Forum - La Charge fantastique - Avis
Accueil
Forum : La Charge fantastique

Sujet : Avis


De artuby, le 16 octobre 2003 à 14:32
Note du film : 6/6

j'ai toujours été intrigué par ce film qui propose une interprétation du personnage et de la vie de Custer fort éloignée de celle véhiculée habituellement par les défenseurs des Indiens ou les pourfendeurs de tuniques bleues yankee.

On retrouve en l'occurrence la figure traditionelle de l'officier téméraire, charismatique et amateurs d'aventures qui ne se prend pas au sérieux mais se préoccupe de son rôle social.

De plus, ce film, s'il ne présente pas toutes les garanties d'une historicité rigoureuse, a le mérite de montrer le custer héros de la guerre de Sécession interprété par un Errol Flynn au mieux de sa forme : celui de robin des bois !

Au final, un bon bol d'action et d'oxygène qui ne néglige pour autant pas la réflexion sur le destin et les actes d'un personnage controversé…


Répondre

De Moonfleet, le 16 octobre 2003 à 16:10
Note du film : 6/6

Un chef d'oeuvre absolu, l'un des plus grands films de l'histoire du cinéma, un Walsh immense, n'est-ce pas Dumbledore ! ;-)


Répondre

De dumbledore, le 16 octobre 2003 à 21:58

Ah l'enthousiasme de Moonfleet… Je ne l'ai pas revu recemment, alors je préfère suspendre mon jugement :-)


Répondre

De David, le 16 février 2004 à 20:19

Le film est excellent, très drôle et loin d'être ennuyant. Même s'il est à l'extrême opposé de toute réalité historique ou presque, il permet au public de connaître quelque peu la plus importante (mais plus méconnue) partie de la vie du Général George Armstrong Custer : celle de héros de la guerre de Sécession.

David

http://www.custer.tk


Répondre

De P.M.Jarriq, le 17 février 2004 à 09:16

C'est vrai que c'est un beau film. Peut-être que si le héros ne portait pas le nom de Custer, peut-être que si on ne savait pas aujourd'hui à quoi se réduisait son "héroïsme", ne serions-nous pas aussi gêné par la vision qu'il offre de ce tueur sanguinaire.

Même caricaturé, je crois que le bouffon mégalo de "Little big man" correspond mieux à la réalité. Je me souviens mal de celui de "Custer, l'homme de l'Ouest" joué par Robert Shaw, mais je crois qu'il en offrait aussi une vision critique.


Répondre

De vl92, le 10 octobre 2004 à 11:23
Note du film : 6/6

Je vote pour la sortie de ce western en DVD.


Répondre

De vincentp, le 11 février 2005 à 21:06
Note du film : Chef-d'Oeuvre

In mémoriam !

 

Répondre

De PM Jarriq, le 24 avril 2005 à 12:00
Note du film : 5/6

En fait, en revoyant ce film, le plus surprenant est que s'il donne une image très ripolinée de Custer (à part son alcoolisme, honnêtement montré), il traite les Indiens avec respect et par le biais du personnage de l'Anglais, se permet même de déclarer – par deux fois – qu'ils sont les seuls "vrais Américains". Etonnant pour l'époque, tout de même… Par contre, la vision du chef Sitting Bull, campé par un jeune Anthony Quinn est un peu bizarre : capturé au début, il réagit comme un délinquant apeuré et vaguement débile, pris la main dans le sac et se mue ensuite en grand chef traditionnel. Changement d'optique en cours de route ?

Quoiqu'il en soit, Raoul Walsh fait preuve d'un sens du mouvement inaltérable, ne s'attarde jamais, cultive l'ambiguïté (le personnage de Arthur Kennedy) et filme magnifiquement un Errol Flynn débordant d'énergie qui arrive à faire passer des scènes impossibles comme sa rencontre avec le président Grant dont il a forcé la porte. Quant à Hattie McDaniel (la mamie de "Gone with the wind"), on la dirait sortie d'un autre film, mais ce n'est pas grave ! "They died…" demeure un très beau film !


Répondre

De PM Jarriq, le 25 avril 2005 à 21:05
Note du film : 5/6

Le dernier plan de la scène, un travelling arrière sur Olivia de Havilland, effondrée, est d'autant plus touchant, que les deux acteurs n'ont plus jamais tourné ensemble et que c'était donc un véritable adieu, comme le dit joliment la comédienne dans une interview filmée.


Répondre

De vincentp, le 15 novembre 2005 à 20:03
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Ugh !

La séparation entre Custer (E. Flynn) et son épouse (O. de Havilland) qui intervient à la fin du film est émouvante. Walsh ralentit à ce moment le rythme du film, et impreigne à cette scène une grande douceur par le biais de déplacements feutrés, des regards en coin des acteurs, et des mots prononcés avec délicatesse.

La rencontre, plus dynamique, entre ces deux personnages au début du film, se croisant dans et en dehors du champ de la caméra est également une scène mémorable.


Répondre

De enzolior, le 11 janvier 2006 à 18:20

C'est un film extraordinnaire, errol flynn crève l'écran ! le film est léger sauf sur la fin.

Un bon film


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0041 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter