Forum - Salvatore Giuliano - Avis
Accueil
Forum : Salvatore Giuliano

Sujet : Avis


De moumouju, le 12 juin 2005 à 06:19
Note du film : 6/6

[film=salvatore giulano[artiste=francesco rosi

je l'ai heureusement enregistré vers les heures de grâce de la télé (entre minuit et 3 h du matin)et je trouve dingue qu'il n'existe pas en dvd, tout simplement dingue!


Répondre

De le parisien, le 22 décembre 2005 à 16:08

[film=salvatore giulano

cher moumouju, 

je suis à la recherche de du film de francesco Rosi "Salvatore Giulano" crois-tu pouvoir m'aider? il semble être de meilleur qualité que le film réalisé toujours sur Giulano "Le Sicilien" de Mickaël Cimino adapté de roman de Mario Puzo l'auteur du "Parrain".

le parisien


Répondre

De MAZDA, le 16 février 2006 à 13:23

MOI ,J AI LE FIL.


Répondre

De Arca1943, le 22 août 2006 à 11:38
Note du film : 6/6

Bon ! Après Main basse sur la ville, deux autres Rosi sortent enfin (sur le même DVD, on trouve I magliari). Pas trop tôt !

Alors maintenant, messieurs-dames les éditeurs, on s'attaque aux années 1970 ?


Répondre

De vincentp, le 12 août 2008 à 22:24
Note du film : Chef-d'Oeuvre

Illustration époustouflante par Francesco Rosi du chaos indescriptible régnant -on le comprend depuis toujours- en Sicile, terre aux mains de clans à géométrie variable, qui ne suivent aucune véritable ligne directrice. Chaos à tout point de vue, concernant aussi bien les valeurs de référence que les personnes qui les mettent en œuvre, que les groupes d'intérêt qui les supportent. Même les péripéties qui rythment la vie sociale ordinaire ne suivent aucune logique véritable, sinon celle du chaos éternel.

Une illustration cinématographique d'un état de société par le biais d'un scénario et d'une mise en scène tout simplement impressionnants. Du génie à l'état brut. Louons le talent de Suso Cecchi d'Amico, co-scénariste, encore en vie (âgée aujourd'hui de 94 ans). Probablement, le meilleur film jamais réalisé sur le sujet de l'organisation clanique, régnant en Sicile, et prenant sa source dans les tréfonds de l'âme humaine et d'un environnement naturel singulier. Il faudrait sans doute revoir à plusieurs reprises ce film pour cerner toutes ses trouvailles narratives et visuelles. Mais peut-être convient-il aussi de ne pas déflorer trop d'éléments… Encourageons les lecteurs de ce fil ne connaissant pas ce Salvatore Giuliano à le découvrir, pour en mesurer son originalité et sa richesse.


Répondre

De Arca1943, le 13 août 2008 à 00:06
Note du film : 6/6

« Louons le talent de Suso Cecchi d'Amico, co-scénariste, encore en vie (âgée aujourd'hui de 94 ans). »

Encore en vie et toujours professionnellement active ! Il cielo cade (2000), Raul : diritto di uccidere (2005), Le rose del deserto (2007). Elle nous enterrera tous. Sa prodigieuse versatilité – marque du vrai scénariste professionnel – lui a permis de tout faire, et surtout de tout bien faire : cinéma d'auteur ou cinéma populaire, mélodrame ou farce, du néoréalisme à la comédie à l'italienne en passant par le drame politique, collaboratrice régulière d'Antonioni et de Visconti aussi bien que Comencini et Monicelli aussi bien que de Rosi ou encore de Zeffirelli. Vivre en paix, Le Voleur de bicyclette, Au-delà des grilles, È primavera, Cielo sulla palude, Miracle à Milan, Vacances romaines, L'Allegro squadrone (Les Gaietés de l'escadron), Femmes entre elles, Le Pigeon, Été violent, Salvatore Giuliano, Le Guépard, Moi, moi, moi… et les autres, La Mégère apprivoisée, Casanova, un adolescent à Venise, Metello, Les Aventures de Pinocchio, Violence et passion, Jésus de Nazareth, Les Mots pour le dire, Pourvu que ce soit une fille, Les Yeux noirs, Parenti serpenti sont quelques modestes exemples de films scénarisés, coscénarisés ou dialogués par Suso Cecchi d'Amico. Elle a aussi écrit un excellent giallo, Le Diable dans la tête de Sergio Sollima (1972!) et un western spaghetti que je n'ai pas vu, L'Uomo, l'orgoglio, la vendetta (1968) avec Franco Nero et Klaus Kinski !!

Sans aucun doute parmi les meilleurs scénaristes de l'histoire du cinéma, peut-être même la meilleure.


Répondre

De PM Jarriq, le 13 août 2008 à 08:43

L'homme, l'orgueil et la vengeance a l'air d'un spaghetti western, mais ce n'en est pas un. C'est une adaptation de Carmen !


Répondre

De Arca1943, le 13 août 2008 à 15:07
Note du film : 6/6

Mieux encore, c'est la transposition de Carmen dans un cadre de western spaghetti ! Et c'est la regrettée Tina Aumont qui joue Carmen. Voilà qui est prometteur… Après tout, messieurs Inagaki et Mifune n'ont-ils pas transposé Cyrano de Bergerac en film de samouraïs ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0052 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter