Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

poignant


De norman bates, le 23 octobre 2012 à 21:26
Note du film : 5/6

Je ne suis pas un grand fan de formule 1, sport mécanique sans grand intérêt où les pilotes se doublent dans les stands et gagnent s'ils ont la chance de piloter une bonne voiture… mais ce documentaire m'a rappelé aux bons souvenirs d'une époque où, adolescent, on pouvait vibrer en regardant des courses qui méritaient leur nom, où le pilote dominait sa monture et où de grands noms s'affrontaient à travers des duels épiques (Senna, le moustachu Nigel Mansell, Damon Hill fils de, Alain Prost et des petits jeunes qui débutaient comme Barichello et Schumacher)

C'est la première qualité de ce film, nous faire revivre la nostalgie d'une période révolue, celle où le sport n'avait pas encore totalement sombré dans les dollars. Et on est admiratif de ce Ayrton Senna, pilote de génie, amoureux du circuit et prêt à tout pour gagner contre son grand rival Prost.

C'est dans ce contexte que le virage s'opère: les médias s'emparent de ces combats entre les deux hommes pour faire de Senna une icône mondiale. Le film s'emploie d'ailleurs à mettre en évidence la manière avec laquelle la fédération automobile voit en lui sa meilleure tête de gondole et l'instrumentalise afin de vendre ce sport. Ce qui compte c'est le spectacle, peu importe le prix et la sécurité, tant qu'il y a des téléspectateurs… Comment ne pas évoquer cette scène hallucinante où Senna, prenant la parole au nom des pilotes avant un grand prix, interpelle les grands pontes de la F1 afin de les alerter sur les risques encourus par les sportifs? Comment ne pas évoquer la réponse "la règle c'est nous qui la faisons, pas les pilotes…" ou comment l'argent peut tuer un sport…

Instrumentalisé, Senna l'est aussi par le pouvoir brésilien dans un contexte politico-économique difficile et c'est tout un peuple qui se prend à rêver en suivant les exploits de son champion.

Mais la force du film repose bien entendu sur la tragédie du grand prix d'Imola: la mort du pilote autrichien Ratzenberger durant les essais et le doute qui s'installe chez Senna. Lui qui milite depuis des mois pour améliorer la sécurité des pilotes se confie au médecin de la course: "que sommes-nous face à celà? et si on arrêtait maintenant". Terribles paroles. Le lendemain, Senna est au départ, la course est neutralisée après un terrible accident sur la ligne de départ, pendant 5 tours le champion chauffe ses pneus derrière la voiture de course avant que celle-ci ne s'écarte… Le réalisateur fait alors le choix de nous faire vivre l'ultime tour en caméra embarquée sans autre bruit que celle de la monoplace…

Ni une hagiographie, ni une biographie, ce documentaire c'est l'histoire d'un homme au milieu d'un système qu'il va tenter de bouleverser. Il y parviendra bien malgré lui car suite à sa mort, les mesures de sécurité ont été revues et plus aucun décès en course n'est survenu…

Bref, un film qui en a sous le capot à voir absolument


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.017 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter