Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Avis


De bloerkst, le 1er juillet 2009 à 01:57

Quel charabia !


Répondre

De jipi, le 19 octobre 2007 à 17:33

Un gros billet glissé parmi quelques pièces dévoile les penchants d'un aigle noir en chasse. La proie capturée facilement se laisse tentée par des clichés azuréens protecteurs n'encourageant que la paresse. On baille en pleine journée, la démarche est lente, débonnaire, contemplative d'acquis de parvenus ne sachant aucunement managé un temporel.

Ces désoeuvrements continuels ne ventilent que des gestes inutiles, une musique en sourdine distribue des décibels incohérents. Des théories révolutionnaires ne mettent en valeur que la diction d'un planqué. L'instinct de plaire se réveille subitement pendant des parties de pokers ennuyeuses.

L'artillerie du plaisir est à son apogée, les envies ne durent qu'un instant, les baisers sont courts, chastes distribués dans l'ombre. L'autre n'offre rien de durable. Les jalousies faussement superficielles élaborent quelques tentatives de normalisation amoureuses uniquement destinées à détruire moralement une conquête incontrôlable.

Dans l'impossibilité d'évoluer psychologiquement dans un système adulte et responsable chacun se protège et ne survit que par la jouissance des jeux de l'amour ou l'offensé se doit de conserver sa force par un désintéressement prononcé.

Claude Chabrol filme admirablement la mollesse de prédateurs de salons, embrumés, pâteux, léthargiquement enclavés dans des procédures sensibles dominées par une perversité les menant vers la destruction.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version haut débit

Page générée en 0.028 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter