Forum - La Belle meunière - Le plus mauvais film de Marcel Pagnol
Accueil
Forum : La Belle meunière

Sujet : Le plus mauvais film de Marcel Pagnol


De tacata, le 7 mai 2005 à 02:01

Ce film sorti en 1948, en couleur, selon le procédé Rouxcolor, instable, fut sauvé de la destruction par un transfert d'urgence , sur pellicule kodak dans les années 80.

Curieuse histoire pour cette adaptation de la belle meunière, dont un premier film, inédit a été tourné en 1947, mais en noir et blanc, dont subsiste seulement un double 33 tours de la bande sonore de cette première version !!!

Pagnol décida immédiatement la fin du tournage du premier film, de refaire le film mais cette fois ci en couleur… A noter que le choix des "lieder" dans les deux films furent sensiblement différents.

L'orchestre fut dirigé alors par Tony Aubin, un chef de la génération de Tino, qui fut, lui aussi, un homme de talent dans sa partie.

Ah, si Mme Pagnol consentait à faire rééditer ce film en dvd, avec une bonne restauration complète, ce ce serait enfin l'occasion de (re)voir un très grand film musical, et en plus, aux dialogues réécrit sous la plume simple, directe du grand académicien et érudit que fut Marcel Pagnol.


Répondre

De Arca1943, le 7 mai 2005 à 06:03

Si j'ai bien compris, c'est une comédie musicale ? Wow !!


Répondre

De Impétueux, le 7 mai 2005 à 09:47
Note du film : 0/6

Si l'on a le courageux aveuglement de confondre dans la même estime Fred Astaire ou Gene Kelly avec leur équivalent français Tino Rossi, oui, cher Arca, c'est une comédie musicale !

Mais assurément aussi le plus mauvais film de Marcel Pagnol !


Répondre

De poisson, le 7 septembre 2005 à 11:19

Ce film de Pagnol est un des premiers film francais en couleurs, et entre les premiers en Europe.

N'est pas une bonne raison pour faire sourtir une bonne copie du film en DVD?


Répondre

De Impétueux, le 7 septembre 2005 à 12:20
Note du film : 0/6

Il y a plusieurs Pagnol qui méritent une édition avant cette Belle meunière !

Ne serait-ce que Regain ou Le Schpountz !!!


Répondre

De PM Jarriq, le 29 septembre 2008 à 08:55

Je dois dire que Tino Rossi dans le rôle de Schubert, ça fait rêver…


Répondre

De Impétueux, le 29 septembre 2008 à 11:06
Note du film : 0/6

La parution en DVD est annoncée et la FNAC prend les pré-commandes ; l'excellente Compagnie méditerranéenne de films, qui édite pieusement, mais au compte-gouttes tous les Pagnol n'a pas baissé ses prix, hélas. Mais ça ne fait rien ! Pour compléter ma collec', je mettrai les trois sous nécessaires et j'aurais peut-être l'occasion de réviser en hausse ma notation…

Est annoncé aussi Cigalon ; mais on attend toujours Regain ou La femme du boulanger


Répondre

De PM Jarriq, le 29 septembre 2008 à 11:13

Curieux choix en effet… Pourquoi ces films passés à la trappe depuis longtemps, et sans tête d'affiche attractive, plutôt que des oeuvres plus connues, avec des comédiens dont les noms évoquent encore quelque chose au grand public ?


Répondre

De Impétueux, le 10 février 2009 à 16:45
Note du film : 0/6

Mais oui, enfin, Marcel, qu'est-ce qui t'a pris, toi l'auteur subtil, drôle et émouvant de Marius, de Topaze, du Schpountz, l'adaptateur habile et souvent inspiré d'Angèle, de Regain, de La femme du boulanger, le cinéaste intelligent de La fille du puisatier, de Naïs, de Manon des sources, qu'est-ce qui t'a pris de tourner cette horreur-là où, pas une fois, pas une seule seconde, l'amateur de ton talent que je suis n'a reconnu ta patte ?

Qu'est-ce qui t'a pris de choisir pour jouer un compositeur autrichien de génie, syphilitique et mort à 31 ans, une des plus grosses outres de la chanson française, un bellâtre particulièrement exaspérant qui a 41 ans, au moment où il tourne La belle meunière, qui est empâté, alourdi, ventripotent et dont les bluettes qu'il a tournées avant-guerre, aux temps de sa (relative) sveltesse (Marinella ou Naples au baiser de feu) ont amplement montré qu'il n'était pas un acteur ?

Qu'est-ce qui t'a pris de choisir, pour un des premiers films en couleur du cinéma français, le procédé Rouxcolor qui, dût notre amour-propre national en souffrir, n'arrive pas à la cheville du Technicolor et donne des tons verdâtres, pisseux, glaireux, éteints, qui font irrésistiblement songer aux films colorisés d'il y a dix ou quinze ans ?

Qu'est-ce qui t'a pris de donner à ta femme Jacqueline, qui n'a que vingt-deux ans et que tu as épousée deux ans auparavant, ce rôle d'ingénue libertine, fille de meunier qui rêve à la ville, qui s'entiche du pauvre Schubert parce qu'il lui chante des mélodies suaves, mais qui l'abandonnera bien vite dès que passera sur son chemin le comte Christian (Raphaël Patorni), qui est un bien autre mâle que le pauvre compositeur ?

Qu'est-ce qui t'a pris, surtout, de confiner ton action dans le cadre très restreint du moulin et de la rivière, de t'enfermer sur ce tout petit périmètre et de passer les deux tiers du film à faire chanter des airs schubertiens et plaintifs à Tino Rossi qui a une voix de marshmallow ?

Ennui profond, effarement devant le naufrage d'un Pagnol qui ne ressemble à aucun des Pagnol qu'on aime, niaiserie de l'intrigue, couleurs pâteuses… tout pour déplaire et, au final, un des plus mauvais films que j'aie jamais vus…


Répondre

De stronibein, le 26 novembre 2009 à 16:13
Note du film : 2/6

Sans être aussi sévère, je ne puis qu'abonder dans ce sens.

Dans la production du Maître, il y a des oeuvres majeures (La Trilogie, Manon des Sources, La Femme du Boulanger) et mineures (Cigalon, Joffroy, Merlusse…)

Mais "La Belle Meunière" est LE film de trop qu'aura tourné Marcel Pagnol. Et je ne comprends absolument pas pourquoi il a été réédité en DVD par la CMF avant une "Femme du Boulanger" que l'on attend depuis des années.

De mauvaises langues prétendent que Jacqueline Pagnol, détentrice des droits, préfère rééditer les films où elle a un rôle, pour des questions de royalties.

Aaaaarghhhh non, je n'ose le croire, ce serait trop horrible!…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.015 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter