Forum - Orage - Charmant !....
Accueil
Forum : Orage

Sujet : Charmant !....


De Romuald, le 10 mars 2009 à 00:51
Note du film : 4/6

Charmant, c'est l'mot ! je sais bien que ce n'est pas "Yves", mais l'autre, dans la fratrie des Allégret, qui a réalisé ce film mais c'est charmant tout de même. Et bien que France 3 nous est craché une copie plus que dégueulasse, le charme est passé…

Mais qu'il est donc difficile pour un homme marié, pour rendre service à son beau-frère, amoureux transi, de porter une lettre à une belle inconnue, et tomber amoureux fou de cette inconnue ! Voilà pour le scénario, vous en savez assez. Le reste n'étant, je ne vous l'apprends pas, que fioritures mensongères, illusions, désillusions, et patatras final. Un éditeur de films prétend qu'il est la mémoire du cinéma, mais bon sang que le cinéma est le réveil matin de notre mémoire !

Du théâtre filmé, oui, surement pour les 3/4 du film. J'ai lu dans vos colonnes que l'auteur n'avait pas aimé le long métrage tiré de sa pièce. Mais tout ça est très bien enlevé par des acteurs au mieux de leurs formes. Et j'emploie le mot "formes" à bon escient. Car c'est un Robert Manuel que l'on n'a jamais vu si jeune et si svelte (surement un de ses tout premiers rôles) qui ouvre le bal. Loin des rôles de gangsters plus moins méxicanas qui lui sont chers, c'est de cette étonnante liane que vont partir les ennuis. Ennuis que subira un Charles Boyer sobre et élégant, bien calé dans le rôle du monsieur qui ne s'y attend pas….Ce qu'il y a d'embêtant avec Charles Boyer, c'est qu'à tout instant, si peu qu'il soit filmé bien de face, on s'attend à ce qu'il s'envole comme dans l'admirable Liliom… Pour ce qui est de la garce de service, une Michèle Morgan jeune de ses 18 ans, fraiche comme une fontaine chez Giono et pétillante à souhaits ! Loin, elle aussi de la lourdeur des rôles comme celui de Juliette Valcourt dans Fortunat ou Les orgueilleux. Mais en y réfléchissant bien, cette actrice a très vite donné dans le dramaturge, même très jeune. Et on a pas eu si souvent l'occasion de la voir autant guillerette.

Le point faible de ce film (objectivement et à une heure moins tardive, il doit y en avoir d'autres) reste Jean-Louis Barrault. Voilà un acteur qui ne peut s'empêcher de jouer avec le regard de fou qu'il avait dans Drôle de drame quand l'envie lui prenait de tuer les bouchers. Et c'est très agaçant !

J'ai également noté, et cela vous fera grincer les dents ou de rire ou de rage, que si on enlève la mer, les bateaux, la plage, le brouillard, et la tronche de Gabin, par moments et vers la fin, on se croirait vraiment dans Remorques….Vous me direz que Remorques n'est pas un film que l'on peut qualifier de "charmant" et que les gens guillerets se comptent sur le doigt d'un lépreux. Et pourtant, on se demande parfois ce que M.Morgan a fait de son étoile de mer….Des situations, des plans, des intonations… _Non, je suis à l'eau minérale !_

Sérieusement, un film à voir, je le pense. Emporté par la beauté de Morgan, que la la retenue de Charles Boyer souligne à merveille, ça coule bien, ça tient la route, c'est clair, (mais vite le DVD ! ) on ne s'ennuie pas un instant. On est surpris par ce film, pour ma part, méconnu et on l'est très agréablement.

                                               pour \Lagardère

Répondre

De Impétueux, le 10 mars 2009 à 12:39

Vite le DVD, écrivez-vous Romuald/Lagardère et au vu du scénario relaté sur la fiche du film et de votre commentaire, je vous rejoins dans cette espérance d'édition !

Et je vous rejoins aussi sur le jeu halluciné du singulier Jean-Louis Barrault, que je ne me souviens pas d'avoir jamais vu exact et sobre, et qui ne colle à ses personnages que lorsqu'il interprète un dangereux psychopathe, comme dans Drôle de drame, ainsi que vous le souligne, ou dans Le Testament du docteur Cordelier, qui n'est tout de même pas ce que Jean Renoir a fait de plus éclatant…

Je me permets de citer ce que j'avais écrit de ce type bizarre et surcôté égaré au cinéma, sur le fil de La symphonie fantastique du bon Christian-Jaque, film dont il est la principale faiblesse : L'hystérique Jean-Louis Barrault , malgré les outrances de son jeu de théâtreux, ses yeux qui roulent, ses gestes exagérés, ne parvient pas à complètement gâcher Les enfants du Paradis.

Je ne retire rien !


Répondre

De Romuald, le 10 mars 2009 à 15:14
Note du film : 4/6

A L'AMI IMPETUEUX….

Je vais être franc. Voilà prés d'une heure que la Team lagardère se remue les méninges (ou ce qu'il en reste) devant une énigme ! Vous écrivez : " Ainsi que vous le souligne" Vous vouliez écrire, nous le supposons sur la pointe des pieds, "Ainsi que vous le soulignez ". Vous êtes tellement calé dans le domaine que depuis une heure, nous hésitons, penauds, à vous le faire remarquer. Romuald me dit : "Si on se plante, tu vas voir ce que l'on va prendre !" Rassurez nous, ami : Vous n'êtes pas infaillible ? Et cela nous ferait tellement plaisir, par pure méchanceté, de vous prendre en défaut…..Cela étant, vous ne m'auriez pas viré un n à "intonation", ( oh ! que c'est agaçant…) …

                            pour \Lagardère

Répondre

De Impétueux, le 10 mars 2009 à 16:51

Pieds nus, la corde au cou et en chemise, tel Eustache Saint-Pierre qui menait les bourgeois de Calais opprimés par les vils Godons, bourgeois chers à Droudrou que nous espérons relire vite ici, après son grave accident de santé, la mine défaite, les yeux caves et le cœur incertain, je viens ici avouer ma faute.

Qu'elle soit de frappe et non d'ignorance n'est qu'excuse mineure ; on n'a jamais raison de ne pas se relire immédiatement après avoir écrit ! Et ce Z manquant me met dans un état second !

J'avoue également avoir subrepticement corrigé intonations (et aussi les accents aigus de très, qui sont graves…).


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter