Forum - Les Diaboliques - Très beau film
Accueil
Forum : Les Diaboliques

Sujet : Très beau film


De picwick, le 15 septembre 2005 à 11:01
Note du film : 5/6

De très grands acteurs et une très surprenante histoire .

Aucune comparaison avec le remake américain de 1996(Adjani et Stone) .


Répondre

De Freddie D., le 16 septembre 2005 à 09:35

Pour la petite histoire, Johnny Hallyday joue dans ce film ! Si, si… Regardez bien la scène où ils posent pour la photo. Un des gamins à l'arrière-plan : on le reconnaît parfaitement le petit Smet.


Répondre

De Dreamworks, le 24 janvier 2006 à 15:37
Note du film : 6/6

Les diaboliques n'est plus disponible en DVD, il faut réparer cela. Ce film est une des plus belles réalisation qui soit en matière de supense. Simone Signoret et Vera Clouzot y sont remarquablement convaincante. Quel dommage que celle-ci ait disparu si tôt, c'était vraiment une bonne comédienne. Et dans Les diaboliques elle m'émeut particulièrement. Quand ce film sera-t-il à nouveau disponible?


Répondre

De Impétueux, le 24 janvier 2006 à 16:03
Note du film : 6/6

Je vois sur le site de la FNAC que Les Diaboliques est expédié "sous 4 à 8 jours" et il me semble avoir encore vu le DVD de l'édition René Château (hélas !) dans les bacs…

C'est bien la première fois que je lis quelque part que Véra Clouzot était une bonne comédienne… La distance abyssale avec Simone Signoret me semble d'ailleurs logiquement la rejeter encore plus loin en bas de l'échelle de valeur…

Mais enfin, elle est plutôt moins catastrophique là que dans Le salaire de la peur où elle se surpasse dans la niaiserie exaspérante…

Les (jolies) femmes que l'on jette dans la bataille de l'écran parce qu'on doit en avoir marre de les entendre sussurrer chaque soir sur l'oreiller "Chéri, fais moi tourner !" sont rarement des révélations… Tiens, par exemple Jacqueline Pagnol (ou, en pire, ma bête noire Orane Demazis qui en plus était moche !).


Répondre

De Dreamworks, le 24 janvier 2006 à 16:07
Note du film : 6/6

Merci pour le tuyau, je vais aller voir sur ce site. Mais franchement Vera Clouzot ne mérite pas ce que vous dites d'elle. Dans les Diaboliques elle me fait penser à une Greta Garbo vulnérable. Je la trouve très émouvante.


Répondre

De Impétueux, le 25 janvier 2006 à 19:41
Note du film : 6/6

Bien franchement – et sans vouloir poursuivre plus loin – je ne suis pas certain que l'étoile de Greta Garbo ait brillé pour ses talents de comédienne…

Là où vous avez raison, c'est que dans Les Diaboliques, Vera Clouzot fait vraiment pauvrette poitrinaire – ce qui explique et justifie assez bien ses aventures cardiaques – …


Répondre

De audrey_hepburn, le 26 octobre 2006 à 13:07

en voila encore un qui s'exprime et qui ne connais rien au cinéma…


Répondre

De starlight, le 26 octobre 2006 à 13:30
Note du film : 6/6

Aie ! Aie ! Aie !… Ce n'est sûrement pas la réalité… Il suffit de voir les fiches "ciné" commentées par notre collègue, pour se rendre compte du "sérieux" de la démarche… Mais il est vrai qu'il n'a pas l'air d'aimer que l'on trouve "bien" des fims qu'il jette systématiquement aux orties !…

Celà dit : on trouve encore "Les Diaboliques" dans les bacs…. Bonne chasse !


Répondre

De Impétueux, le 26 octobre 2006 à 13:42
Note du film : 6/6

Merci à Starlight qui me reconnaît sinon des lumières, du moins quelques vagues lueurs en matière de cinéma.

Je crains qu'Audrey Hepburn (mâtin ! quel culot de se pseudonymer ainsi ! il est vrai qu'il y a bien eu ici, naguère, le déferlement d'une Marilyn Monroë, alias Martine Carol), je crains donc que la délicieuse héroïne de Vacances romaines soit un peu indigente, tant en matière d'orthographe ("en voilà un (…) qui ne connaiS rien" : non ! connaît ! 3ème personne, donc un T…et un circonflexe) qu'en capacité de compréhension d'un message.

Et là – et la même observation s'adresse à Starlight – il faut être aveugle pour comprendre fallacieusement, à la lecture de ce que j'ai écrit, que je n'apprécie pas Les diaboliques, alors que je les classe en excellente place (92) dans ma liste de films préférés. Pour autant, je me gaussais du petit minois de Véra Clouzot dont je persiste à dire qu'elle était une épouvantable comédienne.

Ce qui ne retire pas – en l'espèce – le moindre intérêt au film qui est, à mes yeux, avec Le corbeau et immédiatement après Quai des Orfèvres, le sommet de l'œuvre de Clouzot. '' Quant à penser que je jette ''systématiquement aux orties" certains films, c'est à la fois bien abusif, mais, en même temps, un curieux reproche : ce forum est fait pour que nous écrivions sans autre réserve que celles de la bienséance, tout le bien, mais aussi tout le mal que nous pensons de ce que nous voyons…


Répondre

De RdT, le 26 octobre 2006 à 18:58
Note du film : 6/6

«Quant à penser que je jette "systématiquement aux orties" certains films»

Sans vouloir vous énerver, cher Impétueux, il est de notoriété publique que vous partez comme un bouchon de champagne dès qu'on vous escagace. Sans compter que vous savez manier la provocation avec une volonté évidente de faire réagir. Et je comprends la réaction d'Audrey Hepburn. Vous écrivez platement que Greta Garbo n'est pas une grande actrice, et vous semblez tenir Vera Clouzot en piètre estime. Mais que vous faut il?!?!? Que serait Les Diaboliques sans l'excellent duo Signoret Clouzot?

Je veux bien admettre, et je suis le premier à défendre ce type de position, que Les Diaboliques doivent d'abord leurs qualités à Boileau Narcejac et Clouzot (le mari), mais Clouzot (la femme) n'était pas sans talents, et ce sont ces talents là qui éclatent dans Les Diaboliques (un film qui serat sans saveur si elle était absente). Le fait qu'elle ait été la femme du réalisateur, aujourd'hui tout le monde s'en fiche. Le fait qu'elle ait été une grande actrice, c'est démontré pour un certain temps par les qualités immenses de ce film, et à ça, il me semble que seuls quelques rares insensibles peuvent y rester indifférents…


Répondre

De PM Jarriq, le 26 octobre 2006 à 19:17

Tiens, on devrait lancer le concours de la pire "femme de" de l'Histoire du 7ème Art ! Femme ou fiancée de réalisateur, de star, de producteur… De Jennifer Jones à Nathalie Delon, en passant par Jill Ireland ou Sondra Locke, la liste est impressionnante, en tout cas bien plus que le talent de ces dames. A quelques exceptions près, évidemment…


Répondre

De Impétueux, le 26 octobre 2006 à 19:43
Note du film : 6/6

"Que seraient Les Diaboliques sans l'excellent duo Signoret-Clouzot ?" écrivez-vous RdT… Vous avez raison : peut-être beaucoup moins bien ! Il y a comme ça des miracles ! D'ailleurs, dans un de mes précédents messages, sur le même film, j'indiquais débonnairement que "faisant vraiment pauvrette poitrinaire" – "ses aventures cardiaques" se trouvaient ainsi expliquées et justifiées. Que vous ajoutiez "qu'elle ait été une grande actrice, c'est démontré pour un certain temps", alors qu'elle n'a tourné que dans trois films de son mari, celui-ci donc, Le salaire de la peur où elle est catastrophique et Les espions, que je ne me rappelle pas assez dit bien qu'elle n'a été qu'un météore, une étoile filante, l'objet des fantasmes d'un Clouzot dont La prisonnière dit assez quels ils étaient.

Que Garbo soit un mythe éclatant, qui le nierait ? Mais une grande actrice, j'en doute assez… A un moindre degré, c'est le cas de Michèle Morgan : quelques bons films, une grande beauté…et pas grand chose d'autre.

Enfin, mes agacements sont ceux de quelqu'un qui adore la controverse et qui aime assez trouver des bretteurs à sa taille. Vous en êtes, mon cher RdT !

Gaudeamus igitur !


Répondre

De vincentp, le 26 octobre 2006 à 20:42
Note du film : 6/6

Jennifer Jones ? que vient-elle faire dans cette liste ? Elle est avant tout une excellente actrice (Madame Bovary, La renarde, Cluny Brown),… Un jeu varié et de qualité. L'actrice romantique par excellence.

Quant à Garbo, les bras m'en tombent… Ou diable êtes-vous allé chercher un truc pareil Atrabilaire-Impétueux ? Une présence énorme, magnétique, à l'écran (Le roman de Marguerite Gautier, Ninotchka, La reine Christine…). Une actrice en avance sur son temps comme Louise Brooks. Et comme je l'ai déjà souligné sur ce site, son jeu offre des ressemblances avec celui de Isabelle Huppert. C'est un compliment pour toutes les deux, bien sûr.

Quant à la pauvre Vera Clouzot, que vous démolissez à coup de message-bulldozers, elle aura eu au moins le mérite d'essayer. Et puis elle a l'air un peu perdu dans Les diaboliques et cela va très bien à ce film.

Voilà donc, je suis le copain de toutes ces dames (n'oublions pas Audrey Hepburn, qui avec un jeu minimaliste génère une émotion imparable My fair lady, Sabrina,… ), lesquelles dames veillent TOUTES sur moi (sauf Huppert, et pour cause, mais cela viendra), depuis leur petit nuage, car je suis leur porte-parole terrestre et inter-planétaire de ce début de XXI° siècle.

Un sentiment délectable, qui vous fait frissonner l'échine, croyez-moi !

Quant à vous Impétueux, vous n'avez pas intérêt de vous retrouver avec moi dans un "jury-citoyen", créé par une comédienne, et ayant pour objet les comédiennes : vous sentiriez un courant d'air passer ! Vous retourneriez aussi sec dans votre Comtat-Venaissin natal, sur le dos d'un baudet, pieds et poingts attachés, et le bec baillonné.


Répondre

De starlight, le 26 octobre 2006 à 21:16
Note du film : 6/6

Et de 13 pour ce film !… Vous oubliez le jeu subtil et précoce de Johnny Hallyday qui, à l'époque n'avait pas encore bénéficié des cours d'Art dramatique d'Optic 2000 !…


Répondre

De Impétueux, le 26 octobre 2006 à 22:20
Note du film : 6/6

Taratata, mon cher Vincentp ! Outre que je ne suis pas du Comtat, mais de la bien plus aride Haute-Provence, le pays de Giono (et de Gassendi, d'Elémir Bourges et d'Alexandre Arnoux), je maintiens que Greta Garbo n'avait pas davantage de talent que Michèle Morgan (pour autant, je ne la rabaisse pas au rang d'Orane Demazis, de Vera Clouzot ou de Jacqueline Pagnol qui sont mes têtes de turques favorites !).

Une confidence : je vais de ce pas aller déposer sur le fil de L'Italiana in Algeri, fil animé par notre camarade RdT, qui, après avoir adulé Valérie Crunchant, Anne Wiazemsky, et Beba Loncar, se meurt désormais d'amour pour une certaine Maria José Trullu, à la dégaine de travelo, je vais donc aller déposer la liste secrète (quoique immarcescible) de mes actrices préférées…

Et comme ma mauvaise foi en ce domaine est sans égale, je vais indiquer celles qui me plaisent le plus, biaisant sans pudeur et écartant la notion de qualité de jeu que je vous vois appliquer à Garbo.

Je suis un abîme d'inconséquence.


Répondre

De PM Jarriq, le 27 octobre 2006 à 08:31

Que vient faire Jennifer Jones dans la liste ? Mais c'était l'égérie-muse-épouse de Selznick ! Et il l'imposait sur la plupart de ses productions, souvent au grand dam des réalisateurs… Ceci dit, je reconnais qu'elle parvenait à exister par elle-même.


Répondre

De gaulhenrix, le 27 octobre 2006 à 18:24

Que les amateurs du film "Les Diaboliques" me pardonnent la digression suivante, en quelque sorte "hors champ".

Ainsi "Impétueux" aurait érigé son camp sur les terres méridionales du sud de la Gaule et non sur le bord du Tibre, comme on aurait pu le penser. Intéressant… Nous sommes donc du même "païs".


Répondre

De Impétueux, le 27 octobre 2006 à 18:41
Note du film : 6/6

Digressons, digressons !

Dois-je vous rappeler que le nom de Provence – d'où je viens ! – vient de "Proivincia" – qu'elle est donc, avant tout, une province romaine ?

D'autre part, plus substantiellement, qu'il faudrait se garder de tenir la Gaule de Vercingétorix comme recouvrant exactement la France d'aujourd'hui ? Elle s'étend sur la Belgique actuelle, mais il m'étonnerait fort qu'elle comprenne le territoire entre Alpes et Rhône…

Cela étant, nous sommes assez loin de Vera Clouzot !


Répondre

De gaulhenrix, le 28 octobre 2006 à 00:33

Non, "Impétueux", la Provence n'est pas "avant tout romaine".

Un bref rappel historique – que les cinéphiles ma pardonnent une seconde fois – s'impose. Au IIIème siècle avant J-C, les tribus gauloises occupent une partie de ce qui sera la Belgique, la Suisse et l'Italie du nord. Rome soumet, d'abord, les tribus gauloises du nord de l'Italie. Puis, appelée par les Grecs de Marseille de plus en plus menacés par les Salyens gaulois, conquiert très difficilement le sud-est de la Gaule autour de 120 avant J-C (Cf. le monument de la Turbie sur lequel sont gravés les dizaines de peuples gaulois soumis).

Quelques 70 ans plus tard, César utilisera le même prétexte (venir en aide à un peuple gaulois allié des Romains) pour conquérir l'ensemble de la Gaule.

La Provence était donc bien gauloise avant d'être conquise. En fait, les Romains devaient surtout contrôler les grands axes, mais l'intérieur et les zones montagneuses leur échappaient. On ne peut pas ne pas admettre que notre pays, la France, entre dans l'Histoire avec les Gaulois. D'ailleurs, six siècles après J-C, on a la preuve, aujourd'hui, que la langue gauloise était toujours utilisée.

Un grand merci à "vincentp." pour ses précieux renseignements !


Répondre

De RdT, le 28 octobre 2006 à 11:23
Note du film : 6/6

«La Provence était donc bien gauloise avant d'être conquise. En fait, les Romains devaient surtout contrôler les grands axes, mais l'intérieur et les zones montagneuses leur échappaient.»

Gaulhenrix, peut être exagérez vous un peu le caractère Gaulois de la partie mediterranéenne de notre pays. Les Romains ont fini par y gagner. La Provence est Romaine, c'est indiscutable. Pothier grand spécialiste du droit romain le savait, «L'Esprit des lois» de Montesquieu, le rappelle clairement, les rédacteurs du code civil sous le Consulat, ne l'ignoraient pas. Le Sud pays de droit Romain (et écrit) s'est longtemps opposé au nord, pays de droit coutumier, ce n'est que depuis la Révolution Française, (Code Napoléon aidant), que la France est toute entière devenue un pays de droit écrit, sous l'influence du sud.

Personnellement, je suis d'ailleurs plutôt un nordique, sensible à la parole dite autant qu'écrite, partisan en cela de la prose incarnée, comme ici : Boileau-Narcejac incarnés magnifiquement par Vera Clouzot n'en déplaise à notre Impétueux pourfendeur de Greta Garbo


Répondre

De Impétueux, le 28 octobre 2006 à 14:46
Note du film : 6/6

Joie, joie; pleurs de joie ! (ainsi qu'a écrit le regretté auvergnat Blaise P. dans son Mémorial) ! Torrents d'extases mystiques !

Pour une fois, je n'ai pas un mot à chipoter sur le premier paragraphe du message de RdT, et cette concorde absolue, aussi inédite qu'inouië, me place dans un état de bienveillance tendre et délicieuse, propice à considérer avec bonhomie la prochaine arrivée d'un hiver que je devine rude pour nos futurs échanges !

Gaulhenrix – dont l'érudition historique m'impressionne – a sûrement raison factuellement ! sans doute les tribus gauloises peuplaient-elles la contrée bénie des dieux qui s'étend entre Alpes et Rhône ; je l'ignorais, mais je lui en donne volontiers acte…

Seulement, hors de toute vison ethniciste de l'Histoire, spirituellement, ces Gaulois-là (dont je dois être) ont eu le bon goût de devenir Romains, c'est-à-dire d'abandonner leurs mômeries druidiques, leurs sacrifices humains et leur ignorance crasse pour se rallier à la Civilisation et apporter du sang neuf à l'Empire (oui ! je sais, c'est la République, à ce moment-là : mais j'entends Empire dans le sens large).

Ouf ! Nous étions sauvés ! (Pensez que nous aurions pu rester semblables aux Germains !) ; le reste n'était que d'attendre un peu les temps bénis d'Alésia !


Répondre

De Arca1943, le 28 octobre 2006 à 16:09

Tiens donc, RdT, je ne vous imaginais pas en lecteur de Boileau-Narcejac ! Que dites-vous de mon idée d'un coffret « B-N » où l'on trouverait Les Louves, Meurtre en 45 tours, Les Magiciennes, Maléfices et Maldonne ? Coffret qui serait probablement le seul véhicule envisageable pour voir ces vieux films qui ne sont pas, de toute évidence, de la trempe des Diaboliques ou de Vertigo


Répondre

De droudrou, le 28 octobre 2006 à 17:32
Note du film : 5/6

Vous êtes tous diaboliques ! Horreur !

Par contre, au vu du message du 26 octobre à 22:20, je me fais un grand souci pour Impétueux : il se prend pour Scarlett O'Hara (et pas celle des Lucky Luke mais la gamine à Margaret Mitchell). Il nous sort benoîtement : "Taratata !". Je sais bien que nous sommes sur un site consacré au cinéma, mais un tel mimétisme devient réellement inquiétant…

D'autant qu'à l'heure où je prends place sur le forum, je lis le titre d'un film : "Les gens qui s'aiment" suivi de "Nous sommes tous en liberté provisoire…". L'heure est grave surtout si nous songeons aux enjeux liés à l'an de grâce 2007 !… D'autant que "Les salauds vont en Enfer".

Encore un coup pareil et Jipi ne va plus oser mettre les pieds dans la maison !


Répondre

De gaulhenrix, le 28 octobre 2006 à 19:12

"Seulement, hors de toute vison ethniciste de l'Histoire, spirituellement, ces Gaulois-là (dont je dois être) ont eu le bon goût de devenir Romains, c'est-à-dire d'abandonner leurs mômeries druidiques, leurs sacrifices humains et leur ignorance crasse pour se rallier à la Civilisation et apporter du sang neuf à l'Empire (oui ! je sais, c'est la République, à ce moment-là : mais j'entends Empire dans le sens large)."

Mais les études sur la civilisation gauloise depuis une vingtaine d'années font justice de ces lieux communs sur les Gaulois !!! Il ne faut pas oublier que ce sont les vainqueurs qui ont parlé des vaincus, sans que ces derniers se fissent entendre. Donc… D'autre part, ce que l'on peut reprocher à la colonisation romaine, c'est d'avoir – comme toutes les colonisations – brutalement interrompu la libre évolution d'une civilisation qui avait ( documentez-vous "Impétueux") de très nombreux atouts.

"RdT", ma remarque s'entendait à partir d'une phrase de "Impétueux" à laquelle elle répondait (Cf. le contexte ci-dessus qui évoquait l'époque de la colonisation romaine). Il est évident que la Provence, par sa proximité géographique, a plus été influencée que le reste de la Gaule. Mais la culture gauloise ne s'est pas effacée et a bien longtemps perduré dans le peuple. Quant aux élites…, il suffit d'entendre le jargon du franglais dont nous abreuve, jour après jour, les béni-oui-oui, les dociles aux sirènes dominantes et autres branleurs du chef prétendument modernes qui n'ont de cesse de s'emparer des mots anglo-saxons pour nous les resservir tels quels, sans même utiliser les équivalents de notre langue. Pouah !!!

Cordialement.


Répondre

De Impétueux, le 29 octobre 2006 à 00:38
Note du film : 6/6

Ami Gaulhenrix, votre combat est sympathique et vos arguments de bonne venue ! Mais – on va arrêter là, ensuite, si vous le voulez bien, parce que c'est tout de même sur le fil des Diaboliques que nous déblatérons ! – à part le tonneau, qu'a apporté la Gaule à la Civilisation, qui n'était pas déjà dans les miracles grec et romain ?

Mais j'aurais grand plaisir, si cela vous amuse, à bavarder de tout cela avec vous dans un autre espace de discussion : mon identité n'est pas très difficile à trouver sur DVD Toile…ou vous pouvez la demander à Spontex !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.031 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter