Forum - Danse avec les loups - Avis
Accueil
Forum : Danse avec les loups

Sujet : Avis


De vincentp, le 31 janvier 2011 à 22:49
Note du film : 6/6

Pléthore de thèmes inoubliables en effet. Midnight cowboy, Out of africa, The persuaders, Body heat (superbe morceau de jazz-saxophone)… Le magnifique thème (également chanté par Ray Charles : "we have all the time in the world"). Je vous recommande la compilation "John Barry moviola", superbement enregistrée aux studios Abbey road de Londres, sous la supervision de John Barry lui-même. Ces thèmes sont interprétés par le Royal Philarmonic Orchestra.

Voici ce que dit Barry à propos de ce disque en octobre 1992 (tendrement dédié à son épouse Laurie) : "moviola, my album, is a collection of themes i have composed for motion pictures over the last twenty-five years. The binding force is my own personnal affection for them, and the fact that they are all of a lyrical nature, albeit very contrasting in their character."

Note : "chef d'oeuvre" pour ce disque !


Répondre

De Steve Mcqueen, le 13 novembre 2011 à 14:51

Un somptueux western écologique, qui déroule sur plus de 3 heures un cheminement initiatique où un homme qui a perdu ses illusions sur la nature humaine retrouve Foi en l'humain et en ses valeurs.

Dès la séquence d'ouverture, Kevin Costner saisit avec une rare acuité les inévitables séquelles d'une guerre fratricide qui fait s'affronter sans merci des hommes qui se ressemblent tellement, des hommes arbitrairement séparés par les intérêts contradictoires de leurs chefs, simples pions disposés de façon aléatoire sur l'échiquier de l'Etat Major, pantins désarticulés juchant les champs de batailles…

Au milieu de ce simulacre de guerre où l'honneur et le courage ont depuis bien longtemps laissé la place à l'instinct de survie, le lieutenant John J. Dunbar, échappant de peu à une amputation de la jambe, charge devant les lignes ennemies …Levant les bras dans une attitude quasi-christique, échappant miraculeusement aux balles ennemies, il devient le symbole d'un héroïsme désespéré, celui où le courage le dispute à l'inconscience…

Après cette introduction magnifique, empreinte d'un lyrisme tragique remarquable, Costner va pendant 3 heures dérouler une fresque épique magistrale où le parcours initiatique de Dunbar va se mêler à la destinée d'un peuple qui vit ses derniers instants.

Rythmé par la musique ample et majestueuse du grand John Barry, adoptant un tempo quasi-parfait alternant longues plages contemplatives et brusques accélérations (la charge des bisons), Danse avec les Loups se clôt dans la sueur et le sang, les cris et les larmes, laissant dans la bouche du spectateur le goût amer du Paradis perdu.

Magistral !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0096 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter