Forum - Les Affaires sont les affaires - Avis
Accueil
Forum : Les Affaires sont les affaires

Sujet : Avis

VOTE
De Romuald, le 18 février 2009 à 17:11
Note du film : 4/6

Jean dreville est ce que l'on appelle un cinéaste "franc-tireur". Il n'a pas par habitude de faire dans la fioriture, ni pour l'action, ni pour les sentiments. Son Copie conforme est tiré au cordeau à l'instar de son Le visiteur et de son trop oublié Le joueur d'échecs. Il n'a pourtant pas inscrit dans sa filmographie que des chefs-d'oeuvre. Nous lui pardonnerons son Le grand rendez vous et la trés decevante suite de A pied, à cheval et en voiture….

De la célèbre pièce Octave Mirbeau, il a su tirer un film qui tient hautement la route. Le ramage et le plumage de Charles Vanel y est grandement pour quelque chose, mais l'ensemble du film est "signé" Dreville et nous sommes chez lui, comme nous pouvons être "chez" Carné ou Jean Grémillon.

Isodore Lechat est un ancien pauvre. Devenu homme affaires redoutable et redouté, il mène d'une main de maitre et ses affaires et le destin de ses proches. Implaccable mais non dénué d'humanité vraie ou fausse, l'homme arrange, organise, fait, defait, soudoie, pour accumuler. Sans le savoir, ou voulant l'ignorer, il laisse derrière lui un bilan familial désastreux ! Tout cela se terminera de façon dramatique mais les affaires, jusqu'à la derniàre seconde se feront…

Une pleiade d'acteurs célèbres tourbillonent dans cette comèdie inhumaine. Je m'arrête un instant sur Renée Devillers, la fille Lechat dans ce film. Voilà une actrice multicarte qui fut aussi à l'aise avec Jouvet dans l'excellent les amoureux sont seuls au monde qu'avec Guitry dans le Le diable boiteux. Cette actrice au phrasé et au jeu rappelant Maria casarès n' a pas connu le succès qu'elle méritait. Qui se souvient d'elle dans le J'accuse d' Abel gance ? Elle a toujours servie le cinéma sans avoir à rougir de ses prestations même si celles ci, aujourd'hui, nous paraissent, un peu à l'instar d'une Orane Demasis bien désuètes….Aimé clariond est impeccable en marquis, mais cela ne surprendra personne. Jacques Baumer et Robert le vigan, pour une fois à, jeun ou n'ayant rien fumé d'illicite, nous offrent le portrait de deux canailles parfaites. Et l'on ne pouvait rêver mieux que lucien nat dans le rôle de l'amant transi, rôle dans lequel tous les amoureux se reconnaissent.

Pas un "grand" film . Un trés bon film. Féroce et tendre. C'est déja pas si mal….

                                                        Pour Lagardère.

Répondre

De Impétueux, le 18 février 2009 à 18:49

Un revenant n'est pas de Jean Dréville mais de Christian-Jaque ! Rectifiez vite cette erreur factuelle qui surprend, dans votre excellent message ! (Et la suite de A Pied, à cheval et en voiture de Maurice Delbez (excellent !) c'est le très médiocre A Pied, à cheval et en Spoutnik !


Répondre

De Romuald, le 18 février 2009 à 19:15
Note du film : 4/6

Oui, bien sur ! Je confondais avec le trés bon copie conforme ! Voilà qui est réparé .


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.010 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter