Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Critique


De Lagardère, le 7 octobre 2008 à 06:25
Note du film : 4/6

Tout cela est fort vrai. Surtout pour les roploplos. Ne manquait que Sean Connery….


Répondre

De droudrou, le 6 octobre 2008 à 23:13
Note du film : 4/6

Eh bien, c'est très amusant de découvrir la critique que nous donnait Dumbledore à propos de ce James Bond. Effectivement, tous les contrats sont signés. Personnages : il y a le très méchant de service et son méchant serviteur – il y a les bons qui ne sont pas très futés et qui sont bien contents de disposer du savoir de Bond et de ses qualités de… heu… enfin… bon, disons qu'en termes de meneur d'hommes, on peut mieux quand même… – il y a les politiques des deux grandes puissances mondiales qui sont réunis (eh oui ! la Grande Bretagne surclasse les Etats Unis !) – il y a les belles-filles, les méchantes qui sont gentilles et bien roulées et les vraiment méchantes qui se font rouler (tout arrive ! un missile mer-air et le tout est joué…) – il y a des machines de toutes sortes (futuristes ou très contemporaines) – il y a des jouets qui sont là pour étonner et qui ne nous étonnent pas quand nous les voyons apparaître (la Lotus sous-marine… où tout a été prévu par les ingénieurs mais sachant que les services soviétiques étaient déjà parfaitement au courant des capacités de l'appareil et en connaissaient même toutes les fonctions) – il y a le matériel que l'on casse à foison et qui, l'image suivante, nous reparaît intact (deux cabines de chemin de fer…) – il y a un monde riche qui vit dans des palaces et que l'on envie malgré soi – et puis ça tiraille de partout et il y a toujours ce grain de sable que l'on n'attendait pas et qui fait que les méchants sont bien punis (ah, malin, malin et demi !) – et puis, il y a Bond, un Bond flegmatique qui apprécie toujours un Dom Pérignon et surtout, mais vraiment surtout, Barbara Bach et ses roploplos à faire rêver, à faire damner un sein, à faire damner Saint Pierre… – A propos de Curd Jürgens, Stromberg, un certain moment, je me suis dit que les situations sous-marines, il connaissait ! Il avait déjà vécu Torpilles sous l'Atlantique… Et paf ! – J'oubliais, ce Jaws, quelle mâchoire ! Une publicité rêvée pour Colgate ! – Au fait, comment la Navy peut-elle incorporer des commandants de sous-marins aussi peu aidés ? – Enfin, la cerise sur le gâteau, à la fin, c'est le cas de le dire, il ne reste plus rien ! – Le pétrolier/requin qui bouffe les sous-marins s'en va "ad patres" tandis que le royaume de Stromberg en fait tout autant ! – Elle est pas belle la vie ?


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.027 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter