Forum - L'Armée Brancaleone - Avis
Accueil
Forum : L'Armée Brancaleone

Sujet : Avis

VOTE
De Arca1943, le 21 décembre 2003 à 16:01
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Un des plus hauts sommets du cinéma comique au XXe siècle.

Le vent de folie qui souffle sur cette farce défie toute description. Vittorio Gassman est un paillasse phénoménal. Ses comparses (dont Gian Maria Volontè, dans le rôle de l'hypocrite byzantin Théophile de Léoncie) sont tous impayables. (Plusieurs figuraient déjà dans Le Pigeon, du même Monicelli). Sans oublier Aquilante, la grosse jument jaune qui sert de destrier au noble-du-bas-de-l'échelle Brancaleone da Norcia.

Et que dire du travail des scénaristes Age-Scarpelli (Agenore Incrocci et Furio Scarpelli)! Une invention comique aussi furibonde tient du prodige. Et puis ce Moyen Âge! Sale, misérable, illettré, superstitieux… et si vivant qu'on s'y croirait.

Et si vous croyez, par exemple, que les excellents Monty Python And the Holy Grail ou Les Visiteurs sont le top de ce qu'on peut faire en matière de farce médiévale, détrompez-vous. On peut frapper plus fort, voler plus haut. Car ce cinéma comique-là était d'une autre trempe. Vous ne me croyez pas? Il vous suffit de le vérifier sur DVD! Mais s'il n'est pas en DVD? Eh bien, évidemment, pour que ce moment immortel de cinéma comique sorte sur DVD, il faudrait y mettre du vôtre: par exemple en cochant la petite case à cet effet, un peu plus haut…

Pour moi, tous les moments de ce film sont des morceaux d'anthologie. Je rigole, au moment d'écrire ces lignes, juste à me rappeler le tournoi avec les trompettes qui faussent! Le duel à la hache entre Gassman et Volonté! La rencontre avec le preacher halluciné qui part aux croisades (délirant Enrico Maria Salerno)! Le passage du premier pont! Le passage du deuxième pont! L'homme de "l'armée" Brancaleone qui devient le domestique d'un ours! La dame à la peste! La princesse byzantine sado-masochiste! Et tant d'autres! Blagues vernaculaires, personnages inimitables, répliques lancées comme les pierres d'une fronde, moments tragiques qui s'insèrent dans la farce avec un naturel confondant.

Lors de sa sortie en Italie en 1966, ce film a fracassé tous les records de fréquentation – et Dieu sait qu'ils étaient alors élevés dans ce pays, où les spectateurs voyaient presque deux fois plus de films par année en moyenne que ceux des autres marchés occidentaux (USA compris).

La Marche de l'armée Brancaleone, du compositeur Carlo Rustichelli, s'est retrouvée sur toutes les lèvres. Le titre du film est devenu une expression courante de la langue italienne, toujours en usage de nos jours. En italien, on dit d'une initiative, d'une tentative «c'est une armata Brancaleone» pour signifier qu'elle est vouée à l'échec.

Mais comment faire, me demanderez-vous, pour voir enfin cette merveille de farce et rire, rire, rire comme on a peu souvent ri au cinéma?

C'est tout simple: il vous suffit de voter pour sa réédition en DVD! Une petite case à cocher, et c'est tout! C'est-y pas merveilleux!?

Rééditons L'Armée Brancaleone! Rééditons la comédie à l'italienne!

Arca1943


Répondre

De Arca1943, le 4 avril 2004 à 05:59
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Ainsi donc, L'Armata Brancaleone, une des plus puissantes farces jamais conçues au grand écran, vient de franchir le cap des 225 visiteurs !

À ces visiteurs et aux autres qui suivront, j'ai le plaisir de faire savoir que ce film existe en DVD. Et j'ai l'objet ici, avec moi, au moment d'écrire ces lignes ! Il s'agit d'une édition brésilienne (Microservice, Polo Industrial de Manaus) avec v.o. italienne, versions doublée en portugais, avec sous-titres portugais, espagnols ou anglais. Mais pas de français, désolé les boys.

Comment marquer ces événements émouvants entre tous? Eh bien, après avoir mûrement pesé le pour et le contre, je consens à raconter ici une blague de l'Armata Brancaleone. Au nombre de bonnes blagues qu'il y a dans ce film, je peux bien en raconter une.

À la tête de son « armée » (de quatre ou cinq hommes selon qui la compte), Brancaleone da Norcia (Vittorio Gassman) investit un hameau désert dont il ordonne aussitôt le pillage. Mais tandis que ses hommes empilent sur la place le butin raflé dans les maisons, leur glorieux chef entend un bruit et s'aventure dans les rues étroites. Et voilà dans l'encoignure d'une fenêtre une avenante jeune femme qui chante «Couroucoucou» (en s'accompagnant d'un petit instrument à cordes) avec un abandon qui ne trompe pas ! Tout frétillant, Brancaleone suit la belle à l'intérieur. Bientôt il la soulève dans ses bras. Mais comme il s'apprête à la jeter sur le lit, elle :

"Non. Pas sur ce lit.

Brancaleone : Ben, pourquoi?

La dame : C'est là que mon mari est mort.

Brancaleone (tête de circonstance) : Oh. Et quand est-il mort?

La dame : Hier.

Brancaleone : Hier? Mais de quoi?

La dame : Comment de quoi? Mais du mal dont tous ici sont atteints, la peste !

Brancaleone (laissant choir la belle, il fuit) : La peeeeeeeeeeeeeeeeeeste !!!

La dame (dans sa chute) : Hi hi !

Pour connaître les autres blagues, il suffit d'une simple coche au bon endroit.

Arca1943


Répondre

De Arca1943, le 4 avril 2004 à 18:35
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Petite correction, ici. J'ai écrit 225 visites sur cette fiche, mais je m'aperçois que nous frisons déjà les 250 ! Le succès appelle le succès, faut croire.

Quand nous en serons à 500 visiteurs, je promets solennellement de raconter une seconde blague de L'Armée Brancaleone !

Arca1943


Répondre
VOTE
De marta, le 24 mai 2004 à 15:05
Note du film : 6/6

Je n'ai malheureusement pas vu ce film mais il a l'air aussi fantastique que Brancaleone aux croisades, vivement la sortie. J'ai vu les DVD sur un site italien.


Répondre
VOTE
De clbrun, le 18 juin 2004 à 23:39

j ai vu ce film il y a un moment sur arté, et je dois avoir que c est un CHEF D OEUVRE !!!

si qq un sait ou on peut se le procurer en dvd ou vhs, par pitié qu il (ou elle) mette le lien ici (je parle d un site marchant, pas de warez, mais je finirai peut etre par craquer… :X)

un passage qui m a bien fait marrer, c est quand la clique de brancaleone est dans une ville et monte un super plan pour resister a un siege, et qu au lieu de repousser les assaillants, ils s auto-capturent! :D

un chef d oeuvre je vous dit!!!


Répondre
VOTE
De spontex, le 10 août 2004 à 19:11

Puisque j'y suis obligé, le couteau d'Arca sous la gorge, je signe cette pétition !


Répondre

De Arca1943, le 10 août 2004 à 19:59
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Rassure-toi : avec ma veine habituelle, au moment de t'occire, la lame de ma dague va se détacher du manche !


Répondre
VOTE
De gdadanorcia, le 12 août 2004 à 15:54
Note du film : 6/6

C'est juste pour dire que ce film est génial, et surtout à quand le DVD ?


Répondre
VOTE
De Sandokan, le 13 août 2004 à 22:30
Note du film : 6/6

D'un comique rare. Vittorio Gassman est à mourir de rire!


Répondre

De Arca1943, le 15 août 2004 à 18:47
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Le moment est solennel, aussi ne casserai-je pas l'ambiance en révélant une autre blague d'Age-Scarpelli. Oui, c'est fait : la fiche de L'Armée Brancaleone a dépassé le seuil des 1000 visiteurs !

Qu'on ne me chante pas qu'il n'y pas une demande pour ce film…

Arca1943


Répondre
VOTE
De brigui, le 10 septembre 2004 à 14:10
Note du film : 6/6

Spendide, magnifique, extraordinaire, chef d'oeuvre … Les superlatifs ne manquent pas pour décrire ce film italien.


Répondre

De Arca1943, le 18 octobre 2004 à 13:42
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Brancaleone, tonitruant : " …Et de la fange, je ferai de vous cinq… "

Abacuq : " – Mais chef, nous sommes quatre ! "

…Et tu n'es certes pas le seul de ton avis, Brigui, puisque la glorieuse armée de Brancaleone da Norcia vient de franchir le cap des 1500 visiteurs sur ce site !


Répondre
VOTE
De 9chatel, le 8 novembre 2004 à 20:28
Note du film : 6/6

Pas de problème car ce film je ne l'ai point vu, et je vote pour qu'il soit visible en DVD, ce fera mon bonheur , je rejoins cette cause noble et salutaire pour ceux qui ne l'ont pas vu et pour ceux qui ne connaissent pas: c'est à voir. A côté, sacré graal, c'est bien pâlot !


Répondre

De Arca1943, le 21 décembre 2004 à 16:47
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Et tu n'es pas le seul à être de cet avis, puisque – soulignons-le, mesdames et messieurs – désormais PLUS DE 2000 VISITEURS ont consulté la fiche de L'Armée Brancaleone, classique immortel du cinéma comique ! Y'a pas, les éditeurs vont devoir faire quelque chose…


Répondre
VOTE
De Impétueux, le 21 décembre 2004 à 16:58
Note du film : 6/6

Je m'aperçois, avec une très vive confusion, que j'ai jusqu'alors omis de signer la pétition ; votre bon goût et votre absolue compétence dans le domaine de la comédie italienne étant incontestés, cher Arca, je me rallie bien vite au panache de Brancaléone !


Répondre

De Arca1943, le 22 décembre 2004 à 22:18
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Merci, Impétueux. Vos zygomatiques seront un jour récompensés !


Répondre
VOTE
De Gianni, le 23 décembre 2004 à 21:53
Note du film : 6/6

Bonjour, M. Spontex. Alors comme ça, vous aussi, "Arca1943" (dont je connais le vrai nom, hi! hi!) vous a plus ou moins forcé à signer cette damnée pétition? Moi, je suis ici à sa demande, et aussi à celle des copains, et puisque c'est Noël et tout, et l'alcool aidant, je veux bien ajouter ma signature pour faire un bon 10 bien rond avant l'année 2005. Mais bon, c'est vrai que cette Armata Brancaleone est une sacrée comédie !


Répondre
VOTE
De Gummotime, le 4 janvier 2005 à 12:51
Note du film : 6/6

Et encore un de plus, j'espère qu'avec cela on pourra bientôt s'matter pépère ç'te putain d'bon film! vite! vite! vite! Si Buster Keaton est un dieu, alors Mario Monicelli fut touché par la grace et Vittorio Gassman a vu la lumière, que le Saint Graal vous protège, sa mére!


Répondre
VOTE
De ALAIN94, le 31 janvier 2005 à 13:18
Note du film : 6/6

OUI POUR CE DVD


Répondre
VOTE
De asdepic, le 16 février 2005 à 12:40
Note du film : 6/6

Du grand cinema picaresque, un incontournable absolu d'une dvdthèque digne de ce nom.


Répondre

De franz liszt(vivlamodestie!), le 27 février 2005 à 08:57

pas grand chose à dire sinon que l'édition française en dvd est trés trés vivement souhaité!!

message perso a Matelda:c'est quand tu veux!!!!!


Répondre
VOTE
De claude.z, le 16 mars 2005 à 14:16
Note du film : 6/6

Ayant vu le film Brancaleone s'en va-t'aux Croisades et n'ayant jamais vu l'Armée Brancaleone, je souhaite vivement la ré-édition de ce film en version française.


Répondre
VOTE
De brancaleone, le 15 avril 2005 à 16:10
Note du film : 6/6

Je n'ai pas vu ce film. Plus, je viens de découvrir son existence aujourd'hui en cherchant sur la toile si on trouvait en DVD "Brancaleone aux croisades". J'espère que l'on (ré)éditera ces deux films.


Répondre
VOTE
De davicho1938, le 5 octobre 2005 à 22:35
Note du film : 6/6

(Note préalable: Si Arca est 1943, je suis son ainé de 5 ans; ça ne compte plus maintenant, mais peut-être un peu en 1966 quand le film est sorti). L'Armata Brancaleone est un GRAND film (sa suite n'est qu'une suite, marrante mais bof). La jument jaune de Gassman vaut la verte de Marcel Aimé. Il est important que ce film soit édité en DVD en France (il l'a déjà été en Italie, et c'est là que je vais me l'acheter).


Répondre

De Arca1943, le 21 mars 2006 à 13:07
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Merci pour ton vote, davicho1938 ! (Bien que ne je trouve pas que le sequel soit bof…)

Hélas, pour utiliser une expression devenue courante dans la langue italienne depuis 1966, j'ai bien peur que se lancer dans une campagne pour faire rééditer ce film sur les marchés francophones ne soit une véritable armata Brancaleone.


Répondre
VOTE
De vincentp, le 26 juillet 2006 à 22:56
Note du film : 6/6

On se joint à vous, Monsieur Arca1943, pour que soit réédité cet excellent film, mettant en scène un moyen-âge de pacotille, et qui semble avoir inspiré les visiteurs.

Ce film possède comme vous le faites remarquer, cher monsieur Arca, de grandes qualités (scénario, mise en scène, photographie, interprétation, décors, musique…). On remarque en particulier la belle Catherine Spaak dans un petit rôle, et même en tenue d'Eve (ce qui justifie de le voir très souvent). Mais toute la distribution est excellente. Et on admire Gassman obligé de jouer les clowns, lui qui est plutôt fait pour interprêter les dons juans.

Et puis ce film, qui ne fut pas diffusé en France lors de sa sortie en salles, reste avant tout aujourd'hui très moderne, et mérite d'être redécouvert. Peut-être faut-il attribuer cette non-diffusion par le fait qu'il pouvait alors choquer une opinion publique française, sous le joug de la censure culturelle (mais je ne sais pas vraiment car je n'étais pas né), et peu habituée à un ton aussi peu conventionnel.

Curieux destin en tous cas que ce film demystificateur qui aujourd'hui fait figure de mythe dans le monde du 7° art.

Et merci, Monsieur Arca, pour ces brillants commentaires qui éclairent notre lanterne défectueuse.

Ma note de 5/6 n'était pas mesquine. Dans un premier temps, cette note était effectivement de 5,49 d'ou un arrondi à 5. Mais je souffrais alors de la canicule, d'un travail trop poussé, ce qui altéré mes perceptions sensorielles… Cette note est aujourd'hui revue à la hausse (5,51 /6), et donc ramenée, par arrondi à 6/6. Bien reposé, vaillant, la hallebarde au bras, prêt à retourner au combat, on s'aligne donc sur votre position offensive visant à faire rééditer cette oeuvre dont on ne s'étonnera pas qu'elle eut été sifflée en son temps.

Marie Antoinette, L'avventura, Sous le soleil de satan ont en effet été sifflés par les festivaliers de Cannes, (et par d'autres) parfois très peu inspirés face aux oeuvres novatrices. Et on ne parle pas de Rusty james sifflé aux USA à sa sortie, preuve que ce phénomène est universel.

Heureusement que nous sommes là, derrière le général Impétueux, pour rétablir la vérité historique.


Répondre

De Arca1943, le 30 juillet 2006 à 17:47
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Votre commentaire appelle de nombreuses remarques, certaines courroucées. Mais je n'ai pas envie de me disputer en ce retour de vacances. D'abord, levons une équivoque : il m'arrive d'utiliser le nom de l'acteur ou de l'actrice en lieu et place du personnage; manie certes déplorable, je le reconnais. C'est donc Matelda, bien sûr, qui est l'inconstante, et pas son interprète au charme et à l'abattage irrésistibles !

Quant aux raisons qui ont fait que ce film – et beaucoup d'autres de la même extraction populaire – ne sortit pas en France, c'est un sujet que je préfère laisser de côté afin de ne pas me départir de mon calme légendaire. Sachez tout de même que cette farce miraculeuse que vous-même daignez qualifier d'excellente, fut unanimement huée lors de sa présentation au docte Festival de Cannes, car le cinéma, on le sait, c'est du sérieux !

Vous posez une question : « des choix de scénarios surprenants (pourquoi Brancaleone n'épouse-t-il pas Mathilda ? Il y a une fleur bleue dans chaque spectateur !) ».

Il y a peut-être une fleur bleue dans chaque spectateur, mais il est évident que la fleur bleue n'a jamais été le genre de la maison ! Ce spectateur fleur bleue n'a qu'à aller voir de comédies américaines ou françaises, ha! Et puis comme le dit fort justement Mario Monicelli : « Je n'ai rien contre l'amour dans la vie, mais au cinéma, l'amour est presque toujours rhétorique. » (Entrevue avec Jean A. Gili dans "Le Cinéma italien", tome 1, éditions 10/18). Et quand c'est rhétorique, il coupe. (Sauf peut-être une scène ou deux des Camarades, comme le passage du flambeau). Mais d'abord et surtout, ça n'irait pas du tout avec les ressorts comiques du personnage, car si Brancaleone convolait avec l'inconstante Matelda, il réussirait quelque chose! Rappelons que le titre du film est devenu une expression courante de la langue italienne pour désigner une entreprise vouée à l'échec. Brancaleone est le loser par antonomase. C'est un canevas comique des plus courants chez Monicelli à l'époque, dans Le Pigeon, La Grande Guerre ou Les Camarades : l'aventure d'un groupe de personnages dont les entreprises sont comiquement destinées à la faillite. Voilà aussi pourquoi Gassman ne s'en va pas retrouver Gravina à la fin du Pigeon, ni pourquoi il ne peut se sauver avec Mangano dans La Grande Guerre

Qui plus est, avec une histoire d'amour, non seulement le ton du film risquerait de devenir trop gentil, mais en outre, on retomberait dans ce Moyen-Âge "de cinéma", fait de damoiseaux, de donzelles et de baldaquins, factice et maniériste, qu'il s'agissait justement pour les auteurs de réduire en miettes : « …une image complètement désacralisée de ce Moyen Age, de ces châteaux, de ces ducs et de ces rois qui étaient des aventuriers, des ignorants privés de moyens, de ces tournois qui étaient comme des parties de football de troisième catégorie disputées sur un mauvais terrain de banlieue. » (Monicelli, ibid.)

« Gassman est lui dans son registre habituel, peut-être un petit peu en retrait par rapport à sa performance du Fanfaron ». Ici encore il y aurait beaucoup à dire. Une des raisons qui relie entre eux tous ces épisode du serial, c'est évidemment que ses comiques – Gassman, Manfredi, Tognazzi et Sordi – interprètent toujours une série (vertigineuse) de variations sur des personnages dont certaines caractéristiques de base restent les mêmes, comme dans les canevas de fer de la commedia dell'arte. Ainsi Gassman est TOUJOURS fort en gueule, Sordi TOUJOURS peureux, et ainsi de suite. Cela dit Brancaleone da Norcia et Bruno Cortona (l'infernal m'as-tu-vu du Fanfaron) sont passablement différents : Cortona est très intelligent (ainsi il comprend en un éclair les rapports entre tante Lidia, zio Michele et le palefrenier, qui avaient toujours échappé à Trintignant) tandis que Brancaleone est un stupide. Cortona est un Matamore tandis que Brancaleone est un Paillasse : c'est le clown qui reçoit tous les coups de pied au cul (ou leurs nombreux équivalents). Si son écuyer improvisé lui tend sa hache, ou si sa dulcinée lui offre un fruit, c'est sûr qu'il va les recevoir immanquablement sur la tronche !

Et quand Brancaleone se présente au tournoi, juché sur la noble quoique jaunâtre Aquilante, n'entendez-vous pas les rires qui fusent déjà dans l'assistance au seul appel de son nom ? Ce clown, ce paillasse, ce grotesque pantin qui lance des tirades « sublimes » en un contraste hilarant avec le monde miteux, misérable et borné qui l'entoure, est une formidable création comique, un archétype à lui tout seul, le protagoniste idéal d'une farce picaresque unique en son genre, dont un des rares précédents serait à l'évidence l'ingénieux hidalgo de la Manche; et contrairement à ce que vous dites – même s'il est construit comme toujours à partir de certains canevas « de série » invariables – me semble nettement à part dans la longue galerie comique de son ahurissant interprète.

Pour finir, vous reconnaissez à ce film, auquel vous attribuez la note mesquine de 5, une caractéristique vraiment peu commune : « son humour débridé et sans limites ».

Pas seulement « débridé », non : mais carrément « sans limites ». C'est pas ordinaire, ça, c'est même rarissime, une farce dont l'humour – je vous cite, c'est pas moi qui le dit – est littéralement, miraculeusement SANS LIMITES. Et c'est bien sûr cette caractéristique essentielle qui fait de L'armée Brancaleone un authentique chef-d'oeuvre comique. Je trouve cette farce encore plus drôle que The Party, plus loufoque que Young Frankenstein, plus siphonnée qu'Airplane, plus irrévérencieuse que Love and Death, plus rythmée que A Fish Called Wanda… et d'une toute autre pointure que ses deux concurrents les plus directs : Les Visiteurs et Monty Python and the Holy Grail.

Cela dit, à quoi bon nous disputer ? Vous avez signé pour sa réédition, c'est l'essentiel. Avec plus de 8 000 visiteurs sur sa fiche, ma foi, il a peut-être même des chances de sortir enfin…


Répondre

De vincentp, le 21 août 2006 à 20:58
Note du film : 6/6

Je partage l'essentiel de votre point de vue arcaesque, et il n'y a pas effectivement pas lieu de se disputer au sujet de ce film.

Il me semble bien que cette Armée Brancaléone souffre de quelques défauts (toutes les pièces ne s'emboitent pas parfaitement, de mon point de vue), mais c'est certainement un très grand film, subtil mélange de sérieux et de loufoquerie, en avance sur son époque, et aujourd'hui très moderne.

Et puis avec quelques semaines de recul, de nombreuses scènes restent en mémoire…

Certains films peuvent être appréciés instantanément, d'autres cheminent plus lentement. C'est le cas de celui-ci, qui a effectivement sa place dans les fleurons de la légendaire comédie italienne, dont vous chantez si bien les mérites, en authentique troubadour du XXI° siècle.

Pour votre information, vous qui êtes au Québec, sachez qu'un cinéma d'art et essais de Paris diffuse en ce moment une rétro des plus grands succès de la comédie italienne, poursuivant le remarquable travail d'exhumation de ces trésors effectué récemment par la cinémathèque française. J'y ai envoyé plusieurs jeunes cinéphiles découvrir notamment les films de Risi et de Scola.

On invite au final les jeunes cinéphiles à découvrir l'armée brancaleone, les distributeurs à le diffuser, les ayants-droits à se serrer le centuron, et un éditeur intelligent à le rééditer en dvd, avec des commentaires critiques le mettant en valeur.

 

Répondre

De Arca1943, le 22 août 2006 à 00:40
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Notons que le film vient d'être entièrement restauré grâce à Fondation Philip Morris. Le précieux objet a été inauguré en Italie en février dernier. Parmi les personnalités présentes à ce (re)lancement historique, notons la toujours belle Catherine Spaak, qui fête cette année ses 60 ans…

J'espère que c'est à cette version toute neuve que vous avez eu droit lors de la projection.


Répondre

De vincentp, le 22 août 2006 à 15:18
Note du film : 6/6

Effectivement, l'image était de toute beauté, avec des couleurs pétaradantes, ce qui m'a surpris (et contribue à conférer à ce film un caractère moderne, soit-dit en passant). Sans doute la copie que vous mentionnez.


Répondre
VOTE
De PM Jarriq, le 23 septembre 2006 à 14:38

A l'adresse d'Arca (entre autres !), L'armée Brancaleone est sorti en Grèce, en version italienne (sous-titrée grec, hélas !) et d'après ce que j'en ai vu rapidement en passant à l'aéroport d'Athènes, il est au format. Avis aux amateurs bi ou trilingues, donc.


Répondre

De Arca1943, le 23 septembre 2006 à 14:59
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Au risque de passer pour traître, je dirai qu'il est grand temps que cette armée nous envahisse !


Répondre

De vincentp, le 23 septembre 2006 à 16:55
Note du film : 6/6

Avec la copie restaurée par la "fondation Arca", siou plait. Avec en bonus, le fameux débat qui m'a opposé à "1943" à l'occasion de sa dernière diffusion (débat qui a passionné la France entière, et dont le milieu du cinéma a beaucoup glosé), et qui portait sur le thème suivant : s'agit-il d'un chef d'oeuvre (position de "1943") ou d'un simple excellent film ("ma position") ?


Répondre

De livio78, le 24 septembre 2006 à 23:21

bon alors, je n'ai pas compris, il est dispo ou pas ce "capolavoro" à l'italienne ?[film=


Répondre

De Arca1943, le 24 septembre 2006 à 23:58
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Non, ce chef-d'oeuvre comique n'est pas disponible dans une version accessible à un public francophone. Pour le moment, il existe un DVD italien, sans sous-titres français; nous savons qu'il y a désormais une édition en Grèce, celle qu'a repérée Jarriq (voir plus haut); et il y a une version Brésilienne, celle que j'ai ici, avec sous-titres portugais, espagnols et anglais et doublage espagnol et portugais.

Par contre, VincentP nous a appris qu'une version flambant neuve du film a été montrée à Paris cet été, je présume avec sous-titres français. Tous les espoirs sont permis…


Répondre

De vincentp, le 25 septembre 2006 à 09:02
Note du film : 6/6

Il arrive que les sous-titres soient simplement incrustés sous la copie originale. Mais je ne me rappelle plus pour l'armée Brancaleone. Si il y a édition en dvd, elle se fera certainement à partir de l'original qui a servi à éditer cette copie.


Répondre

De Cronos, le 2 octobre 2006 à 17:04

D'ailleur un double DVD Armata 1 et 2 me plairait énormément.


Répondre

De Bouddha, le 20 octobre 2006 à 17:32

Chapeau Arca1943!

Votre description est digne des critiques les plus lyriques, qui ne le sont malheureusement pas souvent.

Je n'ai pas vu ce film, malgré ma passion pour les comédies italiennes. Il faut dire que de ce côté de l'Atlantique, la tendance est plutôt "Blockbusters américains.

Bref, si nous devions avoir un chef, vous avez mon vote!

Et je m'empresse de signer cette pétition… si elle toujours là, je m'aperçois que votre message date de 2004!


Répondre

De RdT, le 13 décembre 2006 à 11:25

…ne figure pas dans la distribution de L'Armata Brancaleone ? Comment se fait-il que Maria Grazia Buccella ne soit pas dans la distribution présentée par DVDtoile pour Armata Brancaleone. Comment se fait-il que notre ami Arca ait voulu nous cacher la présence de cette charmante veuve au générique? Va-t-il falloir que je lance une croisade en sa faveur pour restaurer sa gloire oubliée ? La Marylin de Cinecitta, la Miss Univers de 1959 le mériterait certainement.


Répondre

De Arca1943, le 13 décembre 2006 à 11:34
Note du film : Chef-d'Oeuvre

« Comment se fait-il que notre ami Arca ait voulu nous cacher la présence de cette charmante veuve au générique? Va-t-il falloir que je lance une croisade en sa faveur pour restaurer sa gloire oubliée ? »

C'était donc elle, la dame à la peste ? Couroucoucou, couroucoucou… Je suis contrit! Honte sur moi, qui n'avait d'yeux que pour l'ébouriffante Catherine Spaak ! Cela dit, « ait voulu nous cacher », alors là, alors là…! Je me rebiffe, indigné et cramoisi, devant un tel procès d'intention. Pauvre excuse certes, assonnances approximatives sans doute, mais voilà : entre Carla Gravina, Maria Grazia Francia, Graziella Granata et Gabriella Giorgelli, je me suis laissé abuser et cette Maria Grazia Buccella est pour ainsi dire passée sous mon radar.

Quant à votre croisade, je veux bien vous suivre, à condition que vous me promettiez que « Di ogni male guarira chi in Terra Santa con me era… »


Répondre

De RdT, le 14 décembre 2006 à 15:52

Cher Arca, suivez moi sans appréhension, je suis sûr que notre petite croisade sera une promenade de santé. Et en compagnie d'une bombe aussi explosive de Maria Grazia Buccella, je suis sûr que les bastions ennemis s'écrouleront tous en d'accortes accords harmoniques.


Répondre
VOTE
De frontine, le 4 juillet 2007 à 22:13
Note du film : 6/6

je m 'associe à la demande générale.


Répondre

De Arca1943, le 22 octobre 2008 à 18:58
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Nous en sommes à 16640 visites sur la fiche de L'Armée Brancaleone, chef-d'oeuvre comique de Mario Monicelli avec Vittorio Gassman, Catherine Spaak et Gian Maria Volontè. Une copie flambant neuve, restaurée et tout, a été montrée à Paris en 2007. Tabarnac ! Où est-ce qu'il est, le DVD ? Que fait-on à la collection Comédie à l'italienne de Seven7 ? À la collection Cinema all'italiana de Studio Canal ? À la collection Classiques du cinéma italien de M6 ? C'est un des films comiques les plus originaux de l'histoire du cinéma, ainsi qu'un blockbuster sidéral à sa sortie. Éditeurs, vous dormez !


Répondre

De Arca1943, le 19 janvier 2010 à 21:02
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Ce film est introuvable. Je répète : ce film est Introuvable. Message reçu ?


Répondre

De domingo, le 9 février 2010 à 10:19

j'ai vu le film il y a longtemps à la tv, et j'adorerais l'acheter en dvd, pourvu qu'il y ait une réédition, ce film est picaresque, burlesque et génial(tout comme gassman !!!)


Répondre

De Arca1943, le 30 novembre 2010 à 16:26
Note du film : Chef-d'Oeuvre

C'est incroyable que cette farce monumentale ne soit toujours pas en DVD francophone. Que foutent les éditeurs ?


Répondre

De Arca1943, le 14 novembre 2014 à 19:49
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Je n'en reviens pas, vraiment, il est inconcevable que L'Armée Brancaleone ne soit toujours pas sur DVD francophone après toutes ces années. L'horrible Dagobert est sorti, mais pas ce chef-d’œuvre de farce médiévale ? Comment est-ce possible ? Alors vous prenez la super édition italienne toute restaurée et rééchelonnée aux petits oignons, vous lui flanquez des sous-titres bien lisibles et soucieux de traduire les hilarants dialogues signés Age-Scarpelli, et voilà. Une farce est une farce. Il nous la faut !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.039 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter