Forum - L'Or se barre - Humour débridé, répliques savoureuses, mais...
Accueil
Forum : L'Or se barre

Sujet : Humour débridé, répliques savoureuses, mais...


De vincentp, le 7 octobre 2005 à 22:43
Note du film : 4/6

Un sympathique -petit- film qui vaut aujourd'hui par des répliques savoureuses ("les italiens conduisent du mauvais côté de la route" explique Michael Caine à ses acolytes anglais, à Turin), et certaines séquences finales à l'humour débridé, totalement irrésisitibles, qui rappellent les sommets de la comédie britannique ('Noblesse oblige', 'Whisky à gogo').

Le film s'attaque à tout ce qu'il rencontre sur son passage, en Italie et en Angleterre. La charge humouristique contre les italiens y est particulièrement féroce, et le trait particulièrement lourd ! Les policiers italiens sont stupides, les italiennes obèses, les mafieux omni-présents ! Seules les petites voitures Fiat sont montrées comme performantes… Et encore, puisqu'on se moque de l'uniformisation de leur style dans un parking (il est très surprenant que ce film ait bénéficié du soutien d'une institution italienne telle que Fiat)…

Les valeurs britanniques (conservatrices) sont égratignées également, le gros bonnet faisant la loi dans la prison qui l'héberge, les gardiens de prison trinquant avec lui à l'occasion ; les bandits anglais ne sont que des brailleurs peu clairvoyants (assimilés à des supporters de football britannique).



Donc des aspects intéressants, révélateurs d'un style, d'une époque, d'une vision …

Il est simplement dommage que ce film trépidant, peine autant à trouver…la bonne carburation, hésitant constamment entre réalisme et pastiche…


Répondre

De cormega, le 8 octobre 2005 à 00:21
Note du film : 4/6

Ce film possède une réplique qui je crois a été élue par les anglais meilleure réplique du cinéma anglais: lorsque Caine et ses acolytes s'exercent à faire exploser une auto, le préposé à l'explosif réduit la bagnole en cendres et Caine lui réplique alors : "T'es seulement supposé faire sauter les satanés portières".

Je n'ai pas la formule texto en Anglais mais celle-ci doit être encore plus explicite.


Répondre

De vincentp, le 8 octobre 2005 à 13:43
Note du film : 4/6

"You're only supposed to blow the bloody doors off! "

Juste une précision : je crois que les petites voitures sont des Mini Rover et non des Fiat, comme indiqué dans le message précédent.


Répondre

De paul_mtl, le 7 octobre 2006 à 13:07
Note du film : 2/6

The Italian Job

Je m'y suis plutôt ennuyé malgré la présence de Michael Caine que j'apprecie comme acteur.

il faut être sans doute anglais pour apprecier autant ce film.

God Save The Queen !


Répondre

De droudrou, le 8 septembre 2007 à 22:11

Ah les mini Austin Cooper dans les égoûts… Le film a été une excellente publicité pour leur diffusion…


Répondre

De Arca1943, le 8 septembre 2007 à 22:35
Note du film : 4/6

Un des rares bons films du décevant Peter Collinson. Certes il y eut aussi The Penthouse, bon suspense, assez original. Mais la plupart du temps, ce spécialiste du film de tension m'a déçu, notamment parce qu'il ne m'a pas l'air de très bien contrôler ses acteurs. Quand Oliver Reed s'y met dans Tomorrow Never Comes, c'est assez pénible. L'adorable Rita Tushingham dans un film de serial killer de 1972 dont le titre m'échappe, elle aussi semblait avoir la bride sur le cou. Dommage. Collinson avait un goüt marqué pour le thriller, voire le film d'action (un truc avec Charles Bronson et Tony Curtis) il a su trousser un ou deux films – L'Or se barre est incontestablement "efficace" dans son genre – mais au bout du compte, une carrière avec plus de bas que de hauts. Dommage.


Répondre

De verdun, le 3 décembre 2012 à 21:33
Note du film : 2/6

Une déception que ce film pourtant considéré comme un petit classique du film de gangsters.

Les séquences monotones s'enchaînent durant une 1H30 mais le résultat est bien poussif. Il m'a fallu plusieurs tentatives pour aller jusqu'à la fin. On trouve de bonnes idées mais elles sont très mal exploitées. Idem pour ce qui concerne les intentions satiriques.

Seules les scènes finales telles la poursuite des minis Cooper, l'acclamation à la prison ou les toutes dernières minutes tranchent avec le reste.

La réalisation paraît banale, voire vieillotte malgré quelques belles images.

Hormis peut-être Noel Coward, les acteurs n'ont que peu de place pour s'exprimer, que ce soit Michael Caine dans le rôle principal ou Benny Hill.

Ce film annonce certains navets signés Collinson à commencer par ses Dix petits nègres de sinistre mémoire où l'absence de conviction atteindra son paroxysme.

Décidément l'histoire du cinéma en général et les bonnes réputations de certains films en particulier sont à revoir. Un hold-up extraordinaire de Ronald Neame est un film bien plus excitant que ce très terne The italian job.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0071 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter