Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Une référence en matière de récit de guerre...


De vincentp, le 10 août 2013 à 23:07
Note du film : 4/6

4,5/6. Iwo Jima, réalisé par Allan Dwan en 1949, comme quelques autres long-métrages hollywoodiens des années -40 (Bastogne,…) pose les bases du récit de guerre portant sur la seconde guerre mondiale. Une vision assez manichéenne et belliqueuse du conflit (les japonais sont qualifiés de «faces de citron») nous est proposée ce qui est logique vu le faible délai temporel situé entre la fin du conflit et la réalisation de cette oeuvre. Les combats révèlent classiquement les forces et faiblesses de chacun, les permissions permettant, à la lumière de la tendresse distillée par les femmes aux combattants, de mettre en lumière d’autres aspects de leur parcours et de leur caractère… Iwo Jima a sans aucun doute été utilisé par la suite comme étalon-référence cinématographique, pour proposer une lecture du conflit dans le Pacifique plus aboutie sur tel ou tel point.

Les forces de Iwo Jima : l’interprétation de John Wayne parfait dans le rôle du sergent du corps des marines, dur mais juste, portant en lui une blessure affective… Les prises de vue en noir et blanc de Reggie Lanning réalisées sous la direction de Allan Dwan, dont certaines sont inoubliables… Les moments de tendresse homme-femme très représentatifs de l’œuvre de Dwan. Les dialogues percutants, la musique (notes sourdes) de Victor Young installant une ambiance, le dynamisme du récit… Élément fort de Iwo Jima : la parfaite intégration de nombreuses images d’archive filmant les combats dans le Pacifique, en mer, dans les airs, ou sur le sol. Elles confèrent un aspect quasi-documentaire à cette oeuvre, et un haut degré de réalisme aux combats, plongeant le spectateur aux côtés des marines, l'associant au plus près à leur combat libérateur.


Répondre

De vincentp, le 21 septembre 2006 à 22:37
Note du film : 4/6

Sauf erreur de ma part, il existe un dvd de la série "la guerre en couleurs" qui aborde la guerre du Pacifique, filmée par des soldats américains (1944-45).

Un témoignage à sens unique, mais bouleversant et impressionnant. Le suicide collectif de femmes portant leurs enfants, se jetant du haut des falaises d'une île, sous les yeux effarés des soldats américains et de leur caméra, ou celui identique des soldats nippons lors de la bataille d'Iwo Jima, frappe les esprits.

Il est intéressant que Clint Eastwood propose aujourd'hui deux visions différentes de cette page tragique de l'histoire de l'humanité.


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.025 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter