Forum - La 7ème cible - Avis
Accueil
Forum : La 7ème cible

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 17 octobre 2005 à 10:08
Note du film : 3/6

Dommage. Pinoteau n'est pas passé loin d'un bon polar à la Française et il se plante lamentablement lors du dernier tiers, pour laisser sur une impression de gâchis, voire de bâclage éhonté.

Cela commence pourtant bien, avec Ventura dans son rôle préféré de quidam traqué par des forces inconnues (Un papillon sur l'épaule) et d'excellents seconds rôles comme le jeune Bacri en flic incompétent ou Jean Poiret en copain ivrogne. Le mystère s'épaissit, accroche assez longtemps, jusqu'à ce que les poursuites en voiture commencent à s'accumuler, l'identité du méchant dévoilée et que tout perde rapidement tout intérêt.

La fin à Berlin est digne des pires séries B de guerre froide des sixties et Ventura, fatigué et morose ne fait que suivre l'action d'un air courroucé. On est loin du Silencieux, fait par la même équipe et on déplore ce scénario cafouilleux, car la photo est étonnamment belle pour un film Gaumont, l'idée de départ vraiment ingénieuse, mais on préfère définitivement Dabadie chez Sautet ou dans les comédies de moeurs comme La gifle ou Clara et les chics types (au fait, pas de sortie DVD pour cette comédie délectable avec l'équipe du Splendid et Adjani ?) que dans ces suspenses éventés et inaboutis. On gardera en mémoire le flic Esperanza (Bacri, donc) enquêtant chez Ventura, accompagné de ses deux petites filles : grande trouvaille !


Répondre

De Arca1943, le 17 octobre 2005 à 16:30

Déjà que Un Papillon sur l'épaule était une sorte de sequel à la française de Cadavres exquis


Répondre

De David-H, le 17 octobre 2005 à 18:51
Note du film : 4/6

Selon moi une simple esquisse assez décevante du Silencieux qui est d'un tout autre gabarit…


Répondre

De PM Jarriq, le 17 octobre 2005 à 21:14
Note du film : 3/6

D'ailleurs à bien y regarder, Ventura porte le même imper dans tous ces films, ainsi que dans Medusa touch. Sujet d'étude : rapports entre l'homme intègre écrasé par le système et l'imper mastic.


Répondre

De fretyl, le 12 septembre 2008 à 04:49
Note du film : 1/6

Désolé PM jarriq de ne pas partager votre admiration pour La 7ème cible.

C'est franchement désagréable ; Pinoteau s'est toujours intéressé hormis avec Le silencieux aux adolescents et aux problèmes conjugal.
Que ce soit La boum, La gifle ou L'étudiante.

Ventura et Pinoteau s'étaient déjà trompés au Canada dans L'homme en colère ou encore une fois Ventura partait à la recherche d'un fils qu'il ne comprenait pas.
Dans La 7ème cible la moitié du scénario est basé sur les rapports qu'entretient le personnage principal avec son entourage, en particulier les enfants, les jeunes et les femmes.
Faire un polar avec Ventura n'est à mon avis qu'un prétexte pour Pinoteau pour nous ressortir les sujets qui l'intéresse (lui) mais qui n'intéresse pas (du moins pas cette fois ci) le spectateur. Si on veut voir comment Lino réagit à la nouvelle jeunesse on va voir La gifle !
On attend impatient un polar dans les eaux du Silencieux ou de Espion, lève-toi, rien n'y fait, le film ne se relève jamais, sans cesse coupé par des bavardages longs et grotesques ou les personnages évoquent leurs amours ou leurs problèmes de couples.
Qu'est ce que cela vient foutre au milieu d'un film intitulé La 7ème cible, pourtant on déjà vu Lino amoureux dans La bonne année.
Un ennui poli s'installe, qui ne vous lâche plus pendant tout le long.
Je ne sais pas si c'est un film de commande, mais si ça l'est, choisir Claude Pinoteau pour le réaliser est vraiment la plus mauvaise idée que les producteurs aient pu avoir.

Pourtant tous n'est pas à jeter au panier, certains seconds rôles s'en sortent bien. Bacri ou Poiret sont vraiment la seule raison de suivre cette histoire jusqu'au bout, pour les deux ou trois scènes ou ils apparaissent, la musique de Cosma est belle, l'image magnifique et l'idée de terminer le film face au mur de Berlin n'est à priori pas mauvaise, mais le problème c'est que cette partie du film est bâclé ou plus précisément vite bouclé.

On pense aussi que c'est le dernier rôle de Lino Ventura qui ne parait finalement pas très âgé et on pense à tous les autres films que l'acteur aurait pu dans les années suivantes interprétés.

Comme disait Gerard Oury : un film raté est film profondément emmerdant ; La 7ème cible par certains cotés l'est certainement.


Répondre

De PM Jarriq, le 12 septembre 2008 à 07:02
Note du film : 3/6

"Désolé PM jarriq de ne pas partager votre admiration pour La 7ème cible."

J'ignore ce qui a pu, dans les quelques mots que j'ai laissé sur La 7ème cible, vous laisser penser que j'admirais ce film…


Répondre

De gilou40, le 6 mars 2011 à 17:58
Note du film : 5/6

Pinoteau se plante lamentablement lors du dernier tiers, pour laisser sur une impression de gâchis, voire de bâclage éhonté.

je vous trouve tous bien sévères avec cette 7ème cible. J'ai découvert ça hier au soir, certes sur une vieille VHS mais qui n'a pas gâchée le plaisir que j'ai pris à voir cet excellent film ! J'ai trouvé ça vraiment de très bonne facture. Le dernier tiers, qui déplait tant à PM jarriq, comme le premier m'a emballé. Je ne trouve rien à redire à ce film. Je n'invoque pas le chef-d'œuvre absolu, mais le grand et bon cinéma français. Ventura au top, un Jean Poiret tout à fait inattendu, et le tout rondement mené par un Claude Pinoteau en très grande forme. J'ai beaucoup apprécié les relations empreintes d'amour entre tous les personnages dans la vie bousculée de Ventura. Les cascades ne sont pas trop américanisées, le suspens tient bien la route, et tous les rôles jusqu'au plus humble sont bien servis. Très accrocheuse, cette 7eme Cible.

En revanche, il me semblait avoir déjà vu ce film quelque part… Je m'attendais à ce que le chef d'orchestre, à la fin, passe des informations à l'étranger, via des partitions musicales. Et je vois également Ventura dans cette histoire un peu ressemblante. Où ai-je vu ça ??


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.022 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter