Forum - Ernest le rebelle - Quand les jacque(s) s'égarent...
Accueil
Forum : Ernest le rebelle

Sujet : Quand les jacque(s) s'égarent...


De Gilou40, le 2 avril 2010 à 01:25
Note du film : 1/6

Les Fernandeleries peuvent avoir quelques fois un côté sympathique. Je dis bien "Fernandeleries" et non pas les chefs-d'œuvre comme Regain, la fille du puisatier ou encore le merveilleux Schpountz.
Les Fernandeleries comme Ignace, Monsieur Hector, Simplet ou le méconnu et pourtant très plaisant Casimir… Ça peut être frais, sans prétention et nous arracher quelques sourires. Voire nous amuser franchement pour quelques cinq sous de Lavarède

Mais cet Ernest le rebelle, ce n'est franchement pas possible. C'est juste indigeste ! Ou est passé le Christian-jaque de François 1er ? Des Les Disparus de St-Agil ? De La tulipe noire ? Qu'est ce que c'est que cette bouillie nauséabonde construite, montée, jouée, bâclée, écornée dans du grand n'importe quoi, n'importe comment ? Je fais cent fois mieux avec mon seul téléphone portable !

Un film indigent au possible, Ikéa "fabriqué" ( car on ne peut, en l'état, parler de "tournage" ) surement en catastrophe ! L'immense Robert Le Vigan s'y ridiculise à outrance. Nous sommes bien loin du prodigieux Goupi-Tonkin, l'illuminé de la tribu Goupi mains rouges…Désastreux ! Fernandel n'est pas drôle une seconde et René Génin est muet. C'est peut être une chance, d'ailleurs. Et dire que c'est Jacques Prévert qui a dialogué, écrit (!) le scénario (??) de cette caguade ! L'Arrivée du train en gare de La Ciotat avait au moins un intérêt historique…

Jacques Prévert ! Ca me fait de la peine…Il n'y a pas que la guerre qui est une connerie, Barbara..

N.B : Pour "1789" : je ne critique pas René Génin, acteur que j'adore. Si je dis qu'il est muet dans ce film (ce qui est vrai) et que ce n'est pas plus mal, c'est que cet acteur a échappé aux dialogues insipides du film. Une chance pour lui.


Répondre

De stronibein, le 2 avril 2010 à 12:33
Note du film : 0/6

Je ne connaissais ce film que de nom. Il est passé à la télévision cette semaine, dans l'après-midi. Je l'ai enregistré.

En le visionnant, j'ai d'abord pensé que ça allait s'arranger après un début laborieux. Hélas, que nenni! Je me suis forcé à aller jusqu'au bout par honnêteté avant de venir dire ici que c'est un superbe exemple de navet où RIEN n'est à sauver. Image, mise en scène, scénario, acteurs (y compris Fernandel qui avait pourtant tant de talent…), tout il est nul, tout il est à jeter.

On se demande si c'est bien le même Fernandel qui jouait dans les films de Pagnol, dans "Meurtres ?", dans "Heureux qui comme Ulysse", dans "Crésus" ou, dans un registre plus léger, dans les deux premiers "Don Camillo", "Les 5 sous de Lavarède" ou encore "Casimir"…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter