Forum - Muriel ou le temps d'un retour - Avis
Accueil
Forum : Muriel ou le temps d'un retour

Sujet : Avis


De droudrou, le 19 août 2009 à 15:39
Note du film : 3/6

A l'origine si je ne dis pas de connerie le film d'intitulait tout simplement Muriel et il avait été tourné à Boulogne-sur-mer dans des lieux qui déjà disparaissaient. Il n'avait pas connu un grand succès d'autant que les chtis qui connaissaient Boulogne-sur-Mer s'étaient précipités et avaient clamé leur déception. A cette même époque, en ce qui me concerne, j'étais quand même plus sensible à Howard Hawks ou Stanley Kubrick qu'à Alain Resnais: aujourd'hui, je ne dis pas et ajouterai je ne sais pas !


Répondre

De vincentp, le 19 août 2009 à 21:15
Note du film : 4/6

Droudrou, je t'invite, ainsi que PM Jarriq, à découvrir (?) Les maraudeurs attaquent de Samuel Fuller, correspondant à vos goûts respectifs.


Répondre

De Impétueux, le 20 août 2009 à 22:23
Note du film : 0/6

Muriel, comme tout ce qu'a fait le plus emmerdant cinéaste de la Nouvelle vague, le bonnet-de-nuit Alain Resnais, l'homme du prêt-à-penser lyophilisé et de la prise de conscience accablante comme une pluie de novembre dans la Creuse (le plus moche des départements français) est un film d'une prétention presque égale à la fumisterie de L'année dernière à Marienbad.

Quel dommage que Delphine Seyrig, au sourire si troublant et à la voix si sublime se soit laissée aller à céder à toutes ces gogoteries sans queue ni tête, sans doute influencée par le terrorisme intellectuel que faisait régner toute la camarilla germanopratine à qui elle s'était acoquinée ! La présence, à ses côtés dans Muriel de Jean-Pierre Kérien, petite vedette de sixième rang des feuilletons et de médiocres dramatiques de la télévision était encore, pour Resnais, un moyen de se ficher du monde.

Je me souviens vaguement de l'effroyable ennui que paraissait susciter la vie à Boulogne-sur-mer ; c'est peut-être là le seul talent de Resnais : savoir filmer l'ennui le plus gluant du monde sans y rien retrancher…(mais sans y ajouter quoi que ce soit, ce qui serait, d'une certaine façon, une preuve de talent…).


Répondre

De vincentp, le 20 août 2009 à 23:13
Note du film : 4/6

Resnais, s'appuyant sur des scénaristes divers, a tenté des expériences plus ou moins réussies dans les années soixante (et après)… Plutôt discret et modeste, il ne s'est pas arrogé la prétention de détenir une vérité universelle.

Son talent en matière de mise en scène me parait incontestable. Autres points forts de ce cinéaste : sa capacité à évoluer, et à réussir des films intéressants dans des domaines divers comme la comédie, le film politique ou le drame.

Maintenant, il est vrai que le cinéma français de la "nouvelle vague" a pu produire quelques films ennuyeux (ou qui sont aujourd'hui datés). Son bilan est tout de même largement positif, avec des oeuvres de qualité qui appartiennent au patrimoine collectif. Et une influence sur toute une génération contemporaine d'auteurs ou de scénaristes.

A noter en cet automne 2009, une rétrospective des films les plus marquants de la "nouvelle vague" à la Cinémathèque française.

http://www.cinematheque.fr/fr/projections/hommages-retrospectives/fiche-cycle/nouvelle-vague-generation-acteurs,234.html?page_programmation=1&ipp=100&URL=/fr/projections/hommages-retrospectives/fiche-cycle/nouvelle-vague-generation-acteurs,234


Répondre

De droudrou, le 21 août 2009 à 09:28
Note du film : 3/6

impétueux nous disait :"Je me souviens vaguement de l'effroyable ennui que paraissait susciter la vie à Boulogne-sur-mer ; c'est peut-être là le seul talent de Resnais : savoir filmer l'ennui le plus gluant du monde sans y rien retrancher…(mais sans y ajouter quoi que ce soit, ce qui serait, d'une certaine façon, une preuve de talent" : ça ne paraissait pas : c'était très réel ! la côte s'enfonçait réellement dans l'ennui à tel point que les dimanches la foule migrait vers la Belgique relativement proche encore qu'à l'époque l'infrastructure routière n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui ! en plus la vie économique sur ce secteur Boulogne Le Portel se dégradait et le pêcheries étaient en recession !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.011 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter