Forum - Quelqu'un de bien - A côté...
Accueil
Forum : Quelqu'un de bien

Sujet : A côté...


De gilou40, le 11 février 2011 à 13:27
Note du film : 2/6

Moi qui suis une bourrique complète en ce qui concerne le cinéma Italien, j'ai quand même vu passé, me semble-t-il , deux ou trois titres de films traitant de sujets graves, avec le sourire. Je pense que notre ami Arca pourra nous en donner quelques uns .

Le don d'organes, à ma connaissance, n'avait jamais été abordé en France. Hélas, Patrick Timsit n'est pas Jean-Paul Le Chanois qui a su aborder avec délicatesse le problème de l'accouchement sans douleur avec Le cas du docteur Laurent. Il est encore moins Claude Autant-Lara qui, dans son Journal d'une femme en blanc prit fait et cause pour l'avortement à une époque ou le sujet était un tabou royal. Tout le monde ne s'appelle pas Richard Pottier pour nous permettre de réfléchir sur le délicat et si complexe problème de l'euthanasie. Meurtres en était un exercice magistral.

Las… Si on ne peut contester que José Garcia est un excellent acteur, après quelques scènes drôlatiques, nous sommes vite rattrapés par une vulgarité assez décoiffante. Il ne s'agit pas ici de prétendre que l'on doit forcément aborder certains thèmes avec pathos à deux balles et larme à l'œil. Faire rire avec le grave, oui. Et ce peut être même bienvenu. Mais n'est pas drôle qui veut avec certains sujets. Pourtant, Timsit disposait très visiblement de beaucoup de moyens. Le tournage dans les suites de centres de thalassothérapie en témoignent. Alors il a privilégié une grandiloquence décorative au détriment du sujet lui-même. Et apparemment, le réalisateur nous dote d'un film de frime se voulant riche mais passant complètement à côté du sujet. Le tout souffre d'une réalisation décousue. Ça part dans tous les sens et on arrive à ne plus trop savoir de quoi il s'agit vraiment. Manifestement, la place de Timsit n'est pas derrière la caméra. Son Quasimodo d'El Paris nous l'avait déjà prouvé alors que Paparazzi ou Le cousin et mieux encore Désiré Landru nous démontrent haut la main le magistral acteur qu'il peut-être.

Je crois qu'il faut laisser aux grands le soin de s'occuper de manière remarquable de ces sujets très sensibles. Et que les saltimbanques, tout aussi grands, se confinent dans leurs domaines de prédilection : la galéjade.

Deux magnifiques acteurs. Simplement à côté de la plaque. Quitte à jongler entre le rire ( je le cherche encore ) et le dramatique même si il n'est pas de mise dans ce cas, le reproche que je leur fais est qu'il n'ont pas su choisir. D'où ce canevas de n'importe quoi plus ressemblant à un film sur les bords de mer qu'à un problème sinon douloureux, du moins épineux. Un ratage. Et les ratages avec des types que l'on adore, on n'aime pas ça…


Répondre

De Impétueux, le 11 février 2011 à 16:56
Note du film : 2/6

La première demi-heure, avec l'opposition – caricaturale, mais plaisante – des caractères et des situations est assez réussie. Mais ensuite ça s'englue, ça patauge, c'est interminable…


Répondre

De Arca1943, le 12 février 2011 à 18:52
Note du film : 2/6

Mais oui, j'y suis : j'ai commencé il y a quelques mois à regarder ce film (prometteur) mais l'ai laissé tomber au bout d'une heure. En général, je ne mentionne pas ces cas-là, car j'en ai un peu honte : n'ais-je pas regardé des films bien pires jusqu'au bout ? Le film ne va-t-il pas connaître un redressement spectaculaire dans la dernière heure que j'ai ratée ? Mais voilà, ça devient vite si ennuyeux…

Cela dit, quand il est bien contrôlé (ou se contrôle), José Garcia peut être excellent.


Répondre

De fretyl, le 12 février 2011 à 19:10

Sa prestation pleine de tenue m'avait agréablement surpris dans Le couperet.

Mis à part le film de Gavras je ne l'ai pourtant jamais plus vu bon !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.012 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter