Forum - L'Ange rouge - Ange rouge, bleu, noir... et pourpre ?
Accueil
Forum : L'Ange rouge

Sujet : Ange rouge, bleu, noir... et pourpre ?


De DelaNuit, le 27 juin 2008 à 12:01
Note du film : 5/6

Je connaissais L'ange bleu avec Marlene Dietrich, L'ange noir avec Sylvie Vartan, j'ignorais cet ange rouge, que j'aimerais découvrir.

Il est un autre ange que je cherche depuis longtemps, il s'agit de L'ange pourpre de Nunally Johnson, film maudit et controversé de 1959 ("The angel wore purple", Italie/USA) avec Dirk Bogarde en prêtre défroqué amoureux d'un prostituée au fatal destin (Soledad alias Ava Gardner avec des regards noirs à la Anna Magnani) sur fond de guerre civile espagnole, avec aussi Joseph Cotten et Vittorio de Sica.

Un film très rare au sujet prometteur qui se voulait profond mais qui déçut la critique de l'époque et fut boudé par le public, qui trouva les dialogues trop intellos… et Ava trop abimée. Le découvrir aujourd'hui permettrait de se faire une idée… Encore faudrait-il mettre la main dessus.

Messieurs de Dvdtoile, la création d'une fiche pour ce film (actuellement inexistante) me permettrait de voter pour son édition et de m'exprimer davantage à son sujet. Si quelqu'un m'écoute là haut… ?


Répondre

De Impétueux, le 27 juin 2008 à 13:04

Je vous conseille Delanuit d'utiliser pour votre requête l'onglet Contacts : la réactivité de Spontex et de AlHolg est plus que satisfaisante !


Répondre

De droudrou, le 27 juin 2008 à 13:12

Là Laurent, ce rappel est plus qu'intéressant – c'était la période Bogarde – et les sujets de ce type caractérisaient tout à la fois l'époque et l'acteur – Il y a un film que j'aime beaucoup avec Bogarde, "Le Cavalier Noir" ou si tu préfères le titre anglais nettement supérieur "The singer but not the song"… Après Borgarde n'a fait qu'enrichir chacune de ses apparitions.


Répondre

De DelaNuit, le 27 juin 2008 à 13:14
Note du film : 5/6

je vous remercie de votre conseil, je vais m'y employer !


Répondre

De DelaNuit, le 27 juin 2008 à 13:33
Note du film : 5/6

Effectivement, j'ai eu la chance de voir Le cavalier noir au cinéma dans ma belle ville de Nantes à l'occasion d'un ciné-club, il y a une dizaine d'années. Je me souviens de Dirk Bogarde en cow-boy ambigu vêtu de cuir noir, et aussi d'une inattendue et toute jeune Mylène Demongeot !

On nous avait expliqué que le film était très différent en VO et en VF. Dans la VO, il est clair que ce cow-boy au passé sulfureux qui ne s'intéresse guère aux femmes, est amoureux du prêtre du village mais, non croyant, ne s'intéresse qu'à l'homme et non à ses prêches (d'où le titre original, The singer, not the song : le chanteur, pas la chanson).

Il paraît que dans la VF, toute allusion à ce "penchant" est soigneusement supprimée ! Comme quoi, de l'utilité des versions originales…


Répondre

De droudrou, le 27 juin 2008 à 16:18

CQFD.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0034 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter