Accueil
Voici les derniers messages de ce forum :

Ce Comencini n'est pas un grand cru, mais...


De Impétueux, le 13 janvier à 11:39

Alléchante critique… Je vais essayer de regarder.


Répondre

De verdun, le 12 janvier à 21:16
Note du film : 5/6

De mon point de vue, Qui a tué le chat ?, enfin visible en France après une longue invisibilité, est un très bon Comencini. Ce n'est pas un film génial comme L'argent de la vieille mais c'est quand même un bijou de la comédie italienne, drôle et caustique comme il se doit.

Force est de constater que Comencini, l'humaniste de gauche bienveillant est devenu à la fin des années 70 tout aussi acide que ses collègues Risi ou Scola. Cette acidité culminera dans Le grand embouteillage. Les deux principaux personnages, Amedeo (Ugo Tognazzi) et sa soeur Ofelia (Mariangela Melato) sont deux ratés bêtes, méchants et frustrés prêts à tout pour expulser les locataires de l'immeuble dont ils sont propriétaires, le principal prétexte étant comme l'indique le titre, la mort d'un chat… Mais lesdits locataires ne valent pas mieux que leurs propriétaires: ainsi on voit défiler une fausse princesse vraie maquerelle, une jolie femme experte dans l'art du chantage, des musiciens qui trafiquent de la drogue, un curieux journaliste et un prêtre non moins étrange. L'immeuble menacé est un vrai échantillon d'une humanité peu reluisante cupide, jalouse et veule. Les rapports sociaux sont régis par l'appât du gain; tout autre lien social n'existe pas.

Comencini orchestre un faux-polar qui privilégie le loufoque à la profondeur mais m'a semblé plus efficace que La femme du dimanche. Le ton est alerte et vif mais on peut regretter quelques épisodes un peu longuets dans la deuxième partie de ce film choral, notamment lorsque l'action quitte l'immeuble principal. Le film est bien fait, accompagné par une colonne sonore de Ennio Morricone et l'interprétation est très bonne: Tognazzi -aux cheveux bouclés !- est très bien secondé par Mariangela Melato et parmi les seconds rôles, outre la belle Dalila Di Lazzaro, il convient de saluer un très bon Michel Galabru, très bien doublé en italien, dans le rôle du commissaire dépassé par les événements.

Alors Il gatto n'est peut-être pas le meilleur Comencini, car il part dans trop de directions différentes mais c'est un jeu de massacre amer et réjouissant à la fois. On aimerait bien voir plus de comédies de ce niveau-là !


Répondre

Installez Firefox
Accueil - Version bas débit

Page générée en 0.0034 s. - 6 requêtes effectuées

Si vous souhaitez compléter ou corriger cette page, vous pouvez nous contacter