Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Le pinacle des excentriques du cinéma français


De Impétueux, le 3 novembre 2016 à 20:14
Note du film : 6/6

Que vous dire ? Je me dis depuis longtemps que le cinéma n'est pas tenu, par la plupart des gens, pour un art majeur, mais simplement comme une distraction.

Ce qui est curieux, c'est que la peinture ou la musique sont, elles, placées sur un (justifié ?) piédestal et que personne ne conteste que Véronèse ou Mozart soient des noms majeurs dans l'histoire de l'Humanité. Il y a même, pour ces disciplines là une forme d'adulation sans retenue qui me semble exagérée.

Mais regardez la Littérature : combien – hors obligations scolaires – lisent Diderot, Stendhal ou Balzac ? Alors que la moindre exposition d'un Impressionniste fait une queue considérable au Grand Palais…

Je me pose des questions, n'y réponds pas.

Il faut donner à ses proches, à ses enfants, le goût des chefs-d’œuvre. Comment ? Chacun sa méthode !


Répondre

De Nadine Mouk, le 31 octobre 2016 à 00:07
Note du film : 6/6

Un film formidable qu'on ne se lasse jamais de voir et revoir. (Impétueux) Et je viens de le revoir encore pour la millième fois ce film seigneurial et sublime ! Je ne vais pas palabrer sur lui, mais quel bonheur ! Je n'ai qu'une peur qui rejoint la vôtre : c'est que les passeurs comme Claude-Jean Philippe (sans vouloir remuer le couteau) ou autres s'en vont les uns après les autres et que les sites de cinéma d'aujourd'hui s'intéressent plus aux films FX de tout poil qu'à ces bijoux du passé. Bien sûr, des fanas comme nous feront tout, et encore ce soir, pour dire aux jeunes et aux autres qu'il ne faut pas les oublier mais que restera t-il de L'assassin habite au 21 dans, disons… vingt ans ? On dit que pour l'ignorance disparaisse, il suffit de remplir sa mémoire. Mais de quoi vont-ils la remplir, cette mémoire, les jeunes ? Laisseront-ils une toute petite place noire et blanche dans leur cerveau pour ces petits moments de bonheur incomparable ? Aïe… J'ai bien peur que tous ces visages si familiers ne deviennent comme ces petits crucifix rouillés que l'on ignore sur les petits chemins de nos campagnes…


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.039 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter