Forum - Le Caveau de la terreur - Le plus faible des films à sketchs de la Amicus ?
Accueil
Forum : Le Caveau de la terreur

Sujet : Le plus faible des films à sketchs de la Amicus ?


De verdun, le 29 décembre 2017 à 13:23
Note du film : 3/6

Le caveau de la terreur est un film fantastique à sketchs comme la Amicus en a produit beaucoup entre 1965 et 1975. Comme Histoires d'outre-tombe de Freddie Francis, sorti l'année précédente, il s'agit ici d'adaptations de bandes dessinées éditées par ÉC Comics, notamment Les contes de la crypte.

On retrouve ici le schéma des films de la société de production rivale de la Hammer, à savoir 5 histoires reliées entre elles par un fil conducteur. Ici 5 personnes, les protagonistes des différents récits, se retrouvent pour raconter et partager leurs cauchemars.

Comme toujours, les sketchs sont de qualité inégale.

1°) "Midnight Mess" met en scène un assassin cupide qui va se retrouver pris au piège d'un restaurant d'un type assez particulier. L'ensemble verse dans un humour assez pataud, peu convaincant.

2°) "The Neat Job" retrace le conflit entre un mari insupportable maniaque du rangement (Terry-Thomas) et son épouse. La conclusion est rigolote mais nous sommes ici plus proches de la comédie que du film d'épouvante.

3°) "This Trick Will Kill You" se déroule en Inde où un magicien (Curd Jurgens) est prêt à tuer pour s'approprier un tour de magie. L'idée est originale mais l'ensemble manque de conviction tant au niveau de la réalisation que de l'interprétation.

4°) "Bargain In Death" est l'histoire trop peu originale d'un type (Michael Craig) enterré vivant après une escroquerie à l'assurance-vie.

5°) "Drawn and quartered" relève quelque peu le niveau. Un peintre (Tom Baker) découvre que ses toiles ont un pouvoir magique "vaudou" et vont lui permettre de se venger des personnes qui l'ont escroqué. Le sketch le plus long et aussi le plus intéressant. Il est servi par de bons interprètes, Tom Baker et Denholm Elliott.

Dans l’ensemble, vault of horror est décevant si on le compare à Asylum, autre film à sketchs réalisé l'année précédente par le même Roy Ward Baker pour la Amicus. Le film souffre également de la comparaison avec Histoires d'outre-tombe, qui distille une angoisse absente ici.

Comme il l'avouait lui-même, le réalisateur n'a pas su trouver le bon dosage entre humour et épouvante. Le caveau de la terreur s'apparente en trop grande partie à une comédie balourde. En outre, le casting est assez fade :l'absence au générique des grandes stars de l'épouvante Peter Cushing, Christopher Lee et Vincent Price se fait cruellement sentir.

Malgré ces défauts bien gênants, l'ensemble reste divertissant et se laisse donc regarder.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0089 s. - 5 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter