Forum - Le Grand Meaulnes - À l'âge des premiers émois...
Accueil
Forum : Le Grand Meaulnes

Sujet : À l'âge des premiers émois...


De fabidou141, le 15 décembre 2005 à 16:34

En 1970, à l'âge des premiers émois amoureux, j'ai vu ce film et en ai gardé un souvenir merveilleux. Je souhaiterais savoir si ce film était encore archivé et s'il n'était pas possible de le remettre en vente.

J'ai également appris qu'un remake allait être réalisé prochainement.

A mon avis, l’œuvre d'Albicoco n'a pas été appréciée à toute sa valeur.


Répondre

De presbytere, le 27 décembre 2005 à 14:54

Je suis pour la réédition de ce film en DVD. Jean-Gabriel Albicocco est oublié à tort. Le public a souvent aimé ses films, mais le cinéaste a fait l'objet d'un parti pris de certains critiques, plus enclins à penser le cinéma qu'à le ressentir. Il incarne une dimension avant tout poétique du cinéma français. Je conteste l'appellation "maniériste" ou "kitsch" dont on le qualifie parfois : il a une "manière à lui" d'utiliser l'image, qui n'a rien d'un procédé (gratuit), mais qui est une façon de rendre en même temps accessible et inacessible le monde dont il parle, celui du bonheur impossible et dont la nature (les bois du Berry ou les Landes de Gascogne) est à la fois le théâtre et le protagoniste. En fait ses choix d'image, de lumière et de décor, tout comme sa façon d'utiliser les acteurs (et notamment de mélanger professionnels et amateurs, comme dans le Grand Meaulnes) en font à mon avis l'un des cinéastes qui a le mieux réussi l'adaptation d'oeuvres littéraires.


Répondre

De Pello, le 28 décembre 2006 à 14:45

Jean Blaise

Qu'est devenu l'acteur Jean Blaise dont l'unique film semble être "Le Grand Meaulnes" (1967)…?


Répondre

De Azurlys, le 1er août 2007 à 15:08

A propos de Jean Blaise (Miroslav Brozec, de son vrai nom). Il a tourne, outre "Le Grand Meaulnes", en 67, "La Duchesse d'Avilla", pour la TV, sous la direction de Philippe Ducrest, important feuilleton en quatre parties qui ouvrait la liste, je crois, des films TV en couleurs et dont le budget vertigineux avait entraine un scandale a l'epoque. Il ne semble pas que depuis la premiere diffusion (je dis au hasard, debut des annees soixante dix) il ait ete progamme a nouveau.

Jean Blaise a egalememt tourne, pour la TV, "Lorette, ou le cachet rouge", d'apres l'un des deux Alfred, si je puis dire, Musset ou Vigny. Je pencherai pour le second, en avouant mon incurie.

Il s'est oriente ensuite vers les arts, s'eloigna du cinema, et devint le chevalier servant de notre Brigitte Bardot nationale ! Elle en parle avec flamme dans le second tome de ses memoires. Depuis… plus rien, si ce n'est (une impression, peut-etre…) une apparition dans un film-pub, il y quelques annees, et rediffuse depuis, ou on le voyait faire du bateau de plaisance avec un jeune enfant, pour promouvoir une carte American express. Mais peut-etre cela fut-il une illusion…

Pardon pour les accents (clavier anglais).


Répondre

De azurlys, le 14 mai 2008 à 14:11

Il y neuf ou dix mois j'avais apporté ici quelques éléments de réponse à un(e) correspondant(e) de ce site sur ce qu'il avait pu advenir de Jean Blaise, qui jouait le rôle titre dans "Le Grand Meaulnes", version de Jean-Gabriel Albicocco de 1967. Des contacts que j'avais eus à l'époque avec l'équipe du film et même la sœur de l'écrivain, Isabelle Rivière, avait un peu entretenu ces informations, au moins sur une dizaine d'années après la sortie du film. Depuis, le silence est retombé, évidemment.

A tout hasard, si la ou le correspondant en question fréquente toujours DVDToile – et elle ou il aurait bien raison – je lui signale que des informations diffuses, et déjà anciennes, figurent sur lui, désormais éloigné du cinéma, au nom de "Miroslav Brozek". C'était (ou c'est) son nom d'état civil, et un certain nombres des chapitres lui sont consacrés, relatent sa vie commune avec Brigitte Bardot, et ses activités de sculpteur que l'actrice aurait favorisé. Une oeuvre est d'ailleurs proposé à la vente – mais l'information est datée de 2OO7.

Évidemment, vous recherchiez un acteur, et vous trouvez un sculpteur, mais pour être anciennes ces informations ont le mérite d'exister. Bonnes recherches !


Répondre

De Yvonne, le 29 septembre 2008 à 18:04

Je cherchais des renseignements relatifs à Jean Blaise et je viens de les trouver grâce à vous. Inoubliable Augustin ! J'ai rarement retrouvé depuis un visage aussi ardent et aussi habité que le sien. Madame Bardot a eu bien de la chance…


Répondre

De Michael, le 6 janvier 2010 à 15:02

Savez-vous quelles scènes Jean Gabriel Albicocco a décidé de modifier, de supprimer, d'ajouter et pour quelles raisons…? Merci d'avance !


Répondre

De stavros, le 20 mai 2013 à 13:50

Je ne sais pas exactement quelles scènes ont été coupées mais il semblerait que l'oeuvre achevée durait au moins quatre heures! Il faut dire que ce film fait (modestement) partie de mon histoire pour deux raisons: c'est le premier film que j'ai vu au cinéma, j'étais âgé de 9 ou 10 ans et j'en ai 54. Quand j'ai rencontré mon épouse, elle m'a expliqué que son grand-père avait joué une courte scène, il intervient lors du décès d'Yvonne de Gallais et entre dans la chambre en disant:"C'est terrible, Monsieur Seurel, le cercueil ne passe pas dans l'escalier, il va falloir le passer par la fenêtre." Il était maçon à La Chapelle d'Angillon.


Répondre

De Mimi-67, le 29 janvier 2014 à 02:14

Je viens tout juste de revoir ce film ré-édité en DVD… vu il y a une quarantaine d'années, bien après avoir lu le livre ! Pas une ride, et même mieux, il tient largement la route, tant au niveau des cadrages, de la photo, des scènes de genre (paysans dans toute leur splendeur), que du jeu des acteurs magnifiquement dirigés (ahhh Brigitte Fossey, mais aussi Jean Blaise, Alain Libolt, Henri Alain Dmurtal, Marcel Cuvelier… tous extraordinaires !) et du scénario. Si ce film sortait maintenant il remporterait (encore plus il me semble) un grand succès; malgré les costumes d'époques il est intemporel.

Pas de commentaires sur l'histoire elle-même qui est d'Alain Fournier (Il y aurait beaucoup à dire, sur l'abnégation entre autres, mais ce n'est pas mon propos).

Pas de copier-coller, le film n'est pas le livre, mais il reproduit l'émotion qu'on ressent à la lecture du roman. Je trouve que c'est une magnifique adaptation ! Quel dommage qu'Albicocco n'ait pas été mieux reconnu.

Et on peut voir sur le site de l'INA les 4 épisodes de "La Duchesse d'Avila". (Assez "spécial" quand même… mais Jean Blaise y est magnifique, évidemment !)


Répondre

De MOUNE78, le 23 septembre 2014 à 23:02

Bonjour J'ai connu Jean Blaise . J'ai tourné dans le film d'Albicoco pendant 7 mois . Il me tient par la main pendant la farandole , puis il danse avec moi ! Que de souvenirs …j'ai des photos originales en noir et blanc et des autographes de toute l'équipe . J'avais 23 ans …..j'étais belle …. Je n'ai plus 23 ans mais je suis encore belle dans mon cœur . Je me tiens à votre disposition pour Répondre à vos questions Cordialement Christyane.


Répondre

De Eftée, le 27 octobre 2014 à 19:31

Bonjour, je regarde le DVD du Grand Meaulnes de temps en temps. A l’époque de sa sortie (j’avais 20 ans) j’avais été fascinée par la réalisation même si ce merveilleux film ne peut restituer l’éblouissement de ma première lecture (j’étais adolescente). Donc je viens de regarder Le Grand Meaulnes une nouvelle fois et j’ai voulu, moi aussi, savoir ce qu’était devenu Jean Blaise. Je découvre le message de Chrystiane. Si cela est possible, j’adorerais qu’elle me raconte le tournage auquel elle a participé. Si c’est possible bien sûr. On peut me contacter par le site du MatouKiTouss. Merci Chrystiane.


Répondre

De Tchantchès, le 19 novembre 2014 à 16:41

Jean Blaise, je l'ai croisé en 1974, dans la région de Liège (Belgique) alors que nous tournions un photo-roman : la Citadelle de Cronin. Il tenait le rôle du docteur et moi, j'étais un mineur qui passait une visite médicale. Qu'est-il devenu ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0042 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter