Forum - Quelques messieurs trop tranquilles - Fresque bucolique
Accueil
Forum : Quelques messieurs trop tranquilles

Sujet : Fresque bucolique


De zipoune, le 13 septembre 2005 à 15:25
Note du film : 6/6

Dans la famille Rémyon est fans depuis toujours de ce film culte, avec notre regretté Dédé Pousse ! Les autres acteurs sont superbes également, Une fresque bucolique qui fait du bien à regarder!! Ce serait dommage de ne pas sortir ce film à coté de tous les navets

qu'on nous sert en dvd aujourd'hui!! Je rajoute même que ce serait un scandale !!

"Ils dorment jamais à la campagne…" Bobo…J'vais lui faire bouffer ces ch'veux moi à c'grand con…" Ah Lautner mon ami je vous salut bien bas, j'aurais voulu que vous soyez mon oncle, mon tonton quoi, flingueur en plus. Allez une bise pour Michel…Audiard bien sûr et je m'disperse…

Bises à tous les fans de Quelques messieurs trop tranquilles


Répondre

De fretyl, le 2 avril 2007 à 13:57
Note du film : 2/6

Le meilleur film de georges Lautner du moins sa meilleur comédie . Les répliques sont excellentes (-un tracteur c'est comme une brosse a dents ca se préte pas – ils sont fous ces mecs ils parlent tous en méme temps – En amérique c'est pas aussi vert qu'ici, a cause du probléme noir.) Du bonheur , et les acteurs sont ceux que l'on aime Galabru,Guybet Renée saint cyr, Lefebvre , Pousse . Bien sur je vais encore me faire taper sur les doigts par les autres internautes puisque je prend la défense d'un cinéma populaire et pas trop con.


Répondre

De Le chevalier blanc, le 27 juillet 2007 à 15:51

Ça fait 10 ans qu'on va en vacances A Loubressac après avoir vu le film. Si vous descendez a l'hotel Lou Cantou, la gérante (dont le frère chantait " À la claire fontaine " dans le car) vous montrera la dédicace de Paul Preboist (un tracteur c'est comme une brosse à dents ça se prête pas) et vous racontera de savoureuses anecdotes. Par contre ils cherchent désespérément depuis des années des photos ou documents sur le film.

Allez, ce soir je me le refais.


Répondre

De Impétueux, le 5 novembre 2016 à 17:44
Note du film : 2/6

Voilà un film qui n'a, en lui-même, strictement aucun intérêt et qui est gravement plombé par l'affreuse médiocrité d'une grande partie de sa distribution : Jean Lefebvre, Paul Préboist, Michel Galabru, Philippe Castelli, Nathalie Courval c'est tout de même ce qui s'est fait de pire dans les derniers temps du siècle passé, ou peu s'en faut (je ne parle pas de talent intrinsèque, mais des emplois dont on les affublait). Voilà pourtant un film qui a la qualité d'avoir dépeint certains aspects d'une époque, en maniant une caricature assez outrancière, mais adossée à des traits réels et dont plusieurs acteurs sont excellents : Miou-Miou, Renée Saint-Cyr, André Pousse, Henri Guybet, Robert Dalban (au fait, même observation que ci-dessus sur le talent de ces interprètes)…

Et puis c'est un film de Georges Lautner, à la singulière carrière engagée dans le dynamitage des conformismes d'abord (la série des Monocle, Les tontons flingueurs, Les barbouzes mais aussi Galia), poursuivie sur un ton burlesque mais beaucoup moins original et finalement assez consensuel (Ne nous fâchons pas, Fleur d'oseille, Pas de problème, On aura tout vu), puis par la mise en valeur exclusive de M. Boum-Boum Belmondo (Flic ou voyou, Le guignolo, Le professionnel) et médiocrement achevée par des ratages qu'il n'est pas utile d'évoquer.

Quelques messieurs trop tranquilles appartient à la deuxième époque, nourrie de grands succès publics, mais finalement assez banale : c'est la France tranquille, peinarde, pantouflarde et provinciale qui se moque trop gentiment d'elle-même, en feignant de n'être pas dupe de ses ridicules. C'est la période qui entoure temporellement l'incroyable explosion de Mai 68, qui met au premier rang l'envie de l'indépendance et la liberté sexuelle. Les films tournés à ce moment là sont touchés par le jeunisme, maladie douce qui consiste à exprimer clairement que le seul intérêt de la vie est d'être jeune. Voilà un état qui ne dure pas si longtemps que ça, mais à quoi certains se cramponnent de manière souvent pathétique.

Donc les ploucs de Loubressac, rassis et routiniers, confits dans le pastis et l'aisselle qu'on devine odoriférante, voient débarquer un jour, dans leur village du gracieux département du Lot, une cohorte de jeunes gens tous plus beaux, plus doux et plus sereins les uns que les autres. Les garçons portent d'étranges tenues, les filles sont souvent toutes nues et le petit monde fume des substances étranges et apaisantes. À part pour quelques spécimens grincheux (Peloux/Galabru, l'instituteur allergique aux enfants), l'irritation villageoise du début fait vite place à une stupéfaction plutôt fascinée. D'autant que la châtelaine du lieu (Renée Saint-Cyr), aristo plutôt dans la dèche, n'a pas d'antipathie pour les nouveaux venus.

Le scénario, une fois ces prémisses posées, est d'une minceur exemplaire ; des malfrats, conduits par Gérard Lorain (André Pousse), enfant du pays qui a mal tourné, se feront chasser par la coalition des campagnards et des routards. À ce moment là, il y a déjà un moment qu'on a décroché.

Qu'est-ce qu'on garde de ce salmigondis ? Les paysages magnifiques, quelques trouvailles de langage (qui doivent provenir du roman d'A.D.G. dont est adapté le film) et l'étrange souvenir d'avoir soi-même connu quelques exemplaires de ces hippies qui partaient pour Katmandou ou pour le Larzac, créant, ça et là des communautés qui ont rarement résisté à l'épreuve du temps. D'ailleurs, si l'on veut voir la suite et la fin des rêveries, mieux vaut regarder Les babas cool de François Leterrier, bien plus grinçants et bien plus narquois que ces Messieurs trop tranquilles.


Répondre

De fretyl, le 20 mai à 17:32
Note du film : 2/6

Assez d'accord avec la critique de Impétueux. Dans le souvenir qu'il m'avait laissé quelques messieurs trop tranquilles était une bonne comédie de Georges Lautner. En le revoyant qu'est-ce que ça a vieilli ! Le point de départ est pourtant intéressant et aurait pu permettre d'égratigner une France du terroir, hélas les choses s'arrangent assez vite et Lautner tourne vite son machin vers la comédie paysanne et délirante, ce qui soudain n'a plus aucun rapport avec ce que l'on attend. Reste un moment phénoménal et assez célèbre : le fameux tracteur brosse à dents de Preboist. Mais Impétueux a raison, revoyons plutôt Les babas-cool !!!


Répondre

De Nadine Mouk, le 20 mai à 17:52
Note du film : 4/6

"Ce cinéma-là, nous en avons besoin. Il nous est nécessaire. Bien plus que les conneries prétentieuses de pseudo-intellectuels qui ont oublié l'essentiel qui concerne les besoins de l'homme.". Gloire à droudrou, trop peu présent sur ce site !

Et quand comprendrez vous, mon cher Frétyl, que c'est nous qui vieillissons ?


Répondre

De Laurent Ermont, le 20 mai à 20:47

Une satire sociale sur le thème de la différence."Les hippies"avec une belle caricature des truands de l'époque,(spécialité de lauthner n'est-ce pas),un divertissement,du cinéma à papa bien pantouflard…Toujours mieux que que quelques comédies actuelles."Barbecue"etc…..


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.013 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter