Forum - Roberto Succo - Critique
Accueil
Forum : Roberto Succo

Sujet : Critique


De dumbledore
Note du film : 3/6

On sort d'abord perplexe de ce film, avant de se dire qu'il est finalement peut-être passé à côté d'un très bon film. Et cela sans doute parce que le film repose sur un partis pris qui ne fonctionne peut-être pas.

D'un côté, il y a un souci de faire un film réaliste (détails exacts des faits de Roberto Succo, enquête de police, etc). Mais d'un autre côté, il y a une volonté fictionnelle en racontant une histoire d'amour vaine. Seulement, au résultat, on a ni l'un ni l'autre, un film bâtard.

L'erreur aura été de croire qu'on pouvait faire un film réaliste intéressant sans entrer dans la folie du tueur, dans sa tête, c'est-à-dire, dans une certaine manière l'expliquer donc le pardonner un peu… Kahn n'a pas osé franchir le pas… Si bien qu'on suit l'histoire tant qu'elle tourne autour de l'histoire d'amour (pendant une première heure), puis on attend, on attend que le film finisse car elle a perdu maintenant quasiment tout intérêt.

Au-delà de ces problèmes de narration et de (mauvais) partis pris, la mise en scène de Khan est efficace et bien rythmé. Stefano Cassetti est très convaincant dans le rôle. Malheureusement, le personnage de Isild Le Besco ne convaint pas, faute sans doute à cette histoire d'amour qui elle-même ne convaint pas.

La grande mauvaise surprise reste le cadre du film. Rarement le scope aura été si mal utilisé, quasiment toujours frontal, sans travail de perspective et cadrant même les personnages en milieu d'image…


Répondre

De Koja, le 4 novembre 2006 à 03:42
 Un des meilleurs films français de ces dernières années, supers comédiens, la plupart des gens cherchent des réponses, d'autres les ont déjà. Le film plaira aux seconds.

Répondre

De RdT, le 4 novembre 2006 à 23:39
Note du film : 6/6

Roberto Succo était passé à la postérité avant le film de Cedric Kahn par une pièce de théâtre de de Bernard-Marie Koltès : «Roberto Zucco». Lors de sa sortie les débats avaient été fièvreux. Un auteur de théâtre peut-il faire une pièce sur un fait divers? Cette question mérite d'être débattue, peut-on faire un livre, un film à partir d'un fait divers ayant réellement eu lieu, et dont une partie des protagonistes sont encore vivants. La question s'était posée avec la sortie de L'Appat avec Marie Gillain.

Ici le débat se pose différemment. Peut-on faire un film à partir d'un fait divers, après que ce fait divers ait déjà été traité par le théâtre? N'y a-t-il pas un risque de paraître fade? La pièce de Koltès est caractérisée par une solide charpente littéraire, fortement influencée par Shakespeare (le début de la pièce est un pastiche d'Hamlet). Koltès insiste sur le caractère littéraire du personnage, en fait un être mythique, presque poétique.

Cedric Kahn a pris un parti tout différent. Il s'inspire d'un livre de Pascale Froment directement inspiré des faits réels. Ce qui nous est raconté ici c'est l'histoire véritable de Roberto Succo on colle au plus près de ce qui s'est passé.

Ce qui nous est présenté c'est un archéologie de la pièce de Koltès et c'est d'autant plus passionnant.

\Stefano Cassetti a totalement le physique de l'emploi; et la caméra de \Cedric Kahn sait lui donner la présence qu'il faut. 

Isild Le Besco est absolument fabuleuse en petite amie de Succo. Un rôle qui colle à merveille grâce à ce charme fragile et énergique dont savent si bien jouer nombre de jeunes comédiennes contemporaines dont on aimerait que la postérité retienne longtemps le nom, à l'instar d'Isild Le Besco Marie Gillain ou encore Virginie Ledoyen. Une génération dont on rêve que les Clouzot, les Renoir ou les Godard d'aujourd'hui puissent s'occuper. Je suis persuadé en effet que Cedric Kahn pourra être un jour comparé à ces grands noms. En ayant apprécié son Roberto Succo, cela me parait évident. A partir d'un fait divers d'aujourd'hui, il a su donner à son film un climat «glacé» qui retrace bien l'ambiance du début des années 2000. Je gage que ce film restera «historique». L'avenir confirmera-t-il mon pari?


Répondre

De Arca1943, le 26 novembre 2006 à 22:09
Note du film : 3/6

Votre enthousiasme fait plaisir à voir, comme souvent, RdT. Toutefois, je suis au regret de dire que Dumbledore décrit exactement ce qui m'est arrivé en tant que spectateur : « Si bien qu'on suit l'histoire tant qu'elle tourne autour de l'histoire d'amour (pendant une première heure), puis on attend, on attend que le film finisse car elle a perdu maintenant quasiment tout intérêt. » Ça traîne effectivement beaucoup en longueur. Heureusement que l'interprète principal a du coffre, car je ne serais peut-être même pas allé jusqu'au bout.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.086 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter