Forum - Les Fugitifs - Il n'y a pas de quoi rire
Accueil
Forum : Les Fugitifs

Sujet : Il n'y a pas de quoi rire


De PM Jarriq, le 22 octobre 2008 à 18:32
Note du film : 3/6

Inutile de disserter encore sur la faiblesse de la réalisation, la mécanique froide et trop apparente du scénario, le manque de soin apporté aux seconds rôles (Carmet est drôle, mais sans réel rapport avec l'histoire), ce qui frappe aujourd'hui dans Les fugitifs, c'est combien la comédie s'est évaporée, pour laisser place à un cafard tenace : chômage, enfant autiste, violence, désespoir, précarité, il n'y a pas de quoi rire, et il en faudrait peu pour que Les fugitifs, soit avec 22 ans d'avance, un portrait de notre société d'aujourd'hui. Troublant…


Répondre

De fretyl, le 22 octobre 2008 à 20:48
Note du film : 4/6

Tout à fait exact, j'ai du mal à voir dans Les fugitifs une comédie. Dans sa construction le film est profondément triste et démoralisant, la musique de Cosma et les séquences dramatiques s'ajoutent à cette phase. Bizarre que Francis Veber après La chèvre et Les compères ait plongé à ce point Les fugitifs dans la violence. On dirait presque une comédie Italienne, le film est constamment près à verser dans le drame.

Avec Une époque formidable c'est certainement l'une des portraits les plus glacial des années 80.


Répondre

De Arca1943, le 22 octobre 2008 à 23:51
Note du film : 3/6

« On dirait presque une comédie italienne, le film est constamment près à verser dans le drame. »

Je rejoins votre jugement sur le film, notamment sur le caractère mécanique du scénario et les personnages secondaires sans substance (défauts qu'on aurait pu astucieusement corriger en y travaillant plus longtemps). Mais sur le sujet de fond, je suis pour : le traitement humoristique de sujets graves permet d'amener de nombreux spectateurs à des thèmes dont autrement ils ne voudraient pas entendre parler.


Répondre

De PM Jarriq, le 23 octobre 2008 à 09:31
Note du film : 3/6

Justement, c'est bien ce qui surprend, quand on revoit Les fugitifs : le traitement n'est pas si humoristique que ça, et hormis quelques gags visuels balourds dans l'esprit d'un Oury (le bas sur le visage qui se déchire, le vétérinaire gâteux marrant une fois, mais pas trois ou quatre), c'est d'une tristesse totale.

Comme quoi, parvenir à faire rire, et à maintenir le cap, avec Affreux, sales et méchants, nécessite beaucoup, BEAUCOUP de talent !


Répondre

De MASTER, le 23 octobre 2008 à 12:37

Vous m'avez tous l'air de dénigrer ce film ….Pourtant, la trilogie Depardieu/Richard fait partie des meilleures réussites cinématographiques des années 80 !!


Répondre

De MASTER, le 23 octobre 2008 à 14:45

Si Les fugitifs est considéré par certains comme "violent", alors que doivent-ils penser de films comme par exemple Les rivières pourpres !!La musique de Vladimir Cosma est justement fort belle et bien en accord avec le thème du scénario .


Répondre

De Freddie D., le 23 octobre 2008 à 19:15

la trilogie Depardieu/Richard fait partie des meilleures réussites cinématographiques des années 80 !!

Ah bon ? Et qui donc a énoncé cette vérité première, apparemment établie ?

Personnellement, j'ai surtout entendu dire que ces films avaient été des cartons commerciaux.


Répondre

De Pianiste, le 6 juin 2014 à 08:11

Contrairement à l'avis de la plupart des internautes, je trouve que ce film de Francis Veber est aussi bien réussi que les deux précédents. Et puis la musique de Vladimir Cosma est toujours là pour rajouter du plaisir. Encore une fois, on retrouve avec beaucoup de joie le duo formé par nos deux acteurs qui se donnent très bien la réplique. Il est vrai que l'histoire est basée sur un fond de tristesse mais que les gags sont cependant nombreux. Il est impossible de ne pas craquer devant la petite fille qui ne parle plus depuis le décès de sa mère et qui retrouve enfin la parole en suppliant ce bougon de Gérard Depardieu de ne pas s'en aller. Il est lui aussi profondément humain et on voit que derrière sa carapace se cache beaucoup de tendresse. Il faut dire que Pierre Richard joue aussi à merveille le père désemparé qui décide, en dernier recours, de braquer une banque. Il serait prêt à tout pour permettre à son enfant de mener une vie décente. La fin est particulièrement drôle et voir nos deux lascars partir ensemble montre qu'une amitié est parfois possible entre deux personnes très différentes….


Répondre

De fretyl, le 20 décembre 2016 à 12:57
Note du film : 4/6

Revu hier. Je ne suis pas fan des deux premiers films du trio Depardieu/Richard/Veber que sont Les compères et La chèvre. Les fugitifs a plus d’épaisseur. En effet la comédie y est strictement limitée à quelques gags et à un scenario mécanique tel que Veber savait en concocter ! Toujours la même histoire du gars qui se trouve au mauvais endroit au mauvais moment. Dans l'idée de départ tout est attendu à l'avance. C'est finalement le traitement dramatique du film qui demeure le plus intéressant. Ici Pierre Richard (pas mal pour une fois) en prend plein la gueule et abandonne son personnage lunaire pour celui d'un chômeur au bout du rouleau prêt à tout pour avoir un peu d'argent. En effet c'est un film sur la précarité, la solitude, la depression… Les quelques personnages que l'on y croise Carmet en veterinaire gâteux, Blanc en médecin alcoolique, Benguigui en escroc patenté etc… Eh ben tous sont des paumés ou des allumés complet. Les fugitifs baigne dans une ambiance presque angoissante et dans un désenchantement total. Un drame comique ou plutôt une comédie pessimiste. C'est peut-être en tout cas le film de Veber réalisateur, le mieux tenu en main !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.019 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter