Forum - Le Secret - Un très bon cru de Robert Enrico
Accueil
Forum : Le Secret

Sujet : Un très bon cru de Robert Enrico

VOTE
De Arca1943, le 6 août 2005 à 22:52
Note du film : 4/6

Un des plus solides porteurs de la "qualité France" dans les années 60-70-80, Robert Enrico est décidément un de mes cinéastes français de prédilection. Mon souvenir du Secret est assez vague. Je me rappelle surtout le terrifiant finale… et d'avoir eu l'impression d'assister à une sacrée confrontation d'acteurs (Trintignant / Noiret !). C'était une sorte de huis clos à aire ouverte, dans de spectaculaires paysages de montagne, qui aurait fait un bon "programme double" avec Figures in a Landscape. Ah, mais c'est loin, tout ça. Il faudrait que je puisse vérifier si c'est encore aujourd'hui un bon film. Et pour pouvoir le vérifier, devinez quoi? Il me faut le DVD. Je vote !


Répondre
VOTE
De Freddie D., le 7 août 2005 à 09:23
Note du film : 4/6

C'était effectivement un bon film, avec Trintignant dans sa période "homme traqué" (La course du lièvre) et Marlène Jobert. On veut revoir, oui.


Répondre

De Arca1943, le 13 septembre 2006 à 12:30
Note du film : 4/6

Mais où est donc passé ce film avec le ductile Trintignant, l'irremplaçable Noiret et l'irrésistible Marlène Jobert ?


Répondre
VOTE
De Enrico, le 12 novembre 2006 à 12:00
Note du film : 5/6

J'avais adoré ce film vu à la télé il y a probablement une vingtaine d'années (ça ne nous rajeunit pas…).

Un bon Pollitico-Triller made in 70 et un excellent Trintignant.

J'aimerai tellement le revoir ! A quant un DVD ?


Répondre
VOTE
De fretyl, le 19 août 2008 à 19:48
Note du film : 5/6

Mon vote est aussi instantané. Trintignant et Noiret dans un film de Enrico avec une musique de Ennio Morriconne et une scénario de Pascal Jardin ; ce Secret dont je n'avais jamais entendu parler ne doit pas être foncièrement mauvais.


Répondre

De Arca1943, le 19 août 2008 à 20:05
Note du film : 4/6

« …ce Secret dont je n'avais jamais entendu parler… »

Bien sûr: si vous en aviez entendu parler, Fretyl, ce ne serait plus un secret.

Excusez-la, je n'ai pas pu me retenir…


Répondre

De fretyl, le 19 août 2008 à 20:29
Note du film : 5/6

J'ai fait ce jeu de mots exprès.


Répondre

De Arca1943, le 19 août 2008 à 21:00
Note du film : 4/6

Au temps pour moi.


Répondre

De droudrou, le 19 août 2008 à 22:26

Pour ma part, le secret ne m'avait pas tellement emballé ! Enrico a produit des films de qualité inégale…


Répondre

De Arca1943, le 20 août 2008 à 02:44
Note du film : 4/6

« Enrico a produit des films de qualité inégale… " … Comme au moins 98,5% (qui sont les 1,5% restant ?!!!) des réalisateurs internationaux. "

C'est devenu ma devise : le cinéma est l'art le plus inégal. Peut-être qu'en fin de compte je sauverais un Enrico sur deux, sur trois. Et alors ? C'est normal, avec le cinéma il faut s'y attendre. Il s'agit comme toujours de faire le tri, d'aller repêcher la perle qu'il faut.

Ayant vu Le Secret à la télé il y a des lunes, je ne sais pas si aujourd'hui c'est encore un bon film. Mais comme j'ai beaucoup aimé Les Grandes gueules, La Rivière du hibou, Le Vieux fusil, je trouve que ça vaut la peine d'aller vérifier.


Répondre

De fretyl, le 20 août 2008 à 04:01
Note du film : 5/6

Enrico a généralement fait du bon, je n'ai pas souvenir d'un film vraiment désastreux de sa part, j'ai revu récemment Les caïds ce n'est pas un bon film mais en même temps il subsiste dans ces aventures une bande d'acteurs et des thèmes classiques rudement bien monté.
Contrairement aux vieux films de son sosie Giovanni qui-s'il a pu faire des films bons à une époque ne le sont plus aujourd'hui ; qui ne trouvera pas risible l'énième élévation du cinéaste contre la peine de mort dans Une robe noire pour un tueur.


Répondre
VOTE
De PM Jarriq, le 20 août 2008 à 08:56

Vu à la télé, il y a très, très longtemps. Sans doute pas un chef-d'oeuvre, mais le nom de Enrico, le casting, méritent évidemment une sortie DVD.


Répondre

De Gilou40, le 20 août 2008 à 18:50

N'est ce pas dans ce film que Noiret surnomme Marlène jobert : P'tit rouquin  ?


Répondre

De fretyl, le 20 août 2008 à 20:45
Note du film : 5/6

Non !


Répondre

De spoo, le 15 décembre 2008 à 22:02

J'aimerais beaucoup revoir Le secret, très bon film vu dans mon adolescence à la télé et dont j'avais oublié le nom. Grâce à de nombreuses recherches sur Dvdtoile, je l'ai retrouvé et je me demande bien pourquoi de si bons films ne sont pas édités en DVD ! En fait, c'est bien dans ce film que Philippe Noiret appelle Marlène jobert "p'tit rouquin". Aurons-nous la chance de le revoir un jour, vu que le petit écran ne rediffuse jamais de films dans ce genre. ……….Ce serait pourtant mieux que des couillonnades comme ce Camping diffusé ce soir et dont je n'ai pas eu la patience de regarder une demi-heure……….


Répondre

De Lagardère, le 15 décembre 2008 à 22:43

Mon cher Frétyl, ce "Non" tonitruant de votre part devrait être murmuré…
Car Gilou 40, (revenez parmi nous , Madame, ils se sont calmés et vous demandent pardon….) a parfaitement raison ! C'est bel et bien dans ce film que Noiret surnomme Marlène jobert, "p'tit rouquin" ! Ah si !!


Répondre

De kfigaro, le 16 décembre 2008 à 09:10
Note du film : 3/6

Malgré ma passion pour les yeux de la sublime Marlène Jobert, je pense comme droudrou et ce film m'avait un tantinet déçu, je préfère de loin, dans la période "traquée" de Trintignant des films comme "La course du lièvre à travers les champs" ou bien le méconnu "Les passagers" du trop oublié Serge Leroy… L'histoire et la musique ne m'avait vraiment pas emballé en tout cas, mais à ma décharge, je l'ai vu en VHS vraiment abîmée…


Répondre

De spoo, le 16 décembre 2008 à 11:00

Au temps pour moi, vous avez raison Lagardère ! C'est bien dans ce film qu'il l'appelle "p'tit rouquin" !


Répondre

De MarkIV, le 11 janvier 2009 à 15:39

magnifique film à rapprocher de Ennemi d' Etat avec W.Smith et G. Hackmann.A voir ou à revoir


Répondre

De schrekou, le 12 février 2009 à 19:28

entièrement d'accord.. Mais malheureusemnt ce très bon film n'existe pas encore en dvd !


Répondre

De fretyl, le 27 mai 2010 à 23:09
Note du film : 5/6

Je l'ai enfin trouvé, cet après midi, par hasard dans une brocante. J'avoue que lorsque je l'ai vu, j'ai immédiatement bondit dessus, avec un cri de joie. Ça fait tellement longtemps que je le cherchais !!

Au départ, je m'attendais à un truc d'espionnage, à un polar dans le genre du Silencieux. En réalité, le film est plus obscur, plus ambigu. Il y'a dans Le secret, un réel suspens, une réelle tension angoissante. On ne cesse de s'interroger ; Trintignant est-il fou, ou alors est-il réellement poursuivit par une police parallèle ?
Jusqu'à quasiment la dernière minute, on n'en sait rien… Dés le départ Le secret s'avère être un film extrêmement étrange. Ça commence dans un hôpital psychiatrique, peut-être une prison ou un lieu secret des services de renseignement (vous le saurez en regardant le film) par tout un tas de types, à qui l'ont fait subir le supplice de la goutte d'eau. S'ensuit l'évasion de Trintignant, sa rencontre avec un couple un peu baba-cool, Noiret et Jobert.
Dans des paysages de montagnes inquiétants un espèce de suspens se met en place. Noiret en quête d'aventure veut suivre cet inconnu, l'aider. Que cache t'il vraiment ? Quel est donc ce mystérieux secret ? En vérité, il y'a beaucoup de choses que le spectateur, lui même ne saura pas. Peut-être pour ne pas transformer, ce qui est une réelle étude de caractère, ce qui est aussi même un vrai film psychologique, en un simple polar politique.
Pourtant le suspens est bien là. Un suspens inquiétant et intrigant. On n'a peur de personne, ni de rien en particulier dans Le secret. Ni de Trintignant, ni même de ceux, qui (peut-être) le poursuive. C'est beaucoup plus les paysages, l'ambiance en général qui crée ce ton si tendu.
La mécanique du film, est un peu, dans un sens comparable à celle de Rosemary's Baby ou du Locataire.
Le meilleur rapprochement restera quand même avec un Papillon sur l'épaule de Jacques Deray. Dans les deux films on retrouve cette même absurdité des situations, des personnages, le même esprit Kafkaïen.

Lors qu'arrive enfin la fin du film, lorsque se dévoile enfin la vérité, du moins une part de vérité, le final est tellement terrifiant, tellement épouvantable, que le spectateur ne peut ressortir du Secret qu'ébahi.

L'étrange musique d'Ennio Morricone et la manière étonnante dont sont filmé les images y est aussi pour quelque chose.

PS : Pour Gilou 40. C'est bien dans Le secret que Noiret appelle Marlène Jobert, non pas, p'tit rouquin mais le rouquin.


Répondre

De Arca1943, le 28 mai 2010 à 21:36
Note du film : 4/6

Une question, Fretyl : le Secret que vous avez trouvé était-il en DVD ou seulement en VHS ?


Répondre

De fretyl, le 28 mai 2010 à 22:13
Note du film : 5/6

Une vieille VHS. Comme je le dis dans mon précédent message, je l'ai trouvé dans une brocante. Les brocantes et les marchés aux puces sont les derniers endroits, ou l'on peut espérer tomber sur un film qui n'est pas sortit en DVD.


Répondre

De fretyl, le 26 décembre 2010 à 21:16
Note du film : 5/6

Pour ceux qui aiment Morricone. Et pour ceux qui aime, ont aimé, ou aimeront Le secret, voila la magnifique B.O du film qui dans le terrible final fait merveille :

http://www.youtube.com/watch?v=De8WTZRjz_M

On dira que c'est mon cadeau de noël…


Répondre

De Gilou40, le 29 décembre 2010 à 16:11

Ca me fait penser que je n'ai pas remercié l'ami Frétyl pour cette bien belle musique que j'avoue avoir oublié. Voilà qui est fait..


Répondre

De Arca1943, le 27 mars 2011 à 03:11
Note du film : 4/6

Encore un magnifique thème musical d'Ennio Morricone : plein de mystère et de lyrisme. Mais où diable va-t-il chercher tout ça ?

Prenant une pause de mon travail exténuant (et déplaisant) de spéléologue pour gouffres intellectuels, j'ai en effet trouvé ce triple album pour me changer radicalement les idées : Ennio Morricone Gold Edition, 50 thèmes de films ! Outre les incontournables habituels (comme Le Bon, la Brute et le Truand ou l'Indagine), il y en a des plus rares comme ce Secret, le poignant film=A L'aube du cinquième jour], l'enlevant Companeros, le révolutionnaire Queimada, l'inquiétant Oiseau au plumage de cristal avec sa ritournelle sur fond métallique dissonnant, Les Cruels (oh sublime trompette solo !), Le Désert des Tartares, Le Dernier face à face, Quatre mouches de velours gris, Cinq hommes armés and many more.

Et comme toujours ou presque dans une compil du maestro, la touche de cruauté : c'est-à-dire les films italiens qui datent de l'époque où le cinéma italien ne s'exporte plus. Thème désolé et mélancolique de Mosca Addio, un Bolognini avec Liv Ullman (??), percutante marche à la Morricone avec glissandi pour Tre colonne in cronaca, apparemment un thriller politico-policier de 1991 avec Gian Maria Volontè. En écoutant les musiques de ces mystérieux films invisibles, inévitablement on se prend à imaginer je ne sais quelles images lointaines…


Répondre

De Frydman Charles, le 23 mai 2012 à 05:56

La même atmosphère étrange que dans "les violons du bal" sorti quelques mois auparavant, avec Jean-louis Trintignant. C'était alors "l'occupation ressentie par les yeux d'un enfant"… David Daguerre n'est pas Parano…Mais franchement, tout le laisse penser, et le film pourrait s'intituler "le monde ressenti par un parano". Seul Thomas croit David sur parole, Julia a de sérieux doutes…Nous sommes bien dans les années 70 et les exercices militaires dans la ferme de Thomas font allusions au manifestations paysannes en raison de la présence de l'armée dans les camps du Larzac. Des allusions à la guerre 39 45 ? Vers la fin du film la Méhari conduite par Julia est immatriculée 526 LN 40 , et la Méhari ressemble à la Jeep de 1940. 40 comme le département des Landes , la poste de Mimizan près de laquelle les policiers ont repéré la Méhari . Mimi…Zan , du Zan pour mimi ? Ou pour LN , je veux dire Hélène…Mais la seule femme du film, ou presque, c'est Julia !


Répondre

De Arca1943, le 8 octobre 2012 à 19:53
Note du film : 4/6

J'adore les films de Robert Enrico… quand ça marche, ce qui n'est pas toujours le cas. Contrairement à d'autres que je ne nommerai pas, je ne fais pas la fine bouche sur Les Aventuriers, mais bon, Boulevard du rhum par exemple n'est pas fort et Zone rouge est un peu décevant, et cetera.

Mais pas Le Secret. Le Secret, c'est du bon ; sans doute pas un grand film comme Le Vieux fusil, mais du bon. Le mystère. Les grands espaces montagneux. La musique. Et surtout un trio de haut vol, Trintignant, Noiret et Jobert.

Alors, je ne comprends vraiment pas pourquoi il n'est pas réédité en DVD, celui-là. Il n'est pas japonais ou italien, encore moins finno-péruvien, il n'est pas interprété par des non professionnels issus d'une troupe d'avant-garde, il n'est pas du tout inconnu au bataillon des spectateurs. Alors quoi? Pour obtenir des résultats, vais-je devoir sombrer dans la paranoïa de cet internaute ayant laissé il y a quelques jours sur le fil de Il faut tuer Birgit Haas (autre non réédition incompréhensible avec Noiret) un message suggérant que si le film n'est pas réédité, c'est qu'il «dérange en haut lieu», comme on dit dans les suspenses paranoïaques des années 70 ?


Répondre

De Arca1943, le 1er avril 2013 à 15:28
Note du film : 4/6

Aux 10 intrépides pétitionnaires de Dvdtoile (et aux milliers d'autres timides qui ne ne signent pas la pétition mais n'en pensent pas moins), réjouissez-vous : Le Secret vient de sortir sur DVD en France. Il était temps !

Alors: Trintignant est-il la victime d'un ténébreux complot d'État ou un cinglé paranoïaque et dangereux ? Ne comptez pas sur moi pour vous le dire, c'est un secret. (Bon, elle était un peu facile mais voilà.)

Un point que j'avais oublié : la B.O. hypnotisante d'Ennio Morricone.


Répondre

De Pianiste, le 26 mai 2014 à 18:55

Le secret a ceci de mystérieux que l'on ne saura jamais si Jean-Louis Trintignant est vraiment fou ou s'il est juste détenteur d'une "bombe" qu'il vaut mieux désamorcer avant son explosion. On a beau le regarder plusieurs fois, la question reste en suspens. Sinon, c'est un très bon film porté à merveille par une superbe BO d'Ennio Morriccone. Le couple formé par Philippe Noiret et Marlène Jobert est excellent et plus l'histoire avance, plus on en revient à se poser la même question en ce qui concerne l'évadé. J'ai toujours pensé qu'il était cependant détenteur d'un secret d'état car pour aller jusqu'à éliminer le frère de la belle rousse, il faut croire qu'il risquait d'y avoir des retombées très importantes.

Mais bon, à chacun de se faire sa propre opinion. Il reste un très bon crû à regarder avec nostalgie….


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.041 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter