Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Superbe souvenir récemment confirmé


De verdun, le 26 août 2015 à 12:37
Note du film : 6/6

"Cela dit, et même si vous trouvez opportune ce que vous appelez la modernisation du propos, ami Verdun, je suis tout de même assez circonspect : faire des héros de nos enfances des hommes d'aujourd'hui, anti- ceci ou cela (racistes, colonialistes, impérialistes et tout le toutim) n'est ni honnête, ni cohérent. On a vu ce que ça peut donner avec le malheureux Tintin (au Congo presque proscrit, en Amérique itou – ah ! la cause animale)… "

Dans l'absolu, vous n'avez pas tort Impétueux; on peut surtout citer les adaptations new look de Trois mousquetaires, de La dame de Monsoreau, de Vidocq, de brigades du tigre ou Arsène Lupin, totalement nulles qui trahissent complètement les histoires et personnages (mal interprétés) à grands coups de dialogues réécrits, d'effets spéciaux ou de délires pyrotechniques. Le n'importe quoi total.

Michel Strogoff est l'exception qui confirme la règle : des partis pris intelligents, réussis, une adaptation globalement très fidèle et une reconstitution franchement convaincante.


Répondre

De Impétueux, le 26 août 2015 à 10:28

À l'occasion d'une assez proche revoyure, j'avais tristement constaté que le Michel Strogoff de Carmine Gallone avec Curd Jürgens ne dépassait pas une honnête médiocrité. Je suis ravi de constater qu'une autre adaptation d'un roman majeur de Jules Verne est beaucoup satisfaisante.

D'une certaine façon, c'est normal : le format long en plusieurs épisodes permet souvent mieux de relater les épisodes foisonnants de nos grands romanciers d'aventure du 19ème siècle ; essayer de transcrire en deux ou même trois heures la complexité du Comte de Monte-Cristo me semble une gageure assez vaine. Et j'attends toujours qu'un fou inspiré essaye de tourner le merveilleux Juif errant d'Eugène Suë.

Cela dit, et même si vous trouvez opportune ce que vous appelez la modernisation du propos, ami Verdun, je suis tout de même assez circonspect : faire des héros de nos enfances des hommes d'aujourd'hui, anti- ceci ou cela (racistes, colonialistes, impérialistes et tout le toutim) n'est ni honnête, ni cohérent. On a vu ce que ça peut donner avec le malheureux Tintin (au Congo presque proscrit, en Amérique itou – ah ! la cause animale)…

Je me méfie des ré-écriveurs de l'Histoire.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.018 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter