Forum - Domino - Avis
Accueil
Forum : Domino

Sujet : Avis


De Edward, le 3 février 2005 à 18:37

J'ai vu quelques photos du film ça a l'air d'être pas mal et j'adore le look de Keira:elle porte un t-shirt du groupe "KISS" un pantalon craqué et ça fait assez junkie\punk\grundge enfin bref j'adore!


Répondre

De PM Jarriq, le 16 février 2006 à 09:00
Note du film : 3/6

Tony Scott, jadis parent pauvre de son grand frère, s'est émancipé au point de devenir quasiment expérimental, et de s'être créé un style radical, jusqu'auboutiste, presque nihiliste : plus de structure narrative, encore moins de lisibilité dans l'action, couleurs dénaturées, montage télescopé. Domino rappelle True romance du même réalisateur, mais tellement déformé, qu'on ne peut qu'être soûlé par l'avalanche de plans, d'images violentes, de sons agressifs. C'est à l'extrême limite de la compréhension, et on voit mal – après Man on fire, qui amorçait l'évolution de Scott – comment il peut encore approfondir ce sillon, sans aller vers l'abstraction pure et simple. Le petite Knightley est mignonne, malgré un accent british incongru, Rourke défiguré, est efficace en mercenaire "mentor", et Walken s'amuse en patron de chaîne télé allumé. Difficile de vraiment se faire une opinion sur Domino, car l'histoire (vraie à la base) de ce top model devenu chasseur de primes, valait un traitement plus "normal", plus traditionnel, une véritable étude de caractère. A noter que le scénario déjà enterré sous la pyrotechnie, tente de justifier son extrême violence, par une vague histoire de fillette malade à sauver, qui rend le tout légèrement nauséabond. Man on fire marquait la limite à ne pas franchir… Domino a allègrement passé cette frontière. Espérons que Scott saura faire machine arrière.


Répondre

De Freddie D., le 16 février 2006 à 17:25
Note du film : 2/6

Il est vrai que l'histoire de la petite fille qui a besoin d'une opération, semble avoir été rajoutée après coup, pour justifier le fait qu'on mutile allègrement (un bras arraché à coups de fusil à bout-portant, entre autres rejouissances), qu'on pousse les gens à s'entretuer, etc. En fait, le délire visuel adopté par Tony Scott empêche qu'on réfléchisse trop à ce qu'on est en train de voir, et je crois que ça vaut mieux ! Dommage, j'avais bien aimé Ennemi d'état, et même le décrié Man on fire. Mais là, clairement, Tony a pété un câble.


Répondre

De Gaulhenrix, le 12 septembre 2007 à 23:28
Note du film : 2/6

Une mise en scène échevelée, voire hystérique ; des sons intempestifs et des couleurs agressives à la limite de l'artifice  ; des images ralenties ou accélérées sans raison apparente. Et c'est toute une Forme – déformée – et une volonté de surenchère qui irritent jusqu'à l'impatience ; puis la lassitude s'installe et l'on attend la fin avec soulagement, sans plus prêter la moindre attention ni à l'histoire, ni aux personnages. Serait-ce, de la part du réalisateur, un « adieu » au cinéma ?…

Comme l'avait prévu AlHog, je fais partie de ceux qui s'en vont revoir True romance, cet excellent film !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0029 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter