Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Oeuvre élégante et raffinée


De vincentp, le 12 septembre 2015 à 10:47
Note du film : 5/6


Des arabesques (via des "mouvements d'appareil") sont dessinées autour des personnages, nous éloignant ou nous rapprochant d'eux, par exemple lors du bal. Le regard effrayé de Jeanne Crain, observant son mari dans les bras de sa supposée rivale -qui est en réalité sa mère- est capté au cours d'un plan-séquence mené avec brio. La mise en scène de Preminger est raffinée et élégante, au service du récit. Les images de Joseph LaShelle sont magnifiques.

Il est question des petites manœuvres de la bonne société du début du XX° siècle, des commérages façon magazine people. Le ton est féroce, le scénario solide. On apprécie le jeu de George Sanders parfait dans le rôle du noble cynique, la beauté fragile de Jeanne Crain. The fan (1949) est une réussite, sans égaler toutefois les nombreux sommets de l'oeuvre de Preminger (Un si doux visage, Autopsie d'un meurtre, Laura, Tempête à Washington,…).


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0088 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter