Forum - - Avis
Forum :

Sujet : Avis


De PM Jarriq, le 18 juin 2005 à 17:31

Au fond, il y a peu de rôles réellement mémorables de Suzanne Flon à l'écran. L'essntiel de sa carrière s'est passée sur les planches et… Il n'en reste aucune trace ! Ce qui fait penser à toutes les prestations de Jouvet, Gérard Philipe, à la création de Brando dans "Un tramway nommé désir" à Broadway, que personne ne reverra plus. Il y a quelque chose d'un peu triste là-dedans.


Répondre

De Duverne, le 25 juin 2008 à 21:13

Un rôle complètement oublié de Suzanne Flon, c'est celui qu'elle a tenu dans un téléfilm d'Ange Casta intitulé MADEMOISELLE CLARISSE, d'après une nouvelle de Violette Leduc elle-même intitulée LA VIEILLE FILLE ET LE MORT. Réalisé en 1983, diffusé sur TF1 en sept. 1984, ce téléfilm, que j'avait écrit (scénario et dialogues) lui avait valu un Sept d'Or de la meilleure interprétation féminine. Elle y tenait le 1er rôle, le rôle-titre, présente à l'écran du 1er au dernier plan, ou presque… J'ai eu le prilègede la rencontrer sur le tournage, à Paris (pour les intérieurs) et à Lucy-le-Bois, dans l'Yonne (pour les extérieurs)… Les critiques ont été élogieuses dans la presse: LE MATIN, LIBERATION, TELERAMA… Je n'ai jamais compris pourquoi ce film n'a jamais été rediffusé, comme tant d'autres, sans valeurs, qui le sont sans arrêt (sans doute, bien sûr, grâce au copinage)… Il ne l'a pas même été à l'occasion de la mort de la comédienne, malgré le Sept d'Or rapporté à TF1… J'aimerais au moins savoir si quelqu'un se souvient d'avoir vu cette MADEMOISELLE CLARISSE diffusée sur une chaîne privée française, ou sur une chaîne étrangère francophone (belge, suisse, luxembourgeoise, etc…).Merci d'avance à vous si vous pouvez me donner le renseignement. tristanduverne@yahoo.fr


Répondre

De Impétueux, le 25 juin 2008 à 23:14

Dans mon souvenir, elle est – elle n'est (?)  – que la Cognata sourde de L'été meurtrier et puis, de sa belle voix grave, la commentatrice des séquences consacrées auyx Brigades internationales dans le très solide Mourir à Madrid de Frédéric Rossif ; les acteurs de théâtre, qui privilégient leur bonheur de jouer au bonheur d'être vus sont très souvent bien éloignés du cinéma…


Répondre

De DelaNuit, le 27 juin 2008 à 12:24

Il est un rôle méconnu de Suzanne Flon et fort inattendu, c'est celui de la déesse Isis :

Si lors de vacances en Egypte vous descendez le Nil et visitez les anciens temples, berceaux de notre civilisation, peut-être ferez-vous halte au temple de Philae, sur une petite île du Nil, non loin du barrage d'Assouan.

Nettement moins connu que les pyramides, Louxor ou Abou Simbel, ce lieu étrange mérite le détour pour plusieurs raisons : il fut le dernier temple païen à survivre malgré le Christianisme triomphant, et ne fut fermé qu'au IVème siècle de notre ère par l'évêque Théodose. On y adorait la déesse Isis comme mère sacrée des dieux et des hommes, et des archélogues prétendent aujourd'hui que l'iconographie qui la caractérisait, assise avec l'enfant divin Horus sur les genoux, inspira fortement les représentations de la Vierge Marie. Les Chrétiens adorèrent d'ailleurs la Vierge dans le temple même, une fois les Païens expulsés.

Quel rapport avec Suzanne Flon me direz-vous ? J'y arrive.

Comme ce sont des Français qui sauvèrent ce temple des eaux qui le recouvraient partiellement depuis l'installation du barrage d'Assouan, le déplaçant pierre par pierre sur une île voisine, ce sont des Français qui installèrent sur le lieu un spectacle "son et lumière" évoquant les fastes des rites d'antan et les personnages qui passèrent dans ce temple au fil des siècles (y compris Cléopâtre, censée être fille d'Isis…).

Dans ce spectacle, de nombreuses voix s'expriment et se répondent, avec joie ou mélancolie. Parmi elles, celle de Suzanne Flon, dans le rôle de la déesse Isis elle même, âgée, revenant dans son temple de nos jours. Le timbre de voix inimitable de Suzanne Flon lui donne une humanité et une sensibilité touchantes. Un dvd de ce spectacle existe : cf. Pierre Deparnay Productions.


Répondre

De Impétueux, le 27 juin 2008 à 13:08

Nous voyons, grâce à DelaNuit combien le talent de Suzanne Flon était protéiforme !

Et – couillon que je suis ! – je me suis brusquement rappelé que je l'avais trouvée belle comme tout – et autant impeccable que toujours – dans le superbe Moulin rouge de John Huston où elle interprète Myriam Hayam, personnage magnifique et totalement inventé…


Répondre

De azurlys, le 9 juillet 2008 à 14:51

Disparition de Suzanne Flon.

Il me semble bien que parmis ses apparition à la télévision, elle ait également tourné une adaptation déjà ancienne (Années soixante dix ? Quatre vingt ? Je l'ignore) du "Tour d'Ecrou", d'Henry James, sulfureuse aventure presque fantastique, adaptée au moins deux fois au cinéma – peut-être plus – mais dont le film le plus abouti est "Les innocents" de Jack Clayton (1960 ou 61), noir-et blanc, mais cinémascopé, tout de même. La gouvernante en était jouée par Déborah Kerr, au cotés de Michael Redgrave.

La version TV avait confié à Suzanne Flon le personnage de la gouvernante, dans une réalisation ultra soignée, décors, costumes et lumières adaptées avec tact à ce sujet au romantisme poisseux déjà rongé de moisi.

Il semble qu'il n'y ait jamais eu de rediffusion.

Quelqu'un se souvient-il de ce téléfilm dont la qualité proprement dite m'échappe complêtement ?

J'ai toujours trouvé très intéressants les rôles de mémés charmantes qui furent les siens en fin de parcours et que lui imposaient son age, son physique, sa gentillesse apparente (dans la vie, je l'ignore…) et son regard très doux un peu voilé. Mais il faut dire que le peu d'imagination des réalisateurs et/ou producteurs n'a pas empièté sur ses possibilités potentielles. Pour ma part, je me serais plu à la voir dans un rôle de "mamie" succulente, mais prompte à évacuer les emmerdeurs – il n'en manque pas -, avec quelques pincées d'arsenic dans une tasse de thé ! Au besoin, assaisonné d'une bonne dose d'humour noir – le film, bien entendu ! "La Fleur du mal", l'une de ces dernières apparitions à l'écran s'est pourtant approchée de ce genre d'emploi. C'était pour célébrer ce qui peut y avoir de plus effrayant, le paricide ! Dira-ton jamais assez que Chabrol, avec son air matois, ses sourires grimassants et son humour habilement fabriqué et convenu, se glisse avec délectation à chaque film dans ses rancunes anti-bourgeoises. A-t-il vraiment tord d'ailleurs ? Pas sûr. Mais l'usage d'une révérence si profonde s'impose-t-elle à ce point pour conforter son propos ?

J'attendrai, hélàs à jamais, une mamie à laquelle on donnerait le bon Dieu sans confession ("on ne peut pas se confesser sans avour peché", Jeanson/Fanfan-la-Tulipe), Suzanne Flon, ajoutant quelques gouttes de sulfate d'atropine dans le chocolat de son partenaire… En dépît de son age, elle est partie trop tôt.


Répondre

De Impétueux, le 9 juillet 2008 à 17:39

Azurlys, Azurlys vous avez beau dire et répéter que vous n'êtes copain avec l'informatique, vous devriez tout de même fréquenter Imdb, où on trouve jusqu'au nom d'une silhouette non créditée au générique !

Bon zigue, en ce début d'été, j'ai fait la recherche pour vous (car je dois dire que la nouvelle d'Henry James m'a toujours considérablement rasé : Suzanne Flon a joué dans une version télé de 1974, mise en, scène par Raymond Rouleau, avec Robert Hossein et Marie-Christine Barrault.

Du reste, voici le lien : http://www.imdb.com/title/tt0358735/.


Répondre

De Azurlys, le 10 juillet 2008 à 13:23

A propos de Suzanne Flon.

Merci à Impétueux de son aide et d'avoir retrouvé "Le Tour d'Ecrou" en mes lieu et place ! C'est vrai que ce fourbi technologique binaire m'égare et je m'y égare. Gare aux errances, erreurs (involontaires. Allez ! Je cède à la tentation du pléonasme !), et m'y vois cheminer sur le faux chemin. Le fil d'Ariane dans tout celà ?…

Il n'empêche que le film de Jack Clayton "Les innocents" n'était pas si mal, même s'il convient d'admettre le coté raidouillard de la Gouvernante (Deborah Kerr), forcemment very british, ce qui permettait de masquer les frustrations sous-jacentes qui pouvaient logiquement lui être attribuées – à l'écran -, prodigues de fantasmes compensatoires et d'effarouchements "miroir".

Je ne suis sûr que la version TV avec Suzanne Flon ait laissé poindre ce sentiment, mais je suis bien ennuyé d'en ne m'en point souvenir. Sorti du soin apporté à la réalisation, et de la qualité des images, des couleurs, des costumes, tout s'est évadé de mes neurones, faute de rediffusion. Il y aurait des tas de question à se poser sur des séries ou téléfilms de prestige qui n'ont jamais été revus. Je ne citerai qu'un exemple – pour ne pas trop déborder – avec "Zola", je crois de Stelio Lorenzi, travail soigné, acteur excellents. Zola était joué par Jean Topart, que j'ai vu il y a quelques mois, sirotant un "demi" à deux tables de votre serviteur, face à la Gare de l'Est. Son épouse était interprètée par Dominique Davray, dont j'ignore ce qu'elle est devenue. Peut-être est-elle passée sur l'Autre Rive ? Quoi qu'il en soit, rien n'explique qu'aucune redifusion – à ma connaissance, du moins – n'ait jamais été faite.

Ici, voyez-vous, je ne sais comment conclure. Alors je tranche, et ne conclue pas.


Répondre

De Impétueux, le 10 juillet 2008 à 15:44

Azurlys, je vais finir par croire que vous le faites exprès !!

Dominique Davray (ah ! l'admirable Madame Mado des Tontons flingueurs !) est morte le 16 août 1998 (www.imdb.com/name/nm0205815/).

Jean Topart, une des plus belles voix du cinéma français (avec celle de Jean Servais) vient d'avoir 82 ans… (www.imdb.com/name/nm0867622/)…

Un coup de clic, vous dis-je !


Répondre

De Lagardère, le 10 juillet 2008 à 20:41

Dominique Davray c'est LA Marcel Pérès du cinéma Francais….Une gueule , une présence , une artiste de l'ombre mais indispensable à la lumière des "Stars". Lesdites stars , d'ailleurs qui ne s'y trompaient pas et la réclamaient auprès d'eux. Et c'est ainsi qu'elle devint intime avec les Gabin et autres "de Funès" Elle faisait partie de ces artisans du cinéma que l'on reconnaissait au fil des films et des années. Et sur lequel, comme beaucoup d'autres , il nous était difficile de mettre un nom…..La preuve ? Je ne connais son nom que depuis ce soir…Ce site a du bon.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.012 s. - 4 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter