Forum - La Rivière du hibou - Gare à la chute !
Accueil
Forum : La Rivière du hibou

Sujet : Gare à la chute !


De Arca1943, le 24 mai 2004 à 00:06
Note du film : 5/6

La prochaine fois qu'on rééditera un des grands crus de Robert Enrico – comme Les Aventuriers, Les Grandes gueules ou Le Vieux fusil -, ça pourrait être une chouette idée de lui adjoindre cet excellent court métrage, mené avec une grande sûreté de main et doté d'une chute fracassante comme les aimait Ambrose Bierce, auteur du récit original. À ma connaissance, c'est d'ailleurs la seule histoire de Bierce qui ait été portée à l'écran. (Par contre il a été incarné au cinéma par Gregory Peck dans Old Gringo, d'après le récit de Carlos Fuentes).

Arca1943


Répondre

De PM Jarriq, le 24 mai 2004 à 10:22

Les droits de ce court-métrage français ont été rachetés par Rod Serling pour la série "Twilight zone". Il est fort probable qu'il s'agisse des droits pour le monde entier et je pense donc que "La rivière du hibou" a dû être édité dans l'intégrale de la série. A vérifier…


Répondre

De zac, le 12 août 2005 à 00:17

exact, il fait partie d'un des DVD de Twilight Zone… trouvable sur Amazon… à noter que ce court métrage est très célèbre aux USA puisque faisant partie du corpus Cinéma dans de nombreuses universités américaines… où il est étudié comme un exemple des différentes figures de réthorique du langage cinématographique… un très beau film!


Répondre

De Arca1943, le 12 août 2005 à 04:35
Note du film : 5/6

Ah, mais ce que j'ai appris entre temps dépasse mes rêves les plus fous. Sachez que La Rivière du Hibou n'est qu'un des TROIS récits de Bierce inspirés par la Guerre de sécession qui ont été portés à l'écran par Enrico dans son film à épisodes Au coeur de la vie (1962). Les deux autres récits sont «Chickamauga» (excellente histoire!) et «L'Oiseau moqueur» (jamais lu). Temps total : 95 min. Il faut récupérer ce film inconnu, méconnu, oublié ! Ce n'est pas parce qu'on n'a jamais retrouvé le corps d'Ambrose Bierce (disparu au cours de la Révolution mexicaine de 1913) qu'on ne retrouvera pas ce long métrage de Robert Enrico !


Répondre

De TAZUKI, le 16 avril 2007 à 13:15
Note du film : 6/6

M6 VIDEO se propose de sortir en DVD le 9 mai 2007La rivière du hibou. Excellente nouvelle et je serai tenté de dire, s'il vous plaît M6 Vidéo, encore un effort et peut-être nous gratifierez-vous d'une édition complète appelée Au coeur de la vie. En tout cas, en attendant, merci.


Répondre

De PM Jarriq, le 16 avril 2007 à 13:26

Comme mentionné plus haut, on pouvait déjà voir le film de Enrico dans l'intégrale de la série The Twilight Zone, en zone 1, car Rod Serling l'avait acheté, et intégré à sa série.


Répondre

De TAZUKI, le 23 avril 2007 à 12:58
Note du film : 6/6

Pour ceux pour qui la Zone 1 est inaccessible et bien que j'aie lu l'info Twilight zone citée, je précise que le 9 Mai 2007 M6 Vidéo nous gratifiera du DVD zone 2 La rivière du hibou, avec, accolés, Chickamauga et L'oiseau moqueur. Que demande le peuple ?


Répondre

De Arca1943, le 8 mai 2007 à 04:03
Note du film : 5/6

C'est bien ça ! Les trois récits y sont. C'est donc bien l'intégrale du film Au coeur de la vie qui sort sur DVD. Extraordinaire ! Je n'aurais jamais cru qu'on le (re)verrait un jour, celui-là. Que ce film de Robert Enrico sorte des oubliettes, ça me rend optimiste, tout à coup : sur cette lancée, peut-être trouvera-t-on bientôt le tombeau d'Ambrose Bierce ?


Répondre

De droudrou, le 8 mai 2007 à 16:29
Note du film : 4/6

Incroyable ! Depuis le temps !


Répondre

De TAZUKI, le 11 mai 2007 à 13:49
Note du film : 6/6

Enfin, je viens de découvrir Chickamauga à l'écran après avoir rêvé à la lecture des oeuvres de ce maître atrabilaire de l' humour sardonique qu'était Ambrose Bierce !

Bravo, Robert Enrico pour ce traitement!


Répondre

De Impétueux, le 26 mai 2007 à 23:05
Note du film : 5/6

Nous n'avons pas trop l'habitude du court métrage, pas plus que celui de la nouvelle ; sa durée, son rythme propre, sa sècheresse obligée nous interloquent un peu ; si j'ai regardé avec sympathie Chickamauga et L'oiseau moqueur par devant ces exercices de virtuosité pure, qui, comme toute virtuosité suscitent à la fois admiration et agacement, j'ai beaucoup mieux marché avec La rivière du hibou qui n'est pas – loin de là ! – qu'exercice esthétique formel ou, si je puis dire, mémoire de fin d'étude, ce que me semblent être les deux autres segments de cette édition.

On retrouve en tout cas, dans La rivière du hibou une très grande qualité formelle, un talent incontestable d'Enrico à filmer la nature, ni riante, ni hostile, mais totalement indifférente ; on retrouve ce halètement propre au format restreint du court métrage, on retrouve des angles, des nuances, des partis pris de lumière qui sont absolument remarquables et qui justifient amplement les récompenses dithyrambiques dont ce bref opus a bénéficié, à très juste titre.

De là à écrire que c'est tout à fait la conception que je me fais du cinéma, il y a une marge : on sent tout de même la contrainte obligée de l'exercice, la nécessité de ne pas dépasser le métrage requis, le décompte temporel qu'on en induit.

Mais, pour moi qui ne connaissais pas le film, ni la nouvelle de Bierce, il y a un plaisir très vif, et une admiration sans réticence de ce devoir de cinéma, sûrement nécessaire à un jeune réalisateur, qui fut prometteur, qui fut excellent, mais qui, bizarrement, n'a pas accompli toutes les belles promesses qu'il laissait entrevoir…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0076 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter