Forum - La Lame nue - Avis
Accueil
Forum : La Lame nue

Sujet : Avis


De solo, le 1er avril 2004 à 14:33

Dispo aussi en DVD sur CDiscount…


Répondre

De urspoller, le 10 mars 2008 à 16:37
Note du film : 3/6

Il est exact que ce métrage fut à une certaine époque en vente sur le site Cdiscount. D'ailleurs, au vu du prix modique, je m'étais rué (en véritable fesse-mathieu) sur l'occasion en raison de la présence au générique de Gary Cooper et de Deborah Kerr. Et, in fine, je ne regrette pas mon achat. Surtout en raison de ses relents hitchcockiens…

Indéniablement, La lame nue possède le substrat initial d'un opus de sir Alfred Hitchcock avec le thème du faux coupable et de la suspicion de l'épouse à l'endroit de son conjoint. D'aucuns feront le raccourci avec Le faux Coupable ou Soupçons. La construction de cet opus est basée sur la même trame qu'une œuvre hitchcockienne ; en premier lieu, il y a un élément déclencheur « Le MacGuffin » (concept typique du cinéma d'Hitch) et un personnage lambda devenant le héros du film.

Ici, le MacGuffin (prétexte engendrant l'enquête) cher à sir Alfred est la somme d'argent disparue lors de l'assassinat du patron de l'accusé (Les inconditionnels auront évidemment fait le rapprochement entre Psychose et La Lame Nue dont l'intrigue repose sur le même élément déclencheur à savoir l'argent volé au patron. Est-ce un clin d'œil, un hommage, je ne sais ?

A noter que les extérieurs urbains photographiés par Erwin Hillier évoquent l'atmosphère asphaltée de certains métrages de Jules Dassin comme Les Bas-fonds de Frisco et surtout La Cité sans voile.

Néanmoins, ôtés le contexte hitchcockien et un casting alléchant – ultime apparition de Gary Cooper et de Michael Wilding (vu dans Les Amants du Capricorne et dans le Grand Alibi de sir Alfred Hitchcock) – , on reste sur sa faim car la mise en scène plombe littéralement le film. Michael Anderson reste un metteur en scène mollachu au possible comme diraient nos voisins helvètes. En sus, des deux acteurs sus-nommés, on notera le retour sur ses terres britanniques de la talentueuse (nominée six fois à l'Oscar de la meilleure actrice) , délicieuse et très regrettée Deborah Kerr.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0040 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter