Forum - La Vie passionnée de Vincent van Gogh - Gogh
Accueil
Forum : La Vie passionnée de Vincent van Gogh

Sujet : Gogh


De matisse, le 28 juillet 2003 à 22:22
Note du film : 6/6

Le film que j'attend le plus en DVD depuis de nombreuses années maintenant.

L'histoire passionante d'un peintre interprétée avec fougue par Kirk Douglas… un grand moment de cinéma.

Van Gogh a d'ailleurs été bien servi par le 7ème art, le film de Pialat lui donnant un vibrant hommage également.


Répondre

De Crego, le 29 juillet 2003 à 08:56
Note du film : 6/6

Le meilleur film de Minnelli, un des très grands rôles de Kirk Douglas, Anthony Quinn en Gauguin, une photo inégalée. Votons en masse !


Répondre

De Frederique, le 18 avril 2005 à 15:50
Note du film : 6/6

Une interprétation magistrale et poignante de Kirk Douglas, des couleurs sublimes grâce à une pellicule spéciale, à quand la disponibilité de ce film en DVD ?


Répondre

De PM Jarriq, le 5 mai 2005 à 20:13
Note du film : 6/6

Je n'arrive pas à croire que ce grand film, qui retrouverait tout son lustre et sa raison d'être en DVD, ne soit jamais sorti. Van Gogh, Gauguin, Minnelli, Kirk Douglas (dans un de ses deux ou trois meilleurs rôles) et Quinn au même générique, ça mérite un petit effort, non ?


Répondre

De vincentp, le 5 mai 2005 à 20:51
Note du film : 5/6

Interprétation magistrale de Kirk Douglas (un de ses meilleurs rôles) mais le film, qui est très bon, n'est tout de même pas un des meilleurs films de Minnelli.


Répondre

De ginalou, le 5 mai 2005 à 22:05
Note du film : 6/6

Etant amateur de Vincent Van Gogh, je recherche ce magnifique film. Il est en salle en ce moment à Montpellier mais malheureusement pour moi en VO. A voir absolument et à quand le DVD.


Répondre

De PM Jarriq, le 6 mai 2005 à 07:36
Note du film : 6/6

Parmi les autres grands rôles de Kirk Douglas non encore cités, je retiendrais aussi le Doc Holiday ravagé de "Gunfight at the O.K. Corral" où il est à la fois malsain et fascinant, le mafieux sicilien de "Brotherhood", le pistolero de "El Perdido" et surtout le marshal aux ambitions politiques de "La brigade du Texas" qu'il réalisa lui-même et où il s'est donné un rôle infâme d'arriviste faux-jeton et sans scrupule, d'une magnifique amoralité. Et puis, pour le clin d'oeil, son apparition dans "Oscar" où il flanque une baffe mémorable à Stallone !


Répondre

De vincentp, le 3 octobre 2005 à 23:01
Note du film : 5/6

Je réponds à moi-même…

Les meilleurs compositions de Kirk Douglas (j'ai vu quasiment tous ses films "importants") sont selon moi outre "Van Gogh", "les ensorcelés", et un film peu connu de Walsh "along the great divide" ("une corde pour te pendre"). J'ai eu le plaisir de constater que c'était aussi le point de vue émis par Jean Tulard dans son "dictionnaire des acteurs", qui cite aussi "les vikings, OK Corral, l'homme qui n'a pas d'étoile".

Un acteur incroyable dans le drame ("l'arrangement", "les ensorcelés", "Van Gogh", "seuls sont les indomptés"),

,le western et l'action (citons aussi "la captive aux yeux clairs")… Et puis, quelle filmographie sur 50 ans de carrière !

Je suis intéressé par les avis d'autres cinéphiles !


Répondre

De sky, le 23 octobre 2005 à 17:36
Note du film : 6/6

la vie passionnée de vincent van gogh[film=[artiste=kirk douglas

impressionné par ce film, vu il y a plusieurs années à la TV, je souhaiterais tant revoir en édition dvd la

performance d'acteur de K.Douglas !


Répondre

De neferalda, le 13 décembre 2005 à 11:11

un film qui est aussi toute une poésie picturale. A revoir.


Répondre

De PM Jarriq, le 13 décembre 2005 à 11:49
Note du film : 6/6

Il est enfin annoncé pour le début 2006 en zone 1 ! Le zone 2 ne devrait pas tarder à arriver…


Répondre
VOTE
De Averell, le 8 janvier 2006 à 12:19
Note du film : 6/6

En attendant la sortie de ce chef-d'oeuvre, je me souviens avec plaisir d'une anecdote rapportée par Kirk Douglas dans ses mémoires "LE FILS DU CHIFFONNIER". Après la sortie de Lust for life, il avait croisé John Wayne à une soirée, qui l'a pris à partie en lui disant : "Mais comment peux-tu jouer des lavettes sans caractère, comme ce Van Gogh ?", et le pauvre Kirk avait répondu "Mais John… Je suis un acteur !". Vérité ou légende, en tout cas, l'histoire est jolie.


Répondre
VOTE
De cormega, le 8 janvier 2006 à 12:36

+1.


Répondre

De vincentp, le 10 janvier 2006 à 15:41
Note du film : 5/6

Et oui.


Répondre

De Freddie D., le 22 janvier 2006 à 12:52
Note du film : 5/6

Le zone 1 récemment sorti est magnifique, et sans doute très proche de ce qu'avait voulu Minnelli. Lust for life a un peu vieilli, par l'aspect "biopic", qui survole trop certaines zones de la vie du peintre. Peut-être aurait-il mieux valu se concentrer sur de courtes périodes de sa vie, et mieux les développer. Ce genre de parcours tient mieux la route en miniséries télé. Malgré cela, le soin apporté aux repérages, à la photo, aux cadres, est inimaginable, et le film est porté par Kirk Douglas. S'il semble un peu costaud au début, un peu trop physique, il s'accapare rapidement le rôle, et ses crises de démence sont impressionnantes, surtout celle menant à sa célèbre automutilation. Il traduit magnifiquement la maladresse de Vincent, ses excès, son incapacité à gérer des relations sociales ou amoureuses. Face à lui, dans un rôle plus effacé, Anthony Quinn est magistral en Gauguin égocentrique et insensible (mais pourquoi porte-t-il un faux nez, comme dans Lawrence d'Arabie ?). La musique semble un peu envahissante par moments. Reste que Lust for life est traversé d'instants magiques (les corbeaux), d'ambiances inoubliables, et que le visage congestionné, ravagé, déformé de Kirk Douglas devant son miroir, est une vision de la folie qu'on ne peut effacer. Un film d'artiste, sur un artiste. Du grand cinéma…


Répondre

De DelaNuit, le 2 septembre 2008 à 18:39
Note du film : 5/6

Quand aurons nous enfin un dvd en zone 2 pour ce chef d'oeuvre du cinéma, l'une des plus belles évocations qui soient de la passion à la fois artistique, spirituelle et physique, presque luxurieuse si l'on en croit le titre original (Lust for life !), d'un peintre pour son oeuvre.

Avec en plus un Kirk Douglas magistral dans le rôle de Van Gogh et un Anthony Quinn bleuffant en Gauguin !

On voit que Minnelli adore ce peintre, compte tenu du soin apporté à la reconstitution.

Quant au compositeur Miklos Rozsa, sa musique atteint par moment une intensité, une poignance qui rappelle celle de ses oeuvres épiques tardives du type Sodome et Gomorrhe ou son concerto bouleversant de La vie privé de Sherlock Holmes.

La belle époque de la MGM : du grand grand cinéma, l'antithèse même du Van Gogh avec Jacques Dutron. Après avoir vu ce film, on ne peut plus contempler les toiles de Van Gogh de la même façon…


Répondre

De vincentp, le 2 septembre 2008 à 21:59
Note du film : 5/6

Minnelli, dont j'ai du voir 25 ou 26 de ses films, mérite une édition intégrale de son oeuvre en dvd. Y compris les films les moins connus. On se heurte là aux limites d'un système de marché dont nous avons déjà abondamment glosé.


Répondre
VOTE
De Torgnole, le 4 septembre 2008 à 12:14
Note du film : 5/6

Enfin vu! Je rejoins à 100% l'avis de Freddie, surtout au sujet de la musique envahissante. Elle surligne avec lourdeur chaque ambiance qu'elle soit tragique ou comique, c'est également ce qui me dérange dans la plupart des films hollywoodiens de cette époque comme beaucoup de films d'Hitchcock, je déteste que mes émotions soient prémachées par des élans violents de violons pisseux qui souvent ont mal vieilli. Mais bon, tant mieux pour ceux qui aiment.

Par contre les images sont époustouflantes, c'est incompréhensible qu'un tel film ne soit pas encore édité en zone 2, c'est pourtant pour ces oeuvres que le dvd devrait se dévouer afin de leur redonner leur éclat original. On peut voir et deviner les futurs tableaux de Van Gogh à chaque plan, c'est impressionnant de précision dans le décor, le cadrage et les couleurs (j'ose à peine imaginer ce que cela donnerait en qualité dvd optimale).

Les acteurs sont évidemment excellents, Kirk Douglas en tête, leur jeu est théatral, un brun éxagéré, mais en équilibre parfait avec le ton légèrement surnaturel donné à cette fresque merveilleusement tragique.

Comme le dit Delanuit, c'est l'antithèse du Van Gogh de Pialat qui prend son temps sur une période précise, sans artifice, d'un naturel bluffant et laissant le spectateur plus libre de ses émotions et ses jugements. Il y aurait beaucoup de chose à dire en comparant ces deux films. Je garde une préférence pour celui de Pialat alors que je suis d'habitude plus apte à apprécier le cinéma hollywoodien mais les deux apportent énormément sur le personnage de Van Gogh, sa peinture et son époque.


Répondre

De DelaNuit, le 4 septembre 2008 à 20:57
Note du film : 5/6

Je comprends vos difficultés à l'égard de ce type de musique dans les films.

Il faut pour comprendre leur présence avoir à l'esprit qu'un cinéaste comme Minnelli avait pour but de réaliser des oeuvres d'art totales, c'est à dire non seulement par l'histoire, les images et les dialogues, mais aussi par la musique (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il s'est tant exprimé dans le genre "musical").

Son propos n'était pas de "prémacher les émotions" mais de réaliser des films où l'image et la musique soient en continuelle symbiose, exactement comme dans les opéras ou les ballets, dont il était friand.

D'où l'omniprésence de musique symphonique, dont l'enregistrement a de plus souvent mal vieilli, rendant les violons trop criards. Pour se faire une idée de ces partitions, il est bon de les entendre réinterprétées par des orchestres modernes, avec les nouvelles techniques d'enregistrement.

Evidemment, à nos époques en quête d'un plus grand réalisme ou d'une plus grande sobriété, cela peut agacer…

Pour ma part, j'aime les mélodies de Miklos Rozsa mais je ne suis pas objectif car ses disques ont bercé mon enfance, alors… J'avoue tout de même une préférence pour ses partitions écrites pour des films historiques telles Ben-Hur, Quo Vadis ou Le Cid, car il s'inspire de mélodies d'époque et les types de musique y sont plus variés, puisqu'on y trouve aussi des musiques de cour, des marches, danses, cérémonies, prières…


Répondre

De Torgnole, le 4 septembre 2008 à 22:43
Note du film : 5/6

Oui, la composition musicale pour des vieux films hollywoodiens comme Ben-Hur sonne grandiose, c'est parfait pour ces grandes fresques que sont les Peplum de l'époque, une sorte de cachet, même si je garde toujours des réserves car je considère que la plupart de ces accompagnements musicaux ont mal vieilli ce qui n'est étrangement pas le cas des cartoon de la même époque. C'est justement ce qui me gêne dans Lust For Life, la musique m'a semblé tout droit sortie d'un Peplum et de fait, trop grandiloquente pour le film qui, à mon goût, aurait gagné en subtilité à être plus sobre musicalement.


Répondre

De droudrou, le 5 septembre 2008 à 08:37

Je serai assez d'accord avec Torgnole sur ce sujet. Miklos Rozsa (comme d'autres d'ailleurs) a un style par trop identifiable et qui semblerait même se reproduire d'un film à l'autre. Ses thèmes lyriques ne sont pas forcément évidents à mémoriser quand, par contre, Dimitri Tiomkin ou Elmer Bernstein ou Maurice Jarre selon nous ont fourni des oeuvres qui font partie des musiques mémorables et de films mémorables. Rozsa reste effectivement très "peplum" même quand il est au Moyen-Âge ou dans le cadre d'un drame contemporain.


Répondre

De vincentp, le 5 septembre 2008 à 10:15
Note du film : 5/6

Quelques autres BOF mémorables et leurs auteurs : Patton (Jerry Goldsmith), Aventures en Birmanie (Franz Waxman), Body double (Pino Donaggio), Quand les aigles attaquent (Ron Goodwin). The 'burbs de Joe Dante, que je viens de regarder, reprend le thème de Patton pour le calquer sur le "banlieusard" habillé en treillis militaire, façon Patton. Les films de guerre inspirent visiblement les compositeurs.


Répondre

De DelaNuit, le 8 mars 2009 à 23:36
Note du film : 5/6

Les dieux du dvd nous ont entendus : La vie passionnée de Vincent Van Gogh fera partie de la nouvelle fournée de la collection Fnac à 12 € 99, qui sortira le 18 mars 2009…

De quoi se replonger dans l'ambiance de ce film et dans l'oeuvre du peintre, emprunte de "passion" au sens premier du terme de sentiment exacerbé, de dépassement de soi et de souffrance. Un nouveau rôle "habité" pour Kirk Douglas, aussi crédible qu'en Spartacus ou Ulysse


Répondre

De vincentp, le 9 août 2015 à 22:28
Note du film : 5/6

Revu ce soir sur grand écran dans des conditions optimales. A mon avis, un très bon film de Minnelli mais sans plus. Un brin hiératique et sentencieux, un peu trop bavard. De belles séquences autour des tableaux de Vincentvg et une belle performance de Kirk Douglas. Le Van Gogh de Pialat, plus naturel, est au final beaucoup plus réussi.


En faisant ma recherche sur internet avec pour mot-clé "lust for life", je tombe sur la photo suivante visiblement prise dans le champ d'Auvers sur Oise. C'est curieux. Je ne me rappelle pas avoir vu ce personnage dans le film. Delanuit : pouvez-vous éclairer ma lanterne ? S'agit-il d'une manifestation de vos amis les "païens" destinée à troubler ce pauvre Vincentvg ?


Répondre

De DelaNuit, le 25 août 2015 à 11:39
Note du film : 5/6

Je ne me souviens pas davantage avoir vu cette créature dans le film. Elle m'a tout l'air d'un esprit païen de la nature du type nymphe des bois venant trainer aux abords des champs, excitant la concupiscence des humains et troublant leur esprit. Peut-être avons-nous là une des raisons de la folie de Van Gogh ? La passion exprimée dans sa peinture pourrait ainsi être reliée à d'autres pulsions. D'ailleurs le thème musical composé par Miklos Rozsa pour ce Lust for life m'a toujours semblé très proche de celui qu'il composa pour Sodome et Gomorrhe.

Si vous souhaitez explorer la piste des apparitions de belles manifestations païennes de l'esprit de la Nature aux frontières des forêts ou marais sauvages et des champs cultivés, je ne saurais trop vous recommander La Vouivre, qui est disponible chez Gaumont à la demande…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.026 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter