Forum - Une Femme est une femme - Bien joué mais mal vieilli
Accueil
Forum : Une Femme est une femme

Sujet : Bien joué mais mal vieilli


De David-H, le 3 juillet 2005 à 14:43
Note du film : 1/6

Sachant d'avance ses prix obtenus au festival de Berlin en 1961, notamment pour la prestation de Anna Karina, une autre oubliée du cinéma français, on se dit qu'il y avait au moins un motif valable à voir ce film, même réalisé par le complexe Godard. Mais quatre décennies plus tard hélas, malgré le jeu des toujours très bons Jean-Paul Belmondo et Jean-Claude Brialy, ce film décousu de partout semble avoir encore plus vieilli que les « A bout de Souffle » et « Pierrot le Fou ». Aujourd'hui, la simplicité du scénario – une strip-teaseuse voulant un enfant, partagée entre deux hommes – nous fait penser qu'il aurait pu servir à un honnête court-métrage, sans plus. Encore une fois, on s'aperçoit du mauvais voyage temporel de certains films de la Nouvelle Vague, dont « Une femme est une femme » fait partie. Il est toutefois encore possible de rester attentif le temps de la musique de Charles Aznavour…


Répondre

De Arca1943, le 3 juillet 2005 à 17:27
Note du film : 2/6

La simplicité du scénario : très juste. Mais n'oublions pas que pour un Godard, raconter une histoire, c'est s'abaisser, c'est descendre au niveau du cinéma-spectacle, commercial et réactionnaire. Seulement, voilà : comme le cinéma reste un art narratif malgré tous les efforts de M. Godard pour qu'il en soit autrement, le résultat des courses c'est qu'on se retrouve avec une histoire simplette, racontée par quelqu'un qui n'aime pas raconter. Ça ne suffit pas à épuiser mes raisons de ne pas aimer Godard, mais ça ira pour cette fois! J'adore Anna Karina – que j'ai d'abord vue dans le film-spectacle très narratif Pain et chocolat – mais même à ça, je ne suis pas sûr que j'aurais envie de la revoir dans ce film vide et ennuyeux.

En passant, j'admire votre courage : si j'ai bien compris, vous êtes en train de vous taper tous les Godard pour vérifier si vous les aimez ou non. Bravo. (Essayez Alphaville, c'est pas si mal…)

Arca1943


Répondre

De David-H, le 3 juillet 2005 à 21:36
Note du film : 1/6

…j'essaie en effet d'avoir la vision la plus exhaustive pour affirmer mon désamour, et vu mon âge, je découvre seulement ces premiers films de Godard – j'étais paradoxalement resté sur une une très bonne impression en voyant "Le Mépris" …

C'est vrai que pour celui-ci ce fut très très très pénible de tenir jusqu'à la fin mais je ne pense pas que ce soit une perte de temps, de toute façon je pars du principe que le pire des films nous apprend toujours quelque chose et puis, il faut bien rentabiliser la soixantaine de DVD de ma collection Belmondienne…

Car en tant qu'étudiant, elle m'a coûté!..

Ps: Je n'ai hélas pas encore vu le film dont vous me parlez.


Répondre

De Allessandro, le 29 octobre 2005 à 18:33
Note du film : 6/6

Je ne suis pas d'accord avec vous. Je trouve au contraire que ce Une femme est une femme vieillit très bien. Et qu'il ne peut que se bonifier. Qui aujourd'hui à l'audace de faire des films aussi artistique que celui-là? Godard est pour moi un réalisateur, encore assez largement insurpassable. Quelqu'un qui a su donner ses lettres de noblesse au cinéma d'auteur. Ce film a en outre révélé une actrice formidable en la personne d' Anna Karina, une actrice qui restera longtemps une icône de la nouvelle vague. Une des rares comédiennes qui aujourd'hui encore évoquent quelque chose chez les cinéphiles New-Yorkais : le symbole d'une époque où Paris comptait dans la vie intellectuelle internationale. Ce film est actuellement diffusé en salles et c'est le moment d'aller le découvrir sur grand écran pour ceux qui ne l'ont pas encore vu.


Répondre

De Arca1943, le 29 octobre 2005 à 18:42
Note du film : 2/6

C'est vrai qu'Anna Karina est restée longtemps une icône de la "Nouvelle vague". Heureusement, elle a quand même pu trouver des rôles dans de meilleurs films, comme l'excellent drame de guerre Le Soldatesse et l'excellente farce Pain et chocolat


Répondre

De Impétueux, le 22 janvier 2006 à 19:51

Ma détestation de Godard et le chien de ma chienne que je lui voue pour avoir, durant des années, paralysé par sa jactance et sa prétention le cinéma français ne m'empêchent pas d'aimer son égérie de l'époque, Anna Karina, dont la seule présence rend Pierrot le fou moins insupportable.

Mais le meilleur rôle, à mon sens, de Karina, c'est dans un film TV de Pierre Koralnik, qui, je crois,, s'appelait précisément Anna, et dont la musique était de serge Gainsbourg ; la chanson de cette étrange réalisation, "Sous le soleil, exactement" est encore souvent diffusée ; le téléfilm, jamais…


Répondre

De paul_mtl, le 23 septembre 2006 à 13:20
Note du film : 1/6

Entierement d'accord avec David.

Et quel courage de mettre 1/6 à ce réalisateur, je n'aurrai pas osé sinon. :D

Certains critiques d'art dirons qu'il a inventé un style de narration.

Ok c'est bien pour l'art cinematographique mais qu'en est il de l'interet du contenu ?

Rien que le titre annoncait la couleur.

Ah, un interet social et historique de la France des années 61.

RRRrrr…

Next!


Répondre

De RdT, le 28 septembre 2006 à 16:37
Note du film : Chef-d'Oeuvre

«Jean Luc Godard se hisse sur les épaules de René Clair et soudain l'horizon parait plus éloigné. « Angela tu es infâme, mais non je ne suis pas infâme, je suis une femme ».

Ah! enfin! Quelqu'un qui sait parler de Godard sur ce site. Bravo et bienvenue Jipi pour la qualité de votre style et de votre prose. Je vais peut être me sentir moins seul à aimer Godard.


Répondre

De frydman charles, le 6 janvier 2008 à 15:54

[film=Ce film a retenu mon attention parce que tourné principalement dans le faubourg Saint-Denis de mon enfance… C'était l'époque des crieurs de journaux et des marchandes de quatre saisons… L'actrice Anna Karénine (c'est un pseudo…), chère à Godard, me fait penser au roman « Anna Karina » de Tolstoï. Là s'arrête la comparaison. Si l'héroïne de Tolstoï consume sa vie pour un amour impossible, celle de Godard ne désire qu'accomplir son destin de femme en ayant un enfant. Les courts plans saccadés de ce film, et d'autres films de la « nouvelle vague » empêchent de bien accrocher à l'histoire…


Répondre

De Hans_Lucas, le 23 avril 2008 à 10:59

Je ne suis pas loin de pleurer en vous lisant. Votre "détestation" comme vous le dites si élégamment, n'est jamais justifiée. Qu'est-ce que ça veut dire "Bien joué mais ma vieilli" ? Qu'est-ce qu'il y a de vieilli dans ce film ? La façon qu'a Godard de raconter ses histoires est unique et n'a jamais été égalée il me semble, tant elle est originale, et sans arrêt renouvelée. Vous parlez de "vide" dans ce film, mais l'avez-vous seulement compris ? Vous êtes bourrés de préjugés. Et je vous en prie, ne regardez plus de films de Godard si vous avant pour lui tant de DÉTESTATION, voyez plutôt un bon Lelouch… qui conviendra mieux à votre sensibilité de cinématographe.


Répondre

De Impétueux, le 23 avril 2008 à 14:29

Alors, comme ça, on vous a fait de la peine, Hans_Lucas, en tapant sur Godard ? C'est bien regrettable, mais qu'y peut-on ? Vous ne trouverez guère ici, à part pour Le mépris, qui a ses défenseurs, que fort peu de contributeurs qui apprécient le Genevois glabre ! C'est ainsi !

Mais rassurez-vous ! Fort peu d'entre nous apprécient Lelouch ! L'un et l'autre sont les facettes antagoniques et également médiocres d'un cinéma bien pénible à supporter…

Ah ! Pourquoi ma détestation pour Godard ? Parce que son verbiage incessant, ses ukases péremptoires, son anarchisme intellectuel, son foutoir cinématographique ont fait régner la terreur sur le bon, le vrai cinéma pendant des années…

Enfin Sautet vint ; et comme Melville ne s'était jamais laissé submerger, et que le risible Mai 68 avait envoyé Godard sur le front de la Résistance prolétarienne, nous avons pu respirer à nouveau…


Répondre

De fretyl, le 23 avril 2008 à 14:48
Note du film : 0/6

Et je ne crains que ce Hans ne soit une nouvelle incursion de Michel Perrin.


Répondre

De Arca1943, le 23 avril 2008 à 15:05
Note du film : 2/6

Il est surtout mal renseigné. « La façon qu'a Godard de raconter ses histoires… » Godard est contre ça, raconter une histoire.


Répondre

De Lagardère, le 23 avril 2008 à 16:51

Cela est fort vrai et résume bien la marginalité dans laquelle Godard s'est enfermé avec un entêtement de bourrique ! J'apprécie grandement l'homme que l'on évite de recevoir sur les plateaux de télé, car c'est une grenade dégoupillée qui peut tonner à chaque instant. Mais son cinéma ….

Par contre, je suis près à occire de mes mimines tous gueux et va-nu-pieds qui prétendraient que La bonne Année de Monsieur Lelouch n'est pas un petit bijou. Scénario inventif, minutie de la mise en scène (et scènes cultes! )Le duo bienvenu et bien vu (ô combien! ) Ventura , Fabian astucieusement filmé et "promené" par l'auteur de Un homme et une femme et de l'excellent, n'en déplaise au copain Frétyl ,Hommes femmes mode d'emploi, est un vrai moment de sincère pudeur. La belle et la bête façon Lelouch…D'accord, l'homme n'a pas fait que dans la dentelle et beaucoup de son oeuvre s'est vue entachée par des relents de grand-guignol. Mais il a toujours cherché à innover à l'inverse de Godard qui a toujours eu l'air de nous dire, au fil de ses films, "- Voyez comme je vous em……e!-"


Répondre

De Impétueux, le 23 avril 2008 à 19:34

Lagardère, vous avez mon suffrage (et mes excuses) pour La bonne année vue plusieurs fois et toujours appréciée. Il était bien loin d'être vraisemblable que d'adjoindre la si belle Françoise Fabian à l'inoublié Lino VEntura donnerait ce beau résultat…

Mais pour Godard, sus ! sus !


Répondre

De droudrou, le 24 avril 2008 à 12:53

Blague à part… Je me pose la question si le titre du film une femme est une femme est bien choisi après l'article que je viens de lire sur le Nouvel Observateur de cette semaine !


Répondre

De Torgnole, le 24 avril 2008 à 17:42

Godard, c'est génial! Faut se mettre en condition: Une bonne bouteille, un gros pétard et c'est le scotch admiratif assuré! Aaaah! Je me souviens encore de ce documentaire sur les Rolling Stones, tout simplement incroyable.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.033 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter