais le néoréalisme ne pouvait pas durer… Pour ce qui est du western, j'ai même envie de rétorquer que le ver était dans le fruit dès Pour une poignée de dollars, car du pastiche à la parodie, il n'y a qu'un pas…

N'empêche, je rêve parfois d'un OCNI qui… En passant, je suppose qu'on ne peut plus tourner à Almeira?


Répondre

De PM Jarriq, le 7 septembre 2005 à 09:32

Il y a encore eu quelques tournages épars au fil des années, mais effectivement Almeria est devenu une attraction pour touristes. ON peut visiter les ruines des décors des films de Leone, etc. Je crois que l'endroit a peu à peu été déserté par les productions à cause de problèmes avec les clans gitans vivant sur place. Sombres histoires de racket, si ma mémoire est bonne. Il est vrai qu'à revoir des films comme Chato's land ou La folie des grandeurs, les extérieurs espagnols n'ont pas toujours la beauté voulue et que Leone par exemple a dû tourner Il était une fois dans l'Ouest dans plusieurs pays (Italie, U.S.A., Espagne) pour obtenir ce qu'il désirait.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0097 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter