Forum - La Religieuse - Un parfum de soufre
Accueil
Forum : La Religieuse

Sujet : Un parfum de soufre


De Suzanne, le 14 octobre 2003 à 12:22

Bonjour à tous,

Nous avons entamé l'étude du film de Rivette : la religieuse de Diderot.

Si vous avez à tout hasard une quelquonque information à nous fournir, même la plus anodine: n'hésitez pas!

A bientot !


Répondre
VOTE
De starlight, le 5 décembre 2006 à 16:23
Note du film : 5/6

Au travers de la relecture de cette oeuvre de Diderot, je me suis souvenu de ce film qui a fait tant "scandale", surtout avant sa sortie en salle !…. Il serait intéressant de le voir avec la morale de notre époque … ce qui me semble difficile, eu égard aux difficultés de se procurer le DVD qui est épuisé… Tout pourtant contribue à faire de La Religieuse un grand film, notamment au travers de la personnalité d'Anna Karina, véritablement possédée par son personnage…


Répondre

De Impétueux, le 5 décembre 2006 à 16:57

Ce que vous évoquez du scandale qui a interdit, retardé, puis accompagné la sortie du film de Rivette a d'ailleurs donné sa marque aux affiches du film : à les bien regarder, vous verrez que le film ne s'appelle pas, comme le roman de Diderot, La religieuse, mais bien plutôt Suzanne Simonin, la religieuse de Diderot.

C'est qu'en effet, afin de ne pas assimiler l'ensemble des saintes filles qui, cloîtrées, se vouent au salut de leurs âmes (et, accessoirement à celui de la mienne, et surtout de celle de ces sacripants d'Arca et de Vincentp), afin, donc, de bien marquer la distance, les Pouvoirs publics, dans leur grande sagesse, avaient exigé que le titre du film rendît possible de distinguer la malheureuse Suzanne Simonin de celles dont elle ne partageait pas la vocation.

De ce fait ce film ennuyeux – comme tout ce que fait Rivette – connut ainsi une consécration publique, ce qui prouve, s'il en était besoin, que les voies de Dieu sont impénétrables et Sa bienveillance infinie, puisqu'Il permit ainsi à ce triste tâcheron de goûter une fois au moins aux félicités du succès.


Répondre
VOTE
De droudrou, le 5 décembre 2006 à 17:07
Note du film : 5/6

J'avais beaucoup aimé à l'époque de sa sortie. Si le film avait fait l'objet d'être décrié, pour le moins, il n'entre pas dans ma mémoire que devant les cinémas des gens étaient en prière comme pour la "Dernière Tentation du Christ"… J'aurai même occulté les réactions suite à la sortie de la "Passion" de Mel Gibson.

Par contre, ce que je remarque, sur le forum et dans la liste des avis, c'est que ce film suit "Pain et Chocolat" et je m'étais posé la question d'un petit malin qui proposait des "Religieuses" à la crême ou au chocolat… Je pense qu'il y a quelques gourmands sur le site. Et "La maison du bonheur" serait la pâtisserie…

Je risque fort de voir "Impétueux" réagir violemment en criant : "Anathème !", déplorant qu'il y a de sacrés écarts au niveau des films traités. Mais comme je ne nourris plus guère d'illusions à mon sujet…


Répondre

De Parsifal, le 7 octobre 2008 à 18:24
Note du film : 6/6

Contrairement à Impétueux, je pense que, si la plupart des films de Rivette sont effectivement creux, interminables et prétentieux, la Religieuse (que j'ai revue hier) est un véritable chef d'oeuvre, et même un chef d'oeuvre assez effrayant. Dans le genre dénonciation du dévoiement et de la perversion des institutions religieuses, ou disons l'écrasement impitoyable d'un individu par le système officiel, c'est tout aussi terrifiant que, par exemple : l'Aveu de Costa Gavras. L'anéantissement d'Artur London par le communisme ou l'asphyxie morale de Suzanne Simonin par le catholicisme, c'est à peu près la même technique et c'est toujours le fait d'individus médiocres et fanatiques persuadés d'agir pour le bien de leur semblables. D'ailleurs, c'est peut être tout simplement une adaptation fidèle du roman de Diderot (que j'avoue n'avoir pas lu).


Répondre

De kfigaro, le 8 octobre 2008 à 10:06

J'ai adoré ce film, alors que les autres films de Rivette m'ont semblé plus hermétiques et difficiles. La musique étrange et envoûtante de J.C.Eloy, la sublime actrice principale (je l'adore !), les décors et les dialogues, tout concourt à échafauder un climat unique et inoubliable. Un très grand film habité qu'on a trop tendance à oublier.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0074 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter